Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mardi, 30 Décembre 2014 15:01

Le Sam Simon récupère le filet illégal de 25 kilomètres de long dans l’océan Austral

Une légine – « l’or blanc » des braconniers – prise dans le filet maillant illégal abandonné par le Thunder – Photo : Jeff WirthUne légine – "l’or blanc" des braconniers – prise dans le filet maillant illégal abandonné par le Thunder – Photo : Jeff WirthPar une opération qui a duré cinq jours, l’équipage du Sam Simon a réussi à remonter entièrement un filet maillant illégal abandonné par le braconnier Thunder. Le matériel de pêche interdit avait été repéré à 62° 16’ Sud 81° 14’ est, à l’intérieur du territoire géré par la CCAMLR (Commission sur la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique) dans l’océan Austral.

L’équipage, constitué de trente volontaires de quinze nationalités différentes, a travaillé 24 heures sur 24 pour remonter le filet illégal, qui faisait 25 kilomètres de long.

Plus de 200 légines australes et antarctiques ont été découvertes mortes dans le filet, la plus grande faisant environ 1,6 mètre de long. Les scientifiques à bord du Sam Simon ont confirmé que beaucoup de ces légines étaient des femelles en âge de se reproduire, et qu’elles avaient des œufs.

Des prises accessoires ont également été retrouvées mortes dans le filet illégal : des raies, des méduses, des crabes et un nombre incroyable de grenadiers. La plupart des crabes pris dans le filet étaient encore vivants, et ont pu être relâchés dans l’océan Austral.

Le capitaine du Sam Simon, Sid Chakravarty, a déclaré : "En confisquant ce filet posé illégalement pendant que le Bob Barker restait à la poursuite du Thunder, l’opération Icefish a atteint le but fixé il y a moins d’un mois lors de son lancement. Les Shadowlands (Zones d’ombre) antarctiques, exploitées par cette industrie destructrice, sont débarrassées de ses navires illégaux, et la vie marine de cet écosystème préservé reçoit la protection qu’elle mérite."

L’opération stratégique de remontée du filet déployé sur le pont arrière du Sam Simon – Photo : Giacomo GiorigiL’opération stratégique de remontée du filet déployé sur le pont arrière du Sam Simon – Photo : Giacomo GiorigiIl ajoute: "En remontant pendant cinq jours, sans s’arrêter, le filet illégal, l’équipage du Sam Simon a donné au monde une chance de voir de ses propres yeux la destruction causée par ce mode de pêche. Jamais un mouvement conservationniste n’a procédé à la récupération, à la confiscation et à l’examen d’une telle longueur de filet. La balle est maintenant dans le camp des autorités internationales compétentes, pour qu’elles se servent de ces preuves pour faire condamner le Thunder."

A partir de demain, le Sam Simon continuera à surveiller la région autour du banc Banzare à la recherche d’autres filets posés par le Thunder.

Le capitaine Chakravarty a informé les autorités compétentes de l’opération de récupération, c’est-à-dire Interpol, la CCAMLR, la Direction australienne des pêches et la police fédérale australienne. Le matériel confisqué sera conservé comme preuve de l’activité illégale du Thunder, et il sera remis aux autorités portuaires compétentes pour aider aux poursuites contre le bateau.

Braconnier bien connu, le Thunder, qui bat pavillon nigérian, a fait l’objet d’une notice mauve d’Interpol suite à une action commune de la Norvège, de la Nouvelle Zélande et de l’Australie, et il est sur la liste noire des opérateurs de pêche INN de la CCAMLR.

Le Bob Barker, navire de Sea Shepherd, est à la poursuite du Thunder depuis que celui-ci a pris la fuite le 17 décembre. Hier, le navire conservationniste a escorté les braconniers hors du territoire de la CCAMLR.

L’utilisation de filets maillants est interdite par la CCAMLR depuis 2004, et la Commission a émis des inquiétudes particulières au sujet de l’impact de ce mode de pêche sur les écosystèmes marins de l’Antarctique.

L'Opération Icefish est la onzième campagne de défense de l’océan Austral de Sea Shepherd, et la première à cibler les opérateurs de pêche INN de légine dans les eaux de l’Antarctique.

L’équipage du Sam Simon, triomphant après avoir terminé l’opération – Photo : Jeff Wirth La vétérinaire Colette Harmsen et la biologiste Bia Figueireido ont trouvé des œufs dans le corps d’une légine femelle morte – Photo: Jeff Wirth
L’équipage du Sam Simon, triomphant après avoir terminé l’opération – Photo: Jeff Wirth La vétérinaire Colette Harmsen et la biologiste Bia Figueireido ont trouvé des œufs dans le corps d’une légine femelle morte – Photo: Jeff Wirth
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact