Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 05 Mars 2012 21:10

Eurêka! La flotte de baleiniers a été retrouvée et arrêtée!

Le Bob Barker apercevant le navire usine Nisshin Maru. Photo: Carolina A. CastroLe Bob Barker apercevant le navire usine Nisshin Maru. Photo: Carolina A. Castro

Le 5 mars à 22h (heure australienne), le Capitaine Paul Watson a reçu un coup de téléphone de la part de Peter Hammarstedt, le Capitaine du Bob Barker.

“Eurêka, Paul, le Nisshin Maru est en vue!”

Le Nisshin Maru, le navire-usine de la flotte baleinière nippone, accompagné de trois harponneurs, ont été retrouvés à 64° 59’ au sud et 130° 51’ au nord de Commonwealth Bay, à soixante milles nautiques de la côte antarctique, à l’intérieur de la Zone économique exclusive australienne.

Le Yushin Maru No. 3 était alors tout juste de retour de sa poursuite du Steve Irwin. Malgré l’envoi de trois harponneurs pour intercepter le Bob Barker, le Capitaine Hammarstedt est parvenu à passer entre les mailles du filet et a pu identifier la cible principale.

Deux des harponneurs poursuivaient des baleines. Toute activité de chasse a cessé au moment où le Nisshin Maru a commencé à s’enfuir, mais le Bob Barker est plus rapide et a facilement gagné du terrain sur le navire-usine tant détesté.

"Nous ne le quittons pas des yeux, impossible qu’il puisse nous échapper", s’est exclamé Vincent Burke, de Melbourne, le second du Bob Barker.

"Ça va faire deux mois qu’on les poursuit. Jusqu’à présent, on a réussi à considérablement perturber leurs opérations, mais aujourd’hui, avec le Bob Barker collé à la rampe du Nisshin Maru, on peut dire que la chasse à la baleine est définitivement terminée pour 2012", a ajouté le Capitaine Hammarstedt.

Le Shonan Maru No. 2, bateau de sécurité japonais, est encore sur les traces du Steve Irwin, présentement à une journée du Détroit de Bass, soit à 1600 milles de la flotte baleinière. Le Steve Irwin a parfaitement réussi à éloigner le Shonan Maru No. 2 et le Yushin Maru No. 3 du Bob Barker, permettant à ce dernier de se débarrasser de ses poursuivants, seul moyen pour lui de retrouver le Nisshin Maru. C'est aujourd'hui mission accomplie.

"La campagne a été particulièrement longue et difficile, notamment à cause de la glace et des conditions climatiques – les pires jamais vécues en huit années d’aventures dans le sanctuaire des baleines de l’océan austral", a commenté le Capitaine Paul Watson. "Mais malgré la perte momentanée du Brigitte Bardot, notre éclaireur, et notre poursuite incessante du Nisshin Maru, on n’a rien lâché. On a réussi à soustraire de la chasse deux de leurs harponneurs pendant au moins deux mois et on a sérieusement endommagé leur capacité au massacre. Une fois encore, on les stoppés, à 100%. L’opération Divine Wind a été un énorme succès."

Divine Wind

Visitez le site de
l'Opération Divine Wind
pour suivre les informations concernant notre campagne de défense des baleines de l'Antarctique 2011-12

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact