Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mardi, 16 Avril 2013 22:38

Les Gardiens du barrage annoncent la mort de "Brian the Lion" (l’otarie C022) par l’Autorité des pêcheries de l’Oregon

Sea Shepherd appelle à la publication des résultats de l’autopsie

Une otarie de Californie, qui ressemble à Brian, est persécutée pour son unique Une otarie de Californie, qui ressemble à Brian, est persécutée pour son unique "crime", manger du poisson
Photo: Aaron Hall / Sea Shepherd

Les Dam Guardians présents à Astoria dans l’Oregon et au barrage de Bonneville rapportent que la première otarie a été tuée ce matin depuis le lancement de la 2ème campagne de Sea Shepherd Conservation Society pour la protection des mammifères marins en voie de disparition le long du fleuve Colombia.

L’animal tué est l’otarie C022, baptisée “Brian” par le supporter de Sea Shepherd et fervent défenseur des lions de mer, Steve Jack d’Ecosse, qui l’appelait affectueusement “Brian the Lion.” “Brian” avait subi le marquage au fer rouge le 24 avril 2012.

Les Gardiens du barrage n’ont pas été témoins de l’abattage. Lorsqu’ils sont arrivés au barrage vers 6h15 du matin côté Etat de Washington et à environ 7h30 côté Etat de l’Oregon rien n’indiquait qu’il y avait des otaries capturées dans les pièges.

Jeff Matthew, de North Vancouver, Colombie-Britannique et gardien du barrage, a observé et photographié un premier bateau à proximité des pièges vers 7h50 du matin et un second bateau est arrivé sur les lieux à environ 8h00, tous les deux sur le côté Oregon du barrage. Il s’agissait de bateaux appartenant à la Commission de Pêcherie Marine des Etats du Pacifique. Les employés dans les bateaux semblaient vérifier et sécuriser les portes des pièges. 5 otaries étaient alors dans l’eau et, apparemment, aucune dans les pièges. A ce moment-là, nous ne savions pas que Brian avait été capturé.

Un communiqué du Département de la Pêche et de la Faune de l’Oregon (ODFW) indique ce qui suit: “Une otarie de Californie a été capturée et euthanasiée au barrage de Bonneville aujourd’hui. L’examen pratiqué par les vétérinaires du Département a montré la présence de lésions précancéreuses, ce qui rend impossible le transfert de l’animal dans un zoo. Le Queens Zoo de New York a proposé de prendre jusqu’à deux otaries de Californie aptes.” Selon les vétérinaires, les otaries de Californie porteuses de “lésions précancéreuses” ont une espérance de vie très courte – de 1,5 ans environ. Sea Shepherd voudrait savoir pourquoi cette précipitation pour tuer l’animal?

Les Gardiens du barrage sont à la recherche de plus d’informations. "Nous réclamons la publication des résultats d'autopsie de Brian" a déclaré Ashley Lenton, responsable de la campagne "Dam Guardian".  "Nous aimerions savoir où sont situées les lésions trouvées sur le corps et voulons voir les photos. Ces animaux ayant été constamment harcelés par l’ODFW, nous soupçonnons que ces lésions précancéreuses présentent des similitudes frappantes avec celles causées par les balles en caoutchouc, et nous aimerions savoir ce qu'un expert a à dire à ce sujet", a-t-elle dit, et d’ajouter "Il est peu probable que les vétérinaires qui travaillent pour l’ODFW soient également experts en balistique."

"De plus, si l’on tient compte du taux de mortalité inhabituel et inexpliqué qui affecte actuellement les otaries de Californie du Sud, nous trouvons plutôt "ironique" le fait que les responsables de la faune sauvage dans le Sud se battent pour sauver ces animaux par centaines alors que les fonctionnaires, ici en Oregon, font tout ce qu'ils peuvent pour les diaboliser et faire de ces innocentes créatures des boucs-émissaires, dans le seul but d’apaiser les pêcheurs. Pratiquant souvent les réintroductions d'animaux sauvages dans leur milieu naturel, il serait inconcevable pour moi de soigner puis de relâcher ces animaux en Californie pour qu'ensuite ils fassent la route jusqu'en Oregon pour finir massacrés."

Avec le début de la migration des saumons régionaux, les otaries du fleuve Columbia sont exposées à un harcèlement constant. Elles sont battues et poussées hors des quais lorsqu’elles sortent de l’eau épuisées et essaient de se reposer, sont bombardées avec des balles en caoutchouc et des explosifs, sont marquées au fer rouge jusqu’au sang pour certaines, sans pouvoir bénéficier de soins vétérinaires. Finalement, elles sont tuées par injection létale ou par fusil de chasse si elles sont vues à proximité du barrage de Bonneville pendant cinq jours (consécutifs ou sur plusieurs années) alors que çà leur est interdit ou si elles sont observées en train de manger un seul et unique poisson. L’ODFW a également commencé à harceler des cormorans, des balbuzards pêcheurs et d’autres espèces d’oiseaux endémiques vus en train de manger du saumon. Où cela s’arrêtera-t-il?

“Les fonctionnaires de l’Oregon doivent cesser d’ignorer les origines humaines du déclin des saumons dans la rivière Columbia: l’énergie d’origine hydraulique, la pollution, la surpêche, la pisciculture et l’introduction de poissons non endémiques pour le plaisir des pêcheurs sportifs,” dit-elle. “En attendant, les otaries sont toujours en danger si elles mangent du saumon, et si elles n’en mangent pas, elles meurent de faim. Dans ce scénario, elles sont condamnées dans un cas comme dans l’autre.”

Commentaires:

  • Le Département de la Pêche et de la Faune de l’Oregon (ODFW) gère le massacre des otaries du fleuve Columbia. Lien pour accéder au communiqué publié sur le site web de l’ODFW sur l’abattage de l’otarie C022: http://www.dfw.state.or.us/fish/SeaLion/index.asp
  • Les gardiens du barrage ont donné des noms à leurs protégés pour rendre compte de la la personnalité de chaque individu et pour faire savoir aux officiels que l’abattage de ces animaux est effectivement un problème personnel: Défendre une otarie
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact