Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Samedi, 08 Février 2014 15:02

Le massacre d’animaux marins bat son plein en Australie Occidentale: de nouveaux requins tigres tués

Compte-rendu du front avec Animal Amnesty et Sea Shepherd Australie

Par Jeff Hansen, Directeur Général de Sea Shepherd Australie

Requin tigre pendu à un bateauRequin tigre pendu à un bateauUne nouvelle fois hier, le gouvernement Barnett a fait une triste démonstration de sa guerre contre la nature, avec la capture de trois beaux requins tigres. L’un dans la baie Eagle, l’un dans la baie Bunker et l’autre vers la plage pittoresque de Meelup, dans la région de Margaret River en Australie occidentale.

Une femelle requin tigre de 2,2 mètres, trop petite pour être tuée légalement, a été traitée avec une telle cruauté qu’elle a peu de chances de survivre. Un autre, dépassant les 3 mètres, a été frappé plusieurs fois à la tête puis jeté à la mer. Un troisième requin a été tué également.

Sea Shepherd et Animal Amnesty étaient dans la région de Margaret River pour dévoiler la destruction cruelle et inutile de la vie marine dans cette région par le gouvernement de Barnett.

Un biologiste marin, un océanologue ingénieur en sous-marin, un responsable de campagne pour les océans psychologue des requins ainsi qu’un photographe membre de Sea Shepherd nous accompagnaient.

Valerie Taylor, qui filme les requins depuis 50 ans avec son partenaire Ron, décrit les requins tigres qu’elle a rencontrés comme "agréables, gentils et doux". Dans une interview récente, elle s’exprimait au sujet des palangres de surface au large de la côte d’Australie-Occidentale, regrettant que le gouvernement n’ait pas conduit de recherches dignes de ce nom. Quand Valerie et Ron veulent filmer un requin dangereux ou semi dangereux, ils l’attirent vers le lieu désiré en l’appâtant. C’est la méthode que le gouvernement utilise sur la côte occidentale, ce qui conduit les requins à se regrouper dans la région.

Le gouvernement Barnett devra répondre à la question suivante: si les palangres de surface sont si sûres et si elles n’attirent pas davantage de requins, pourquoi ces derniers sont-ils évacués des eaux pour le Rottnest channel swim, compétition locale de natation en mer?

Requin tigre pris dans une palangre de surface, en train de couler

Requin tigre pris dans une palangre de surface, en train de couler Requin tigre pris dans une palangre de surface, en train de couler La photo explicite de gauche rend compte en détail de l’horreur du massacre inutile et inefficace organisé par le gouvernement. Il s’agit de la femelle de 2,2 m, pendue à la palangre dans laquelle elle a été piégée. Presque morte, elle se débattait encore quand la photo a été prise.

Sachant que la photo a été prise de jour alors que ce requin est un chasseur nocturne, il est probable que la femelle ait été suspendue durant des heures. Les requins tigres doivent nager en permanence pour faire passer l’eau dans leurs branchies. Hameçonnée par la tête, elle ne peut évidemment plus bouger et coule petit à petit. Malheureusement, même une fois relâchée, elle mourra probablement d’être restée accrochée à l’hameçon qui, en théorie, ne doit attraper que des requins de plus de 3 mètres.

D’autres images bouleversantes montrent la petite femelle requin tigre tirée à bord. Apparemment, le crochet a été retiré de sa tête à l’aide d’un couteau pour couper la chair autour de la pointe. Notez que la balafre sur sa tête n’apparaît pas sur la photo prise sous l’eau, ce qui veut dire que la blessure lui a été infligée sur le bateau, par les pêcheurs. Pendant la remontée à bord, le crochet a percé la tête du requin sous l’effet de son poids, causant de plus profondes blessures.

Alors qu’on la tirait sur le pont, la femelle donnait des coups. Les pêcheurs l’arrosaient comme si elle allait être relâchée, tout en lui entaillant la gueule pour essayer de récupérer l’hameçon. Après qu’elle a été remise à l’eau, des images montraient une trainée de sang coagulé s’échappant de ses branchies. Ce signe ne trompe pas, ses chances de survie sont minimes. Le bien-être des animaux ne fait clairement pas partie des considérations de cette opération, y compris pour ceux qui ne devraient pas être pris, comme cette femelle, et qui le sont malgré tout, sans discernement.

Les autres photos morbides montrent un requin tigre de 3 mètres de long, capturé, frappé à plusieurs reprises accroché par le nez, puis rejeté dans l’eau.

Sea Shepherd, Animal Amnesty et la No Shark Cull Alliance continueront d’informer sur les massacres organisés par le gouvernement, ainsi que les avancées en matière légale contre ces destructions aveugles de la vie marine inestimable du pays.

Je représenterai également Sea Shepherd ce soir à Margaret River dans un forum public pour évoquer les solutions envisageables, autres qu’un massacre automatique et irréfléchi qui peut rendre les plages encore moins sûres et qui tue la vie marine.

En fin de compte, un océan sans requins, c’est une terre sans humains.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact