Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 17 Mai 2012 13:55

Le dépôt tardif de sa motion par le procureur allemand donne aux ministres allemands plus de temps pour libérer le Capitaine Paul Watson!

Le Capitaine Paul Watson à la barre du Steve Irwin, le vaisseau amiral de Sea Shepherd. Photo: Barbara VeigaLe Capitaine Paul Watson à la barre du Steve Irwin, le vaisseau amiral de Sea Shepherd. Photo: Barbara Veiga

Sea Shepherd attendait hier l’annonce, par la Cour Suprême Régionale allemande, de nouvelles concernant le sort du Capitaine Paul Watson. Cependant, la journée s’est déroulée sans qu’aucun mot d’ordre ne provienne du procureur général, et ce, jusqu’à l’heure de fermeture des bureaux. A 18 heures, le procureur général a finalement soumis sa motion pour un mandat d’arrêt préliminaire visant l’extradition du Capitaine Paul Watson. Le dépôt tardif de cette motion, conjugué au fait que le 17 mai est un jour férié en Allemagne, a étendu jusqu’à ce vendredi la possibilité pour les supporters et alliés de Paul Watson d’interpeler la Ministre allemande de la justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, et le Ministre des affaires étrangères, Dr. Guido Westerwelle, sur l'application des normes en termes de Droits de l’Homme au cas présent.

Oliver Wallasch, l’avocat du Capitaine Paul Watson, s'est exprimé sur la motion du procureur général déposée mercredi soir:

C'est absolument inhabituel – je n’ai jamais rencontré dans toute ma pratique de cas transfrontaliers de cas de figure où un procureur général déclare que le Ministre de la justice et le Ministre des affaires étrangères allemands ont le pouvoir d’arrêter la procédure d’extradition pour des raisons politiques.”

Ainsi, les clés de la liberté du Capitaine Paul Watson sont entre les mains des honorables Ministres de la justice et des affaires étrangères. Par conséquent, nous demandons à tous les supporters du Capitaine Paul Watson de contacter immédiatement le Ministère de la justice et le Ministère des affaires étrangères, afin de leur demander de mettre fin à l’extradition injuste et politiquement motivée du Capitaine Paul Watson, et ce avant qu’une assemblée de juges ne décide aujourd’hui même de son destin.

Depuis des jours, les supporters de Sea Shepherd en Allemagne et partout dans le monde ont exprimé à Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, la Ministre allemande de la justice, leur souci relatif à la nature politique de cette extradition, tout autant que leur préoccupation concernant la sécurité du Capitaine Paul Watson. Etant donné la motion transmise par le procureur général, le moment est venu d’orienter également notre attention sur le Ministre des affaires étrangères, Dr. Guido Westerwelle. Chacun de ces ministres, seul ou les deux ensemble, peut décider d’agir de la même façon qu’Interpol, en reconnaissant que les poursuites contre le Capitaine Paul Watson sont politiquement motivées, et constituent une violation des Droits de l’Homme à son endroit.

Si les honorables ministres échouaient à mettre un terme aux persécutions à l’encontre du Capitaine Paul Watson, alors son extradition aurait lieu et le Costa Rica aurait 90 jours maximum, à compter de la date à laquelle il a été arrêté, pour exposer ce cas factice d'extradition. Pendant ce temps, le Capitaine Paul Watson resterait à l’isolement en prison, en attendant une extradition qui équivaudrait alors à une sentence de mort.

Il se trouve en effet que la mafia taïwanaise des ailerons de requins a, depuis des années, mis à prix la tête de Paul Watson, avec une prime de 20 000 $. Nous savons que la branche armée de la mafia taïwanaise des ailerons de requins ne touche pas seulement l’industrie de la pêche illégale au Costa Rica, mais également le système carcéral du pays. Sea Shepherd craint par conséquent, outre le fait que le Capitaine Paul Watson ne bénéficie pas d’un procès équitable au Costa Rica, qu’il risque de ne pas survivre suffisamment longtemps en prison pour voir un jour l’intérieur d’un tribunal.

Ceci est notre ultime effort pour demander aux honorables ministres d’intervenir avant que ne démarre le processus officiel d’extradition. Nous n’avons que quelques heures pour faire changer d’avis les officiels allemands qui peuvent faire toute la différence et sauver ainsi, non seulement la vie du Capitaine Paul Watson, mais aussi, à travers la sienne, celle de nombreux dauphins, baleines, phoques et poissons qu’il a passé toute son existence à défendre courageusement.

Lorsqu’ils ont rendu visite au Capitaine Paul Watson dans sa prison, Peter Hammarstedt, Officier chargé de la direction des Opérations Navales, et Scott West, Directeur des services de Renseignements et Investigations, ont pu obtenir une note manuscrite du Capitaine à l’attention de ses supporters, que vous pouvez lire au bas du présent article.

 

Merci d’appeler et d’envoyer fax et emails aux ministres suivants:

Sabine Leutheusser-Schnarrenberger
Federal Minister of Justice

Deutscher Bundestag

Platz der Republik
11011 Berlin

Telephone : 030 - 227 751 62 Si vous appelez depuis l’extérieur de l’Allemagne, composez : +49 302 277 5162
Fax : 030 - 227 764 02
Si vous appelez depuis l’extérieur de l’Allemagne, composez : +49 302 277 6402

E-Mail: sabine.leutheusser-schnarrenberger@bundestag.de

 

Ministère Fédéral de la Justice
Mohrenstrasse
37
10117 Berlin
Germany

Telephone: +49 (030) 18 580-0
Telefax: +49 (030) 18 580-9525

 

Dr. Guido Westerwelle - Ministre des Affaires Etrangères
FDP-Bundestagsfraktion
Platz der Republik 1
11011
Berlin

Tel.: 030 / 22771636 Si vous appelez depuis l’extérieur de l’Allemagne, composez : +49 302 277 1636
Fax: 030 / 22776562 Si vous appelez depuis l’extérieur de l’Allemagne, composez : +49 302 277 6562
E-Mail: guido.westerwelle@bundestag.de

 

Lettre écrite par le Capitaine Paul Watson

Captain Watson's handwritten note

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact