Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 27 Septembre 2012 09:24

Mort d’une orque: un avant-goût de l’avenir?

Larmes de sangLarmes de sang
Photo: Carol Ann Bassett

La semaine dernière, dans la petite ville de La Pedrera en Uruguay, une orque morte s’est échouée sur la plage. Cet événement étant inhabituel, les défenseurs de la vie marine se sont penchés sur le cas.

Il se trouve que c’est la troisième orque qui finit sur la côte dans cette zone en peu de temps et apparemment, ce n’est pas le fruit du hasard. Comme au Pérou, où des centaines de dauphins se sont récemment échoués, l’Uruguay va bientôt extraire du pétrole. Un port de haute mer devrait être construit dans cette zone.

Toutefois, ce périmètre est classé réserve de biosphère internationale et inscrit au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Il comprend des parcs nationaux sensibles et des sites RAMSAR. Il se trouve également sur le trajet migratoire de la baleine franche australe.

En étudiant l’orque, le biologiste spécialiste des baleines Rodrigo Garcia Pingaro, Directeur de l’ONG Conservation des Cétacés (OCC), a découvert que du sang sortait de l’œil et de l’évent du dauphin. Il est plus que probable que les tests sismiques, conduits par l’industrie pétrolière, aient mortellement blessé l’orque. Après l’examen, l’orque a été enterrée sur la plage.

Bientôt, des tests sismiques prolongés vont commencer et beaucoup craignent que de nombreux animaux marins ne s’échouent sur les plages immaculées de l’Uruguay. L’OCC va proposer au gouvernement uruguayen un projet de sanctuaire de baleines dans toutes les eaux du pays (Zone Economique Exclusive), destiné plus particulièrement à protéger les cétacés et leurs habitats afin d’empêcher ou de minimiser les problèmes causés par le trafic maritime, la pollution et les bruits sous-marins. Ce projet a reçu le soutien total de Sea Shepherd.

L’aventure uruguayenne de Sea Shepherd ne fait que commencer, et ne compte pour l’instant que quelques volontaires. Ils devront faire face à des difficultés auxquelles ils ne sont pas préparés dans ce qui pourrait devenir un long combat pour la préservation des zones protégées, contre l’une des industries les plus destructrices de la planète.

L'orque et La Pedrera en arrière-planL'orque et La Pedrera en arrière-plan
Photo: Carol Ann Bassett

Prélèvement d'un échantillon de tissuPrélèvement d'un échantillon de tissu
Photo: Carol Ann Bassett

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact