Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 25 Février 2013 07:36

Un navire militaire de 12 500 tonnes renforce la flotte baleinière nippone

Le Bob Barker pris en sandwich entre le Nisshin Maru et le Sun LaurelLe Bob Barker pris en sandwich
entre le Nisshin Maru et le Sun Laurel
Le Japon vient d'envoyer un navire de guerre de 12 500 tonnes, avec à son bord 250 hommes d’équipage et 3 hélicoptères, en renfort de sa flotte baleinière pour contrer Sea Shepherd Conservation Society dans le sanctuaire baleinier de l’Antarctique.

Aucune nation n’estime utile d’envoyer un navire militaire pour faire respecter le sanctuaire pourtant ratifié au niveau international. Le seul navire militaire qui aura fait le déplacement sera finalement celui envoyé par le Japon en renfort des braconniers. Voilà qui en dit long sur les priorités de nos gouvernements...

À 14h00 heure locale, le Nisshin Maru, le navire-usine de la flotte baleinière, a une nouvelle fois tenté de se ravitailler en carburant auprès du Sun Laurel, son pétrolier. Il bénéficie désormais du soutien de taille d’un navire militaire de la marine japonaise, le Shirase, un brise glace de 134 mètres de longueur.

Le Nisshin Maru a causé trois collisions aujourd'hui: deux avec le Bob Barker, le coinçant en sandwich contre le Sun Laurel à 14h48 et 15h16, et une avec le Sam Simon à 17h15. Le Bob Barker a essuyé d’importants dégâts. La salle des machines est désormais visible à travers une brèche dans le sol du mess. Le Sam Simon quant à lui affiche d’importantes éraflures et de coups sur la coque suite à l’éperonage. Le dôme de son satellite a ainsi été écrasé.

Le Steve Irwin subissant les canons à eau à haute-pression du Nisshin MaruLe Steve Irwin subissant les canons à eau
à haute-pression du Nisshin Maru
Les trois navires-harpon Yushin Maru #1, #2 et #3 ont par la suite tenté de bloquer les hélices des navires de Sea Shepherd avec des cordages.

Le Sam Simon, le Steve Irwin et le Bob Barker ont également vu leurs moteurs endommagés par les canons à eau à haute-pression du Nisshin Maru.

Des grenades incapacitantes ont été lancées du navire-usine et ont explosé à l’avant du Sun Laurel (chargé en fioul lourd), laissant des marques bien visibles à l’avant du navire.

Quelques minutes plus tard, le Sun Laurel a rangé sa grue.

Sea Shepherd a donc réussi à bloquer pour la troisième fois le ravitaillement de la flotte baleinière japonaise qui sévit illégalement et impunément dans le sanctuaire antarctique.

Nous maintiendrons nos navires en position et bloqueront aussi longtemps que possible le ravitaillement illégal de "l'étoile de la mort", l'abattoir flottant de la flotte baleinière: le Nisshin Maru.

MERCI à tous ceux qui nous soutiennent dans cette guerre pour la vie des dernières baleines... Nous n’y arriverons pas sans vous. ENSEMBLE, nous sommes cette MARINE de protection des océans. Nous donnerons tout pour protéger ce qui n’a pas de prix, ce patrimoine universel et cet héritage des générations futures.

"Nous ferons les sacrifices nécessaires. Nous irons en prison. Nous risquerons nos navires et nos vies. Et les enfants qui ne sont pas encore nés nous jugerons tous."
- Capitaine Paul Watson

Le Steve Irwin subbissant les canons à eau à haute-pression du Nisshin Maru La coque du Sam Simon après l'éperonage
Le Steve Irwin subbissant les canons à
eau à haute-pression du Nisshin Maru
La coque du Sam Simon
après l'éperonage 


 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact