Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Vendredi, 26 Septembre 2014 14:38

Shannen Doherty, en visite à Taiji, témoigne et montre en direct la brutalité de la chasse aux dauphins

Shannen Doherty et les Gardiens de la Baie de Sea Shepherd ont également émis depuis le musée de la baleine à Taiji, où le petit dauphin albinos "Shoujo", capturé l’an dernier, est retenu captif.

Shannen Doherty filmée au musée de la baleine à Taiji, montrant les petits bassins où les dauphins sont retenus captifs. Photo: Sea ShepherdShannen Doherty filmée au musée de la baleine à Taiji, montrant les petits bassins où les dauphins sont retenus captifs. Photo: Sea ShepherdL’actrice Shannen Doherty, bien connue pour ses rôles dans les séries TV à succès "Charmed" et "Beverly Hills 90210", vient de rentrer d’un voyage à Taji au Japon où elle a été Gardienne de la Baie avec Sea Shepherd pour filmer la chasse brutale et l’abattage des dauphins dans la sinistre baie du massacre à Taiji.

Le 20 septembre, Shannen était là lorsque les chasseurs ont rapidement rabattu un groupe de dauphins vers le port de Taiji avant d’enfermer les dauphins paniqués dans la baie avec des filets. Elle a filmé la chasse avec les Gardiens de la Baie de Sea Shepherd, mettant sous les feux des projecteurs du monde entier ce que les chasseurs essaient de camoufler derrière des bâches: la capture et le meurtre de dauphins et de petites baleines, intelligents et socialement complexes.

Le groupe tout entier – le quatrième groupe de dauphins de Risso à être rabattu dans la baie depuis le début de la saison – a été abattu rapidement, sauf un petit qui a été kidnappé et vendu pour ce qui équivaut à de l’esclavage dans l’industrie de la captivité.

Après avoir été témoin de cette chasse brutale, Shannen Doherty a déclaré: "Quand je suis chez moi je regarde les vidéos de Sea Shepherd, je pensais donc être préparée, mais rien ne peut vous préparer, parce qu’être là ajoute un côté étrange. Particulièrement après qu’ils ont été abattus – le clapotement de l’eau, ce calme de mort, les gens qui commencent à s’en aller. C’est bizarre. Et alors vous vous demandez comment ils (les chasseurs) peuvent dormir la nuit… Je crois qu’être ici bouleverserait toute personne aussi endurcie soit-elle, parce que c’est tout simplement atroce."

En racontant la souffrance des dauphins et le mal que les tueurs se donnent pour la cacher aux yeux du monde, Shannen Doherty a déclaré: "C’est une mort complètement indigne, imméritée, horrible, et ils [les chasseurs] le savent parce qu’ils nous bloquent et qu’ils nous empêchent de montrer cette brutalité, le massacre totalement inhumain de ces créatures qui sont vraiment un don de Dieu, et qu’est-ce que nous [les êtres humains] sommes en train de faire?"

Des dresseurs retiennent un delphineau dans une petite caisse, refusant de le laisser sortir avant le départ des Gardiens de la Baie – Photo: Sea ShepherdDes dresseurs retiennent un delphineau dans une petite caisse, refusant de le laisser sortir avant le départ des Gardiens de la Baie – Photo: Sea ShepherdEn plus d’assister à la chasse brutale dans la baie, Shannen a aussi visité le musée de la baleine à Taiji – l’un des trois endroits à Taiji où l’on montre des dauphins en captivité – et elle a été filmée en direct pour les spectateurs du monde entier pendant qu’elle montrait les tristes conditions de vie des cétacés qui y sont captifs, dont un petit dauphin tursiop albinos capturé au sein d’un groupe de plus de 250 autres de la même espèce l’an dernier. Le petit, baptisé "Shoujo" par le fondateur de Sea Shepherd, le capitaine Paul Watson, a été enlevé à sa mère, qui est sans doute au nombre des membres du groupe qui ont été abattus, et il a été le premier du groupe à se faire capturer pour la captivité, car les tueurs et les dresseurs ont compris instantanément que la rareté d’un dauphin albinos en faisait une trouvaille lucrative pour l’industrie de la captivité. Selon certaines évaluations, sa vente pourrait rapporter 500.000 dollars aux tueurs.

"La brutalité de la chasse de Taiji ne se termine pas avec la mort des dauphins et des baleines abattus dans la baie. La souffrance continue pour ceux qui ont été enlevés à l’océan et qui sont emprisonnés pour vivre en captivité," dit Shannen Doherty. "C’était bouleversant de rejoindre les Gardiens de la Baie au musée de la baleine de Taiji, et de voir Shoujo et les autres dauphins dans ces petits bassins vides où ils vont passer le reste de leur vie. Ils ont déjà tant souffert, en assistant à la mort de leur famille."

Shannen Dohety et les Gardiens de la Baie se trouvaient devant le musée de la baleine quand le dauphin de Risso capturé dans le groupe abattu plus tôt dans la journée y a été transféré depuis les enclos du port. Sans égard pour le bien-être du dauphin qu’ils venaient de capturer, puisqu’il s’agit d’un "bien remplaçable", les dresseurs ont déclaré avec cruauté que, tant que les Gardiens de la Baie n’arrêteraient pas de filmer, ils maintiendraient le petit dans la caisse minuscule et sans lumière dans laquelle il était transporté et ce jusqu’à l’heure de la fermeture, lorsqu’il faudrait partir de toute façon. Bien que les Gardiens de la Baie aient agi dans le cadre de la loi en restant là et en filmant, les volontaires Sea Shepherd ont décidé de cesser de filmer et de partir pour ne pas prolonger les souffrances du dauphin. Une fois de plus, les dresseurs ont fait la preuve de leur manque de cœur, ainsi que des liens indéniables qui existent entre le massacre des dauphins à Taiji et l’industrie de la captivité.

Après avoir assisté à la brutalité de la chasse du 20 septembre, le lendemain Shannen fut folle de joie de pouvoir filmer les bateaux des chasseurs qui rentraient au port bredouille. On décréta un jour de la "baie bleue" et ce fut une journée idéale pour clôturer sa visite courte mais bien remplie.

Pendant six mois ahurissants chaque année – de septembre à mars – des familles entières de dauphins et de petites baleines sont rabattues dans la baie de Taiji pour y être tuées. Les chasseurs tapent avec des barres de fer contre le flanc de leurs bateaux pour créer un "mur sonore" qui désoriente ces mammifères marins sensibles au bruit, et qui leur rend pratiquement impossible d’échapper à la battue. Lorsqu’un grand groupe est capturé, les tueurs et les dresseurs travaillent main dans la main pour sélectionner les dauphins et baleines les plus "beaux" (ceux qui n’ont pas de défauts ni de cicatrices visibles) pour la captivité. C’est le marché mondial des cétacés captifs, qui pèse plusieurs milliards de dollars, qui finance le massacre. Les Gardiens de la Baie ont rapporté à de nombreuses reprises que le processus de sélection pour la captivité se déroule en même temps que le massacre, puisque ceux qui ne sont pas tués pour la consommation humaine sont vendus pour la captivité. S’il reste quelques membres du groupe, ils sont reconduits en haute mer d’une façon tout aussi stressante que le rabattage dans la baie. La plupart sont des jeunes qui ont peu ou pas de chances de survie sans la protection de leurs mères. Certains mourront de faim, d’autres seront la proie des prédateurs.

Les Gardiens de la Baie de Sea Shepherd sont le seul groupe à être chaque jour sur le terrain à Taiji pendant les six mois de la saison de chasse, filmant et diffusant en direct chaque capture et chaque massacre pour que le monde entier puisse les voir. La saison 2014-2015 marque la cinquième année consécutive de l’opération Infinite Patience, et les Gardiens de la Baie ne cesseront pas de revenir à Taiji tant que le massacre continuera.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact