Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 12 Juin 2013 14:16

Le Capitaine Paul Watson offre une récompense de 30 000$

Le capitaine Paul Watson offre 30 000$ pour l’arrestation et la condamnation des assassins du défenseur costaricain des tortues, Jairo Mora Sandoval.Le Capitaine Paul Watson a annoncé il y a quelques jours qu’il offrait une récompense de 30 000$ pour toute information qui conduira à l’arrestation et la condamnation de la personne ou des personnes responsables du meurtre de Jairo Mora Sandoval, l’écologiste costaricain qui a été récemment assassiné par des narcotrafiquants braconniers d’œufs de tortues, à Playa Moin, sur la côte caribéenne du Costa Rica.

Jairo a été kidnappé, tabassé et abattu d’une balle dans la tête par les braconniers d’œufs, armés de fusils AK-47.

L’an dernier, les autorités costaricaines ont assuré à Paul Watson qu’il ne devait pas s’inquiéter du fait que sa propre tête ait été mise à prix pour 25 000$ par les braconniers de requins. Le meurtre de Jairo Mora Sandoval suffit à prouver que la vie du Capitaine Watson serait gravement menacée s’il devait être extradé au Costa Rica.

"Les braconniers de requins et de tortues font la loi au Costa Rica et le gouvernement ne fait rien pour s’y opposer car il y a une demande pour les ailerons de requins et les œufs de tortue en Chine. Le Costa Rica se contente de faire ce que la Chine et le Japon lui demandent." a déclaré Paul Watson. "En plus de cela, les barons de la drogue offrent maintenant des armes et de la drogue aux braconniers en leur ordonnant de tenir les écologistes à l’écart des plages. De cette façon, les trafiquants de drogue ont les mains libres. Les cartels de la drogue deviennent de plus en plus influents au Costa Rica et font de plus en plus appel aux pêcheurs (pour leur fournir du carburant peu cher et faire passer la drogue dans les carcasses de requins) et aux braconniers (pour remplacer les œufs de tortues par de la drogue) pour les aider dans leurs activités illégales." poursuit le Capitaine Watson.

“"ls se sont empressés de répondre à la demande du Japon en émettant un mandat d’arrêt à mon encontre pour avoir protégé des requins lors d’un incident en 2002. Par contre, quand il s’agit du meurtre horrible d’un écologiste plein de compassion, le gouvernement ne fait rien", a-t-il ajouté.

"Il me semble que si le gouvernement passait autant de temps à poursuivre les braconniers violents et à combattre les cartels de la drogue qu’il ne le fait à poursuivre les écologistes non-violents, il pourrait peut-être regagner la confiance de la communauté écologiste à travers le monde, une confiance dont il se targue mais qu’il n’a pas."

 

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact