Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 04 Juillet 2012 00:00

Les baleiniers japonais reconnaissent la victoire de Sea Shepherd

L’opération No Compromise officiellement reconnue par les chasseurs de baleines japonais comme une victoire pour Sea Shepherd Conservation Society

le Steve Irwin encerclant le Yushin Marule Steve Irwin encerclant le Yushin MaruPassages commentés du "Rapport d’expédition sur la seconde phase du programme japonais de "recherche" sur les baleines dans l’Antarctique (JARPAII) en 2011/2012"

- Auteurs:
1) L’Institut japonais de recherche sur les cétacés (ICR)
2) Kyodo Senpaku Kaisya Ltd.

Malheureusement, les activités de recherche ont été interrompues à plusieurs reprises par un groupe s’opposant à la chasse à la baleine (SSCS).

Capitaine Paul Watson: C’était notre objectif. Cependant, il conviendrait de modifier la formulation et d’écrire: "Malheureusement, les activités illégales de chasse à la baleine commerciale ont été interrompues à plusieurs reprises par un groupe s’opposant à la chasse à la baleine (SSCS)."

En conséquence, les études d’observation prévues ont dû être annulées dans l’ensemble de la zone de recherche car deux Yushin Maru ont été contraints d’assurer leur sécurité.

Capitaine Paul Watson: Deux des trois baleiniers ont été mis hors d’état de nuire pour toute la saison. Belle victoire, non

Les activités de recherche menées par le SSV (le Yushin Maru I, principal baleinier) ont également été interrompues à plusieurs reprises.

Captain Paul Watson: Deux navires totalement neutralisés, le troisième partiellement. Merci à vous de le reconnaître.

La distance de recherche totale couverte par la flotte s’élève à 3 040,5 milles nautiques, soit environ un tiers de la distance de recherche moyenne des années "normales" (avant l’intervention de la SSCS).

Capitaine Paul Watson: Si ce n’est pas merveilleux. Ils en deviennent nostalgiques des années précédentes.

Les activités de recherche menées dans le cadre de l’étude JARPA II en 2011/2012 ont été de nouveau interrompues par Sea Shepherd (SSCS), d’abord au cours de l’étude de transit depuis le Japon jusqu’à la zone de recherche, puis tout au long de la période de recherche en 2011/2012.

Capitaine Paul Watson: Nous les avons effectivement contraints à dévier vers la mer de Ross depuis l’ouest de l’Australie, leur faisant ainsi perdre beaucoup de temps et de carburant. C’était notre objectif et nous l’avons atteint.

Afin d’assurer la sécurité des navires de recherche et de leurs équipages, les navires initialement destinés à l’observation des baleines ont dû consacrer une grande partie du temps prévu pour leurs recherches à des opérations de sécurité. Il est tout à fait regrettable et décevant de constater que ces études d’observation dans l’Antarctique, qui représentent un investissement substantiel, aient dû être annulées pendant la saison 2011/12.

Capitaine Paul Watson: Oui, vraiment regrettable et décevant… Pas pour nous, bien sûr, qui avons obtenu d’excellents résultats.

Des navires de "recherche" ont été fréquemment attaqués par ce groupe opposé à la chasse à la baleine (SSCS) et l’étude a été interrompue à plusieurs occasions.

Capitaine Paul Watson: Disons plutôt: "Il a été fréquemment rappelé aux braconniers que les massacres de baleines auxquels ils se livrent dans le sanctuaire baleinier de l’océan Austral ne sont pas tolérés".

Par conséquent, les navires YS3 et YS2 ont été contraints de se consacrer à la poursuite et à la surveillance des navires de ce groupe opposé à la chasse à la baleine pendant le plus clair de la période de recherche.

Capitaine Paul Watson:  C’était bien évidemment notre intention que de les empêcher de tuer plus de baleines, et nous sommes ravis du résultat.

Malheureusement, les activités de recherche ont été interrompues pendant plus de 15 jours par de violentes opérations de sabotage menées par Sea Shepherd. En conséquence, les recherches conduites dans la majeure partie de la zone V de la mer de Ross, du nord-est de la zone V, du nord-ouest de la zone VI et à d’autres endroits ont dû être annulées.

Capitaine Paul Watson:  VICTOIRE ! Annulées ! Voilà qui fait plaisir !

L’industrie japonaise de la chasse à la baleine a essuyé une autre défaite cuisante cette saison, suite à l’intervention de volontaires déterminés à mettre un terme aux activités illicites des baleiniers japonais dans le sanctuaire baleinier de l’océan Austral. L’opération No Compromise a été un formidable succès et une victoire décisive pour les baleines.


pdficonCliquer ici pour lire le rapport d'expédition complet de l'ICR (PDF - en Anglais) 

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact