Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 10 Novembre 2014 02:28

En plein Festival de la Baleine à Taiji, les pêcheurs conduisent dans la baie le premier groupe de Grands Dauphins de la saison.

Le Festival de la Baleine continue à Taiji alors qu’un groupe de Grands Dauphins est conduit dans la “Baie de la Honte”. Photo: Sea ShepherdLe Festival de la Baleine continue à Taiji alors qu’un groupe de Grands Dauphins est conduit dans la “Baie de la Honte”. Photo: Sea ShepherdEmprisonné dans la baie, le groupe de dauphins terrifiés subit la présence de la foule du festival, avant d’être massacré (ou sélectionné pour la captivité) le jour suivant; ce massacre a été immédiatement suivi le lendemain par la capture et le massacre d’une famille de Dauphins de Risso.

Dimanche 2 novembre au Japon,  le tout premier groupe de Grands Dauphins de la saison de chasse a été conduit dans la fameuse baie de Taiji. D’habitude, les bateaux des pêcheurs quittent le port chaque matin au plus tard à 6h30, et ce matin-là à 7h30 il n’y avait toujours aucun signe du départ des bateaux. Cependant, même lors des célébrations du Festival (habituellement jour de trêve pour la chasse), la cupidité des tueurs de dauphins de Taiji ne connaît pas de limites, et un groupe de dauphins a été rabattu dans la baie en fin de matinée, sous les yeux des festivaliers.

Même la capture des très recherchés Grands dauphins n’a pas suffi à satisfaire les pêcheurs, car le massacre de ce groupe a été suivi d'un autre, celui, cette fois, d’une famille entière de dauphins de Risso, le mardi 4 novembre (heure du Japon).

C’est en réalité pêcheurs, baleiniers, et leurs prises que célèbre  le festival, et non les baleines. Ce Festival des Baleines ne fait qu’étaler aux yeux de tous l’hypocrisie de la ville de Taiji, alors que les dauphins vivent un cauchemar dans la baie.

Les Gardiens de la Baie de Sea Shepherd ont documenté et diffusé en direct dans le monde entier les images de ce groupe en train d’être conduit vers le port de Taiji. Sur la vidéo, on pouvait entendre la musique et le bruit des célébrations du Festival tandis que les dauphins paniqués étaient regroupés dans la baie. Tout en identifiant qu’il s’agissait d’un groupe de 20 à 25 Grands dauphins , les Gardiens de la Baie ont compris qu’une sélection aurait probablement lieu et que ces dauphins seraient sans doute contraints à passer des heures dans la baie à attendre leur sort inéluctable, la captivité ou la mort

Les Grands Dauphins sont très recherchés pour le commerce de la captivité, car il y a une forte demande des parcs marins et aquariums du monde entier. Ils représentent une belle somme d’argent à la fin de la journée  pour les chasseurs de dauphins comme pour les dresseurs  de ces animaux, qui travaillent en partenariat pour sélectionner les plus beaux spécimens (ceux qui n’ont pas de traces de morsures ou cicatrices) pour la captivité dans l’un des trois bassins de Taiji, ou bien pour d’autres parcs marins dans le monde. C’est la demande constante de dauphins et baleines captifs qui alimente ce massacre à Taiji.

Le groupe de Grands dauphins affolés, retenu dans la baie pendant près de 20 heures, avant d’être massacré ou sélectionné pour la captivité. Photo: Sea ShepherdLe groupe de Grands dauphins affolés, retenu dans la baie pendant près de 20 heures, avant d’être massacré ou sélectionné pour la captivité. Photo: Sea ShepherdLes dauphins ont été retenus toute la nuit sans nourriture ni abri, après avoir dû de plus, supporter les regards des festivaliers, amenés dans la baie sur les bateaux des pêcheurs pour pouvoir voir les dauphins apeurés par leur long et stressant parcours jusqu’à la baie.
"Non seulement ces dauphins ont été arrachés à leurs congénères pour être vendus pour une vie entière d’esclavage en captivité, ou bien massacrés pour leur viande, mais en plus, ces animaux terrifiés se sont retrouvés entourés de curieux venus les observer joyeusement à bord de ces mêmes bateaux qui ont servi à rabattre le groupe dans la baie," a déclaré David Hance, responsable des Gardiens de la Baie sur place. "Ces tueurs sans cœur n’ont aucun respect, aucune compassion pour les dauphins et petites baleines sauvages qui nagent librement jusqu’à ce qu’ils commettent l’erreur de passer près des côtes meurtrières de Taiji".

La sélection et le massacre ont eu lieu le lundi 3 novembre au matin (heure du Japon), après que les dauphins ont passé près de 20 heures dans la baie. Sur les 20/25 dauphins, environ 11 ont été tués à l’aide d’une grande pique en métal leur sectionnant la colonne vertébrale, et 5 ont été emmenés en captivité. Les nouveaux prisonniers, après avoir été témoins du massacre brutal de leur famille, ont été transférés via des petites embarcations vers le lieu de leur emprisonnement à vie, pendant que les corps des dauphins tués étaient emmenés à l’abattoir.

Les membres restant du groupe, des jeunes et des nouveaux nés, ont été raccompagnés au large et laissés là, livrés à eux-mêmes. Les jeunes dauphins relâchés en mer après les massacres à Taiji n’ont que très peu, voire aucune chance de survivre sans la protection de leurs mères et de leur groupe ; ils risquent de mourir de faim ou d’être attaqués par des prédateurs.

Tandis que le massacre de ce groupe de Grands Dauphins était en cours dans la baie, d’autres bateaux étaient en mer à la recherche de nouveaux dauphins ou de petites baleines, ce qui prouve encore une fois que la cupidité et la violence ne s’arrêtent jamais à Taiji. Les chasseurs n’ont pas réussi à localiser un nouveau groupe et sont rentrés bredouilles.

Mais les eaux de la baie n’ont pas tardé à rougir une nouvelle fois, car après avoir décimé cette famille de Grands Dauphins, on massacrait à nouveau. Le lendemain, mardi 4 novembre 'heure du Japon), un groupe d’une vingtaine de Dauphins de Risso a été conduit dans la baie pour subir le même sort. 17 d’entre eux ont rapidement été tués, et 3 jeunes ont été relâchés en mer – encore une fois livrés à eux-mêmes après avoir subi le choc et le stress d'une chasse qui a fauché la vie de leurs mères.

Il s’agissait du dixième groupe de Dauphins de Risso capturés depuis le début de la saison de chasse en  septembre. Cette espèce représente la majorité des victimes des massacres qui ont eu lieu jusqu’ici. Selon les Gardiens de la Baie, environ 111 cétacés ont été tués – 85 Dauphins de Risso, 11 Grand dauphins et 15 Baleines Pilotes.

Chaque année, pendant 6 longs mois, de septembre à mars, des groupes et familles entières de dauphins ou petites baleines sont rabattus dans la baie de Taiji. De grands barres métalliques martèlent les flancs des bateaux de pêche pour créer un "mur de son" qui  désoriente les mammifères marins dont l’ouïe est très sensible, ce qui ne leur laisse quasiment aucune chance de s’échapper. Une fois rassemblés dans la baie, les cétacés sont soit tués, soit capturés. Les Gardiens de la Baie ont de nombreuses fois apporté des preuves en images que le massacre a lieu au même moment que le processus de sélection pour la captivité.  Les individus restants, généralement des jeunes et des nouveaux-nés, sont ensuite ramenés avec la même brutalité en mer, où ils ont très peu de chances de survivre seuls.

Les Gardiens de la Baie de Sea Shepherd sont le seul groupe présent sur place chaque jour de la saison des 6 mois de chasse, filmant et diffusant en direct chaque capture et massacre, pour que le monde entier en soit témoin. La saison 2014/2015 marque la cinquième année de "l’Opération Infinite Patience", et les Gardiens de la Baie continueront de mettre ces événements en lumière jusqu’à ce que cesse l’atrocité de ces massacres.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact