Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mardi, 28 Février 2012 13:12

Sea Shepherd fait une démonstration d'action directe chez Hong Kong Airlines

Gary Stokes et un groupe de volontaires de Sea Shepherd en discussion avec le représentant de Hong Kong Airlines.Gary Stokes et un groupe de volontaires de Sea Shepherd en discussion avec le représentant de Hong Kong Airlines.

Le 25 février, le coordinateur de Sea Shepherd Hong Kong Gary Stokes, accompagné de plusieurs autres activistes et d'écoliers, ont fait irruption dans les bureaux d'entreprise de Hong Kong Airlines, afin de remettre une pétition ayant recueilli 2400 signatures et un exemplaire du documentaire oscarisé The Cove. La divulgation d'un mémo interne de la compagnie avait mis au jour le fait que Hong Kong Airlines était impliquée dans le transport de dauphins vivants, transport à destination d'une vie entière en captivité. La capture des dauphins pour l'industrie du divertissement est responsable de l'assassinat de milliers de dauphins, chaque année à Taiji. En effet, les dauphins capturés et jugés inaptes au dressage sont massacrés et leur viande vendue.

Le 16 janvier 2012, Hong Kong Airlines a transporté 5 dauphins d'Osaka, Japon, au Viêt Nam. La compagnie, fière de sa réussite dans le transport de cargaisons vivantes, avait publié un mémo interne incluant une photo des dauphins dans la soute. Cette horrible photo montrait les dauphins dans un conteneur ressemblant à un cercueil, à l'intérieur de la soute d'un avion. Un employé outré a divulgué toute l'histoire à la presse et le 22 février un article est paru dans China Daily soulevant l'indignation générale. L'article mentionnait que Hong Kong Airlines avait gagné 875 000 $ pour 7 heures de vol charter entre Osaka et le Viêt Nam.

Dauphins débitésDauphins débités

Une fois l'histoire révélée sur les réseaux sociaux, elle s'est répandu comme une trainée de poudre. Sea Shepherd, n'obtenant de réponse ni à ses appels ni à ses emails, a donc décidé de faire les choses "à l'ancienne", et d'aller faire un tour chez Hong Kong Airlines. Armés d'un exemplaire de The Cove et de la pétiton initiée par le groupe Save Misty the Dolphin, les activistes ont pénétré dans le hall des bureaux d'entreprise de la compagnie aérienne. Gary Stokes, coordinateur de Sea Shepherd Hong Kong: "A l'évidence, le personnel n'avait jamais entendu parler de Sea Shepherd, et n'était vraisemblablement au courant du dolphingate qui allait les frapper de plein fouet". Une fois que Stokes a pu donner sa carte de visite, et qu'un employé eut effectué des recherches sur Sea Shepherd, l'ambiance a changé radicalement. On a demandé aux activistes de débarrasser le plancher, car l'entreprise avait organisé ce jour-là des entretiens d'embauche et 300 employés potentiels étaient également présents dans le hall. Stokes a refusé de bouger, arguant qu'il voulait simplement remettre une pétition et un dvd, ce qui était l'affaire de quelques instants.

Les écoliers, debouts devant une grande maquette d'avion et tenant fièrement à la main des images de The Cove, applaudissaient les employés potentiels qui quittaient le hall à grandes enjambées. Les activistes, qui avaient demandé à parler à la direction, dûrent attendre quelque temps. La tension est montée chez les employés de la compagnie qui ont insulté les activistes, les traitant de voyous et de casseurs. Strokes: " Nous sommes restés calmes et polis en attendant que quelqu'un de la direction veuille bien prendre notre lettre, une patate chaude que chacun voulait se refiler".

Finalement, Gary et ses compagnons ont été raccompagnés à l'extérieur du bâtiment, après avoir pu remettre la pétition et le dvd à un membre de la direction. Dans l'ascenseur, un employé de la compagnie aérienne s'exclama: "Ce ne sont pas des manières !" Stokes répondit: "Ce ne sont peut-être pas des méthodes conventionnelles, mais elles donnent des résultats !".

Depuis que nous avons déposé la pétiton et le dvd, le soutien a été mémorable. Au moment où nous avons remis la pétition, elle avait déjà recueilli 2400 signatures en 48 heures. Trois jours plus tard, l'objectif de 5000 signatures était dépassé, pour atteindre 6000, en constante augmentation. Plusieurs associations ayant pignon sur rue, à l'instar de Humane Society, ont écrit à la compagnie aérienne en la menaçant de boycott si les transports de dauphins continuaient. Pendant ce temps, la compagnie aérienne a fourni deux réponses directes à Sea Shepherd Hong Kong.

“Personnellement, je pense que les conséquences de cet incident vont bien au delà du cas particulier de Hong Kong Airlines. C'est la brèche dans la digue que nous espérions tous. Cette action envoie un message clair à toutes les compagnies aériennes: Transporter des dauphins les expose à une publicité extrêmement négative qui aura des conséquences en termes de perte d'activité bien supérieures au profit à court terme réalisé grâce au transport de ces animaux. Si nous parvenons à faire cesser le transport international des dauphins, nous porterons un coup fatal à l'industrie du dauphin captif et si cette industrie cesse, les massacres cesseront avec elle, faute d'argent" a déclaré Stokes.

Cliquez pour lire le commentaire de Gary

Dauphin amaigri par la captivitéDauphin amaigri par la captivité

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact