Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Samedi, 14 Septembre 2013 07:45

Bonne nouvelle pour nos clients: l’Uruguay a son sanctuaire baleinier!

Mardi 3 septembre 2013, le Parlement uruguayen a voté à l’unanimité la création d’un sanctuaire pour la migration des baleines et autres cétacés.

La création  de ce sanctuaire baleinier est une grande avancée pour nos citoyens, une grande avancée pour le monde, mais surtout une grande avancée pour les baleines et les dauphins. La création de ce sanctuaire baleinier est une grande avancée pour nos citoyens, une grande avancée pour le monde, mais surtout une grande avancée pour les baleines et les dauphins.
Photo: Martin Acosta Rodriguez

Le sanctuaire baleinier a été proposé pour la première fois en 2002 par une petite ONG, l’Organisation pour la Conservation des Cétacés (OCC). Ce mouvement a perduré plusieurs années en tant que projet participatif communautaire, essentiellement de la part d’écoliers et d’autorités nationales et locales.

Des années plus tard, en 2010, lors de conditions politiques, environnementales et sociales plus favorables, la campagne a repris avec le soutien d’organisations nationales et internationales. En 2012, le projet de loi a été remis sur la table et présenté devant la Commission de l’Environnement et le Parlement par un groupe d’écoliers qui en étaient les principaux promoteurs. Les enfants ont présenté la proposition accompagnée de documents rédigés de leur main et ont symboliquement occupé les sièges des députés. Finalement, mardi, le Parlement uruguayen a voté à l’unanimité (62-0) pour la création du Sanctuaire baleinier. Ce projet de loi déclare la totalité de la zone économique exclusive de l’Uruguay Sanctuaire pour baleines et dauphins, où ces animaux seront protégés.

"C’est un moment historique pour l’Uruguay et le monde entier", a déclaré Rodrigo García Píngaro, Fondateur et Directeur exécutif d’OCC, à la suite du vote. "Cela montre que les nations d’Amérique Latine parviennent à s’unir pour la protection des baleines et autres espèces marines dans leurs eaux côtières." Avant le vote, le député Gerardo Amarilla, ancien Président de la Commission nationale de l’environnement, a précisé qu’à partir de ce jour, tous les grands projets de développement sur la côte uruguayenne seraient soumis à l’application de règles environnementales strictes avant d’être officiellement approuvés. "Notre but est de créer un Uruguay naturel", a-t-il souligné.

Cette décision constitue une grande avancée pour nos citoyens, une grande avancée pour le monde, mais surtout une grande avancée pour les baleines et les dauphins. Il y a encore beaucoup de travail à accomplir pour les protéger et c’est maintenant ou jamais.

Carolina Andrade
Coordinatrice du projet à OCC
Bénévole pour Sea Shepherd Uruguay

D’autres photos sont disponibles ici:

 https://www.facebook.com/carola.andrade.mar/media_set?set=a.411815458919531.1073741827.100002732425018&type=1

 https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10151248977087812.514367.212063692811&type=3

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact