Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Vendredi, 16 Mai 2014 13:44

Sea Shepherd Brésil lance Bleeding Ocean (Rouge Océan)

Une campagne pour alerter la population sur le risque d’extinction des requins

Les requins sont au sommet de la chaine alimentaire. S’ils disparaîssent, toute vie marine s’effondrera. Photo: Sea Shepherd BrésilLes requins sont au sommet de la chaine alimentaire. S’ils disparaîssent, toute vie marine s’effondrera. Photo: Sea Shepherd BrésilAvec 200 tonnes exportées chaque année, le Brésil est l’un des 10 plus gros producteurs d’ailerons de requins sur le marché noir. Pour alerter les Brésiliens et les inciter à signer une pétition en ligne contre le shark-finning, Sea Shepherd Brésil vient de lancer la campagne Bleeding Ocean (Rouge Océan).

Depuis le 22 avril, les internautes qui se rendent sur le site maplink.com.br (un des sites de cartographie les plus populaires au Brésil) pour avoir des informations sur le trafic ou rechercher une adresse à Rio de Janeiro peuvent voir que le bleu de l’océan a été remplacé par un rouge sang symbolisant des milliers de requins morts.

"Nous sommes à deux pas de l’extinction. Les requins sont au sommet de la chaîne alimentaire et, s’ils disparaissent, toute vie marine s’effondrera. L’humanité court à sa perte puisque tous les organismes vivants sont interdépendants. On ne surnomme pas la Terre Planète Bleue pour rien", a déclaré Wendell Estol, biologiste et directeur de Sea Shepherd Brésil.

La campagne de sensibilisation a été développée par les créateurs Rafael Pfaltzgraff et Gabriel Lepesteur, en partenariat avec Sea Shepherd Brésil, dans l’espoir qu’elle fera prendre conscience aux gens que nous sommes en train de perdre nos requins et qu’il faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

Début avril, Sea Shepherd Brésil a participé à la VIIIe conférence de la Société brésilienne d’étude des élasmobranches (SBEEL) et au Ve Atelier international sur les accidents liés aux requins, à l’université d’Etat rurale de Pernambuco (UFRPE), à Recife, dans le nord-est du Brésil.

La ville de Recife a été choisie parce qu’elle estrépertoriée comme possédant l’une des 10 plages au monde les plus "infestées par les requins", selon le Fichier International Shark Attack en Floride. Au fil des ans, les requins ont attaqué au moins 55 personnes et en ont tué au moins 16 dans les eaux de Pernambuco. La plupart de ces attaques ont eu lieu un peu plus loin que Recife et trois personnes ont été tuées au large de cette ville l’an dernier.

M. Stoll a donné une conférence sur les actions de l’organisation en matière de défense des requins et des raies depuis 2011, la dernière fois que Sea Shepherd a participé à une réunion de la SBEEL. Parmi les actions proposées, la plus controversée, comme d’habitude, a été l’application d’un moratoire sur la pêche au requin au large des côtes brésiliennes pour au moins 20 ans (décidé en juillet 2012 au cours d’une audition publique au Sénat fédéral). Cette question a mobilisé une grande partie de la discussion.

Un requin au large de la côte brésilienne. Photo: Sea Shepherd BrésilUn requin au large de la côte brésilienne. Photo: Sea Shepherd BrésilCet exposé et ces discussions revêtaient une importance particulière quant à l’application du moratoire, parce qu’ils se sont déroulés dans un contexte académique, là où sont menées les études qui étayent scientifiquement nos revendications.

La Société brésilienne d’étude des élasmobranches (SBEEL), en tant qu’entité scientifique, n’a aucun caractère activiste et organise des évènements pour montrer l’importance de ces animaux à la fois pour l’écosystème marin et pour l’humanité, bien qu’un de ses objectifs soit effectivement la préservation des requins, des raies et des chimères. C’est pourquoi il était important d’inviter Sea Shepherd Brésil à la VIIIeréunion SBEEL. Ainsi, nous pouvions expliquer que nous avions d’autres outils à notre disposition, au-delà des données scientifiques, pour que notre pétition pour la protection des élasmobranches soit entendue et prise en compte par les décideurs politiques de l’environnement et de la société civile. Cette dernière doit en savoir davantage pour comprendre ce qui se passe réellement avec les requins et les raies, en particulier ici, à Recife, où certains groupes essaient d’éradiquer aveuglément les requins, entre autres actes insensés. Sea Shepherd Brésil soutient pleinement la prise de mesures par le gouvernement contre ces voyous, de même que la tenue de la VIIIe réunion SBEEL qui permet de montrer aux étudiants et au reste de la société que nous pouvons faire de grands progrès pour la protection de la vie marine. "Longue vie à Sea Shepherd Brésil", a annoncé Francisco Striking Santana da Silva, Président du comité d’organisation de la VIIIe réunion SBEEL et Directeur de la SBEEL

Nous avons pu observer, pendant ces ateliers, qu’il y a un conflit entre humains et requins à Recife et que la résolution d’un tel conflit n’est pas prête d’être adoptée parce que les alternatives qui permettent d’éviter la mort des requins sont considérées trop chères. Cela nous inquiète parce que, une fois de plus, les squales vont en payer le prix. Donc Sea Shepherd Brésil estime que nous devrions faire tout ce qui est nécessaire pour empêcher d’autres morts, chez les requins et les humains. Il semble pour cela que le principe de précaution et de prévention soit la meilleure solution: fermer les plages qui comptent le plus grand nombre d’accidents et arrêter immédiatement les prises de requins au large de Pernambuco. Dans le même temps, il faudrait restaurer les zones dégradées comme le port de Suape et cesser le chalutage en face des plages pour que les requins ne soient plus attirés par les poissons rejetés à proximité.

Capture d’écran de   http://maplink.com.br crédit: Sea Shepherd Brésil

Sea Shepherd Brazil lance Rouge Océan
Capture d’écran de   http://maplink.com.br crédit: Sea Shepherd Brésil

 

 

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact