Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Dimanche, 05 Janvier 2014 09:55

Sea Shepherd USA invite à Taiji les artistes qui ont annulé leur concert à SeaWorld

Chaque année, des milliers de dauphins et de petites baleines sont capturés ou tués au Japon - Photo: Sea ShepherdChaque année, des milliers de dauphins et de petites baleines sont capturés ou tués au Japon - Photo: Sea ShepherdPas moins de huit têtes d’affiche du festival Bands, Brews & BBQ viennent d’annuler leur concert après avoir visionné le poignant documentaire Blackfish. Ce festival, organisé par SeaWorld, a pour but de promouvoir l’industrie de la captivité des animaux marins auprès du grand public. En réponse à une pétition signée par des milliers de personnes, Willie Nelson, Heart, Cheap Trick, Barenaked Ladies, REO Speedwagon, Trisha Yearwood, Martina McBride et .38 Special ont annoncé qu’ils ne se rendraient pas au SeaWorld d’Orlando en février prochain.

Joan Jett s’est elle aussi récemment illustrée en ordonnant à SeaWorld de stopper la diffusion de ses chansons pendant les spectacles d’orques et de dauphins. Personnellement opposée à la captivité des animaux marins, Joan Jett s’est dit également concernée par le fait que "la diffusion de musique trop forte pourrait heurter ces mammifères, très sensibles aux sons." Cette initiative a été reprise il y a quelques jours par Edgar Winter et Tommy Lee.

Sea Shepherd USA applaudit ces décisions pleines de bons sens et de compassion.

En réponse à ces annulations, SeaWorld a invité ces artistes à visiter l’un de ses parcs marins et à discuter avec ses "experts animaliers" sur les conditions de traitement des animaux, accusant même les opposants à la captivité "d’extrémistes animaliers". Assimiler les préoccupations des milliers de personnes touchées par le documentaire Blackfish à une forme d’extrémisme n’est qu’une tentative désespérée de SeaWorld pour rationaliser ses pratiques et l’industrie de la captivité en général.

En réponse à cette invitation, Sea Shepherd USA invite tous ces artistes à rejoindre les Gardiens de la baie à Taiji pour qu’ils constatent de leurs propres yeux qu’il existe un lien incontestable entre l’industrie de la captivité et le massacre continu des mammifères marins.

Chaque année, des milliers de dauphins et de petites baleines sont capturés ou tués au Japon. Taiji est de loin la ville la plus infâme dans ce domaine, le véritable numéro un du commerce d’animaux marins au monde. Dans cette baie magnifique, chasseurs et dresseurs travaillent main dans la main afin de choisir les cétacés les plus séduisants pour l’industrie de la captivité. Ceux qui ne correspondent pas aux critères établis par les parcs marins sont alors massacrés. "L’industrie de la captivité finance sans aucun doute ce massacre et nous désirons inviter ces artistes compatissants à voir ce lien par eux-mêmes." a déclaré Susan Hartland, la directrice administrative de Sea Shepherd USA.

Les chasseurs de Taiji rabattent de grands groupes de cétacés, en créant un mur de son avec leurs navires, ce qui désoriente ces animaux si sensibles aux bruits. Une fois rassemblées dans la baie, ces familles sont brutalement tuées et leur chair est vendue aux supermarchés et restaurants de la ville. Les plus jeunes animaux sont parfois rejetés à la mer, promis à une mort certaine car ils ne peuvent survivre seuls.

Chaque jour, de septembre à mars, les Gardiens de la baie de Sea Shepherd sont présents sur le terrain afin de documenter et d’exposer les activités des pêcheurs de Taiji. Lorsqu’un groupe de mammifères marins est rabattu dans la baie, nos militants filment et diffusent en direct le rabattage, la sélection pour la captivité et le massacre à cette adresse: livestream.seashepherd.org. Ces bénévoles sont notre fenêtre sur Taiji et continuent chaque jour d’exposer le lien entre captivité et massacre.

Un exemple de la lettre envoyée aux groupes de musique.

Chasseurs et dresseurs travaillent main dans la main afin de choisir les dauphins les plus séduisants pour l’industrie de la captivité - Photo: Sea ShepherdChasseurs et dresseurs travaillent main dans la main afin de choisir les dauphins les plus séduisants pour l’industrie de la captivité - Photo: Sea Shepherd

 

Cove Guardians

 Visitez lz site Internet des
Gardiens de la Baie
pour plus d'informations.

 

 
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact