Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Dimanche, 14 Septembre 2014 05:22

Réflexions sur l’Opération Toxic Gulf

Plate-forme pétrolière similaire à celle qui a  explosé en 2010. Photo: Sea ShepherdPlate-forme pétrolière similaire à celle qui a explosé en 2010. Photo: Sea ShepherdBien que l’Opération Toxic Gulf 2014 vienne de s’achever et que le navire de recherche Odyssey soit rentré au port, le travail ne fait que commencer pour défendre le golfe du Mexique encore fragile et "convalescent".

Cet été, Sea Shepherd a uni ses forces avec Ocean Alliance pour la deuxième année consécutive afin d’étudier les impacts environnementaux à long terme causés dans le golfe par la marée noire provenant de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon en 2010 ainsi que par l’utilisation de produits chimiques toxiques qui ont dispersé le pétrole dans les eaux et la chaîne alimentaire. Ocean Alliance a passé cinq ans à étudier l’écosystème du golfe ainsi que les nombreuses espèces qui y vivent, et Sea Shepherd est fière d’avoir rendu possible, par son soutien, la poursuite d’importantes recherches au cours des deux dernières années.

Les résultats de ces années de recherches vont à présent servir non seulement à déterminer l’état de santé et l’équilibre actuels de l’écosystème du golfe du Mexique, mais aussi à trouver des moyens pour contribuer à sa restauration.

Même si les recherches menées au cours de l’Opération Toxic Gulf 2014 portaient sur un large spectre, les études réalisées lors de cette campagne ont principalement porté sur les cachalots, car ces prédateurs alpha sont des bio-indicateurs de l’état de toute la chaîne alimentaire. Les recherches, consistaient à prélever aux baleines de petits échantillons de peau en toute innocuité, par une méthode appelée biopsie, afin d’y déceler la présence éventuelle de substances toxiques. Au total, 63 biopsies ont été réalisées!

Des échantillons de peau ont été prélevés sur les baleines afin d’y rechercher la présence de substances toxiques. Photo: Sea ShepherdDes échantillons de peau ont été prélevés sur les baleines afin d’y rechercher la présence de substances toxiques. Photo: Sea ShepherdCes méthodes d’analyse sont inoffensives pour les baleines; elles permettront non seulement de déterminer leur état de santé et celui des autres espèces marines vivant dans le golfe, mais aussi de montrer qu’il est possible de mener de véritables recherches sur les baleines sans les tuer.

Durant leur traversée du golfe, Sea Shepherd et Ocean Alliance ont été salués par de nombreuses espèces marines qu’ils étaient venus protéger, y compris des dauphins tachetés pantropicaux et des grands dauphins de l’Atlantique. Ils ont même eu la chance d’apercevoir un rorqual de Bryde, dont la population est estimée à 30 individus seulement dans l’ensemble du golfe du Mexique!

Ils étaient sept au total à ramener le navire de recherche Odyssey à quai au terme de l’Opération Toxic Gulf 2014, mais beaucoup d’autres membres d’équipage s’étaient joints à eux lors de ce périple. Sea Shepherd tient à remercier tous ceux qui nous ont rejoints dans cette initiative sans précédent afin de protéger les baleines et leur habitat dans le golfe du Mexique. L’équipage a également reçu un soutien considérable de la part de la communauté du golfe du Mexique, ainsi que des dons et des provisions de la part des habitants lors de son passage à Pensacola, mais aussi de la part de nos extraordinaires militants à travers le monde qui ont effectué des dons en ligne. Merci à tous ceux qui ont soutenu cette campagne cruciale! Et bien sûr, merci à Ocean Alliance pour ses efforts inlassables en vue de protéger cet écosystème en difficulté aux côtés de Sea Shepherd.

Pour en savoir plus sur les importants travaux réalisés durant l’Opération Toxic Gulf 2014, et pour voir des photos et des vidéos de la campagne, consultez notre site Operation Toxic Gulf (en anglais).

Les études réalisées lors de cette campagne ont principalement porté sur les cachalots. Photo: Sea ShepherdLes études réalisées lors de cette campagne ont principalement porté sur les cachalots. Photo: Sea Shepherd

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact