Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Samedi, 13 Octobre 2012 00:22

Tout le travail accompli en faveur des requins par Branson, Ming et Chan risque d’être compromis à cause du Ministère de la Pêche d'Australie Occidentale

Sharks lined up on the deckSharks lined up on the deck
Photo: Tim Watters/Sea Shepherd

L’Etat d’Australie Occidentale est sur le point d'alimenter davantage l’appétit de l’Asie pour les ailerons de requins, en menant une action controversée appuyée par le Ministre de la Pêche d'Australie occidentale, Norman Moore. Une délégation envoyée en Chine, dirigée par le Directeur Général du Département de la Pêche, Stuart Smith, a été informée qu’il y aurait une demande importante d’ailerons de requins estampillés "écologiques" garantissant leur provenance de réserves durables d'Australie Occidentale.

Le ministre et son département ont donc commissionné le Conseil pour la bonne Gestion des Mers, organisme indépendant, pour qu’il analyse le niveau des populations de requins vivant le long des côtes de l’Etat et les pratiques de pêche, afin de donner à l'Australie occidentale la certification de pêche durable – Extrait d’un article paru dans le Sunday Times, le 7 octobre 2012, qui peut être vu ci-dessous.

De nombreuses campagnes pour sauver les requins ont été menées, depuis plusieurs années maintenant par diverses organisations dotées de porte-parole de renom tels que Sir Richard Branson, Yao Ming ou Jackie Chan et d’autres donateurs individuels. Cependant, il y a encore beaucoup de travail à faire pour que l’humanité réalise à quel point les requins jouent un rôle important dans la bonne santé de nos océans, et à quel point l’industrie du "shark finning" (découpe des ailerons de requins) est cruelle. Les hypothèses qui insinuent que le marché pour les ailerons de requins est en déclin à cause des campagnes organisées par les organisations environnementales sont complètement fausses. En réalité, les populations de requins dans le monde s’écroulent, à cause de la surpêche et d'une demande toujours constante pour les ailerons de requins. Une étude de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) a montré qu’un tiers des espèces de requins est menacé d’extinction – la plupart ne survivront pas au delà de 2020. Au cours des 20 dernières années, les populations de requins autour du monde ont décliné de manière très marquée, quelques-unes à hauteur de 90%. En dernier ressort, les chasseurs d’ailerons visent de plus en plus les réserves marines, qui sont les dernières forteresses pour requins. Ces réserves marines, rares et uniques, doivent être protégées pour assurer la survie de la biodiversité de nos océans.

Quand le Directeur du Ministère de la Pêche, Stuart Smith, déclare que l’Australie Occidentale peut fournir une production durable d’ailerons de requins sur le marché asiatique, il sape tout le travail qui a été accompli par Branson, Ming et Chan et par toutes les organisations non-gouvernementales pour sauver les requins. Sans oublier le travail qui a été mené par Sea Shepherd dans le monde entier, et plus précisément dans les Galápagos, où l'organisation mène une action aux côtés des Autorités locales, dans leur effort pour éradiquer le braconnage de requins dans la réserve marine des Galápagos. En plus de L'Australie Occidentale et des Galápagos, plusieurs Etats et provinces autour du monde ont décidé de bannir le commerce d’ailerons de requins ou l’import/export de produits issus du requin. Les déclarations telles que celle faite par Stuart Smith montrent un manque de respect évident, non seulement envers les requins et l’environnement naturel, mais aussi pour les générations futures; cela montre que Mr Smith n’a aucune connaissance du rôle important joué par les requins pour la santé de nos océans, ni de la situation très grave dans laquelle ils se trouvent.

“Il n’existe pas de pêche au requin durable, les requins sont menacés d’extinction dans le monde entier. La décision du Gouvernement de l'Australie Occidentale a été prise par des politiciens, qui ont perdu le sens des réalités. C’est le profit contre la logique, le profit contre la nature, l’argent qui prime sur notre futur. Ici, aux Galápagos, les gens sont au contact de la nature et ils comprennent que la valeur d’un requin vivant est bien supérieure à la valeur d’un requin mort. C’est le moment pour les politiques d'Australie Occidentale de se réveiller et de rejoindre le programme" dit Alex Cornelissen, Directeur de Sea Shepherd Galápagos.

Le Directeur de Sea Shepherd Galápagos, Alex CornelissenLe Directeur de Sea Shepherd Galápagos, Alex Cornelissen
Photo: Tim Watters/Sea Shepherd

Offrir l’une des dernières forteresses pour les requins aux marchés d’Asie serait comme découvrir un nouveau groupe de Rhinocéros Noirs d’Afrique, espèce menacée, et les offrir aux braconniers. Il n’existe pas de pêche durable d’ailerons de requins, et ouvrir cette zone à la pêche aux requins ne fera qu’autoriser un niveau encore plus haut dans la corruption pour le commerce des ailerons, activité illégale qui est en troisième position derrière le trafic de drogue et d’armes. Est-ce une industrie à laquelle les Australiens ont envie d’être liés?

Le monde est très inquiet de l'état actuel de la population mondiale des requins et va suivre de très près le Gouvernement Australien sur cette affaire. D’un point de vue purement économique, l’impact négatif se porterait non seulement sur l’industrie de la plongée de loisir, sachant que beaucoup de plongeurs viennent en Australie Occidentale pour voir les requins, mais si l’on considère l’indignation ressentie par la communauté internationale, on peut envisager qu’un boycott du tourisme en Australie Occidentale se mette en place si cette offre d’ailerons de requins en provenance de cet état est sérieusement proposée sur le marché Asiatique.

Le Directeur Australien de Sea Shepherd, Jeff Hansen, a déclaré: “Imaginez où en serait notre population de baleines à bosse aujourd’hui si, juste à la veille du moratoire international sur la chasse commerciale de la baleine, une nation avait proposé une forme de développement durable de la viande de baleine sur le marché. Les requins ont protégé la santé de nos océans depuis plus de 450 millions d’années, des océans qui nous donnent jusqu’à 80% de notre oxygène; nous sommes dépendants des requins chaque jour, pour notre propre survie. Nous avons besoin d’eux, ils n’ont pas besoin de nous et il est plus que temps de les traiter avec le respect qu’ils méritent. Nous pouvons vivre sans problème sans absorber un bol de soupe fade et sans aucune qualité nutritionnelle, mais nous ne pouvons pas survivre dans ce monde sans les requins."

Stuart Smith, Norma Moore et le Gouvernement d’Australie Occidentale ont l’occasion de défendre les requins, de défendre la santé de nos océans, au profit des générations actuelles et futures.

Que pouvez-vous faire?

Contactez le Ministre de la Pêche Norman Moore, pour lui faire part de votre inquiétude sur ce sujet.

Pour contacter le Ministre

Monsieur le Ministre Norman Moore BA DipEd JP MLC
Ministre des Mines et des Ressources Pétrolières, des Pêches et des Affaires électorales
Adresse: 4th Floor, London House, 216 St Georges Terrace, PERTH WA 6000 
Téléphone: (08) 6552-5400 
Fax: (08) 6552-5401 
e-Mail: Minister.Moore@dpc.wa.gov.au

Les Australiens peuvent aussi rencontrer, téléphoner ou envoyer des courriels à leurs élus locaux, sur le fait qu’ils ne veulent pas que l'Australie occidentale soutienne ce commerce barbare d’ailerons de requins.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact