Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 03 Mars 2014 15:34

Les gouvernements australien et néo-zélandais abandonnent le Sanctuaire Baleinier au Japon

le Yushin Maru en train de passer imprudemment juste devant le Bob BarkerLe Yushin Maru en train de passer imprudemment juste devant le Bob BarkerLa nuit dernière, le dimanche 2 mars, vers 17h15 (heure australienne), le navire de Sea Shepherd Bob Barker a été victime d’une attaque non provoquée de deux bateaux harponneurs de la flotte baleinière japonaise à 72°56’S, 178°10’E, à l’intérieur du Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral.

Au cours de l’incident, les harponneurs sont passés onze fois devant le Bob Barker en traînant un câble d’acier pour endommager l’hélice et le gouvernail du navire écologiste. C’est la troisième attaque de ce type contre le Bob Barker cette année.

Le Bob Barker a mis deux canots à l’eau pendant l’attaque, pour défendre le bateau et pour essayer de sectionner les câbles, et des antennes ont été endommagées pendant l’opération. De plus, l’équipage de l’agresseur a projeté une lance de bambou contre l’équipage de l’un des canots, mais personne n’a été blessé.

Les deux attaques nocturnes précédentes visaient à dissuader Sea Shepherd de monter la garde devant la rampe arrière du Nisshin Maru, le navire-usine de la flotte baleinière japonaise. Cependant, lors de cette toute dernière attaque, le Nisshin Maru se trouvait à 40 milles nautiques du navire écologiste, même pas encore visible sur l’écran radar.

La bouée montre où se trouve le câble d’acier tiré en travers de la proue du Bob Barker pour endommager son hélice et son gouvernailLa bouée montre où se trouve le câble d’acier tiré en travers de la proue du Bob Barker pour endommager son hélice et son gouvernailQuelques heures plus tôt ce même dimanche, la flotte de Sea Shepherd avait localisé les baleiniers pour la quatrième fois de l’année. Le navire-usine a été découvert avec à son bord le cadavre d’une baleine de Minke – espèce protégée-,  et du sang coulant du flanc du navire. Des blocs de viande de baleine ont aussi été filmés sur le pont, ainsi que la tête d’une baleine qui venait d’être dépecée.

Greg Hunt, ministre australien de l’Environnement, et le centre de recherche et de sauvetage maritime néo-zélandais ont tous deux été informés de l’attaque lorsqu’elle s’est produite.

Cinq jours plus tôt, le capitaine du Bob Barker, Peter Hammarstedt, avait écrit une lettre ouverte à Greg Hunt, exprimant son désappointement devant l’inertie du gouvernement australien face aux attaques récemment subies par son navire et son équipage, qui compte neuf citoyens australiens.

Le capitaine Hammarsted a déclaré: "Mon plaidoyer à Greg Hunt est resté sans réponse, et désormais je peux affirmer sans le moindre doute que le gouvernement australien a manqué à son obligation d’agir contre les braconniers de la flotte baleinière japonaise. Ils savaient que l’attaque était imminente, et pourtant ils n’ont rien fait. Au vu des corps brisés des baleines tuées aujourd’hui, il est devenu évident que Greg Hunt a rompu ses promesses de surveiller les opérations baleinières. Le gouvernement australien n’a pas seulement abandonné les baleines de l’Océan Austral, mais il a aussi abandonné les citoyens australiens qui se sont dressés courageusement pour les protéger. Sea Shepherd restera vigilant dans sa défense du Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral, faisant respecter le droit environnemental international lorsque les gouvernements refusent d’agir."

Sea Shepherd reste la seule organisation dans l’Océan Austral qui s’engage pour faire respecter l’intégrité du Sanctuaire Baleinier, en intervenant directement contre les activités illégales de la flotte baleinière japonaise.

Photos: Simon Ager

La troisième attaque sur le Bob Barker filmée :

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact