Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 03 Octobre 2012 12:17

Les baleiniers japonais confirment l'efficacité de Sea Shepherd

Nisshin Maru in portLe Nisshin Maru en cours de réparation au port
Photo: Sea Shepherd

Le New York Times a signalé le 2 octobre que l'Institut de recherche sur les cétacés (ICR), l'organisation du gouvernement qui gère la flotte baleinière japonaise, a confirmé que Sea Shepherd Conservation Society coûte 20,5 millions de dollars de pertes aux baleiniers pour la saison de pêche 2011-2012 dans le Sanctuaire baleinier antarctique.

La dernière saison, les baleiniers n'ont pris que 17% de leur quota de victimes. La saison précédente, ils n'ont pu en prendre que 26% en raison de l'intervention de Sea Shepherd qui avait été désavantagée à cause des dégâts causés plus tôt au cours de la campagne par une vague scélérate à son navire éclaireur, le Brigitte Bardot.

En réponse à l'article du New York Times, le Capitaine Paul Watson a déclaré: "Je crois que cela confirme notre efficacité à empêcher les opérations de chasse à la baleine et à réellement sauver des baleines. Les chiffres parlent d'eux-mêmes." Le Capitaine Watson a ajouté: "Nous avons rempli nos deux premiers objectifs: d'abord sauver la vie d'autant de baleines que possible, et ensuite couler économiquement la flotte baleinière japonaise."

Les baleiniers se sont enfoncés davantage dans les dettes cette dernière saison, puisqu'ils continuent à opérer uniquement grâce aux subventions massives du gouvernement, y compris quelques 30 millions de dollars américains provenant du Fonds de soutien aux victimes du tsunami.

La réalité est que la flotte baleinière japonaise est en piteux état. Le Nisshin Maru, navire-usine, a besoin de réparations importantes et coûteuses. Pour retourner dans l'Antarctique, les baleiniers vont encore avoir besoin d'énormes subventions venant du gouvernement.

C'est pour cette raison que le Japon a pris des mesures extrêmes visant à bloquer le travail efficace du Capitaine Paul Watson et de Sea Shepherd avec des allégations fabriquées. Les baleiniers estiment que s'ils peuvent se débarrasser du Capitaine Watson, ils seront capables d'arrêter les opérations de Sea Shepherd.

Cependant, la flotte de Sea Shepherd est maintenant plus forte que jamais, avec ses quatre navires prêts à intervenir contre les baleiniers japonais illégaux en décembre avec l'Opération Zéro Tolérance.

Le Capitaine Peter Hammarstedt a déclaré à propos de l'Opération Zéro Tolérance: "Notre objectif est de ramener à zéro les massacres de baleines cette saison et nous sommes maintenant dans une position nous permettant de le faire. Nous sommes persuadés que si nous pouvons arriver à zéro mise à mort, nous pouvons chasser les baleiniers hors du Sanctuaire des baleines de l’océan Austral."

Lien vers l'article du New York Times.

Le Bob Barker se met en position derrière le navire usine des baleiniers, le Nisshin Maru, pour empêcher le transfert de baleines depuis le navire harponneurLe Bob Barker se met en position derrière le navire usine des
baleiniers, le Nisshin Maru, pour empêcher le transfert de baleines
depuis le navire harponneur - Photo: Sam Sielen/Sea Shepherd

Sea Shepherd small boat crews distract the harpoon ship, Yushin Maru 3, from hunting whalesLe Delta de Sea Shepherd distrait l'un des navires harponneurs,
le Yushin Maru 3, l'empêchant ainsi de chasser des baleines
Photo: Billy Danger/Sea Shepherd

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact