Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 10 Décembre 2014 04:26

Le Sam Simon en route pour l’Opération Icefish

Le Sam Simon quitte Wellington pour l’Océan Austral. Photo: Jeff WirthLe Sam Simon quitte Wellington pour l’Océan Austral. Photo: Jeff WirthCe matin, le Sam Simon, bateau de protection des océans de Sea Shepherd, est parti de Wellington, Nouvelle-Zélande, pour une nouvelle mission dans l’Océan Austral, l’Opération Icefish. Cette 11e campagne de Sea Shepherd en Antarctique a pour objectif la lutte contre la pêche illégale de la légine antarctique et australe.

Le Sam Simon va rejoindre le Bob Barker, qui est parti mercredi dernier de Hobart, en Australie, pour patrouiller dans les "zones d’ombre" de l’Océan Austral et repérer les pêcheurs illégaux de légines.

Le capitaine du Sam Simon, Sid Chakravarty, a déclaré: "Nous sommes extrêmement reconnaissants aux habitants de Nouvelle-Zélande de nous avoir apporté tant de soutien durant nos derniers préparatifs en vue de l’Opération Icefish. Notre équipage a travaillé d’arrache-pied pour s’assurer que le Sam Simon était équipé et prêt pour cette mission. Nous mettons les voiles sur l’Océan Austral, portant ce message à tous les pêcheurs illégaux de légines qui menacent la région: le braconnage ne sera pas toléré."

Les opérations de pêche illégale seront enregistrées, filmées et entravées. Les braconniers de légines seront physiquement empêchés de déployer leurs filets illégaux et leur matériel de pêche, tout aussi illégal, sera confisqué.

Le PDG de Sea Shepherd Global, Alex Cornelissen a indiqué: "Pour la première fois en dix ans, Sea Shepherd a le temps et les ressources pour s’attaquer à d’autres opérations de braconnage dans l’Océan Austral. Grâce à la victoire face aux baleiniers japonais devant la Cour internationale de justice de la Haye, nos vaisseaux peuvent s’atteler à une autre tâche: les prises illégales et continues de légines. Notre expérience dans ces eaux et notre connaissance de la zone vont nous être très utiles dans les mois à venir. Les mêmes eaux qui ont été le théâtre des confrontations entre Sea Shepherd et les baleiniers. Le combat continue pour la protection de notre environnement marin, point de repos pour le devoir planétaire."

"C’est la Nouvelle-Zélande qui a mis au jour l’exploitation des légines en Antarctique et c’est maintenant au Sam Simon, qui vient de quitter Wellington, de les défendre. L’équipage emmène avec lui les espoirset les rêves de nos supporters passionnés du monde entier, mais aussi la conviction que la cupidité aveugle et la corruption n’ont pas leur place dans les eaux de l’Antarctique," a expliqué Michael Lawry, de Sea Shepherd Nouvelle-Zélande.

Conférence de presse de Sea Shepherd à Wellington, Nouvelle-Zélande. Photo: Jeff WirthConférence de presse de Sea Shepherd à Wellington, Nouvelle-Zélande. Photo: Jeff Wirth Le Capitaine Sid Chakravarty devant les médias pour l’Opération Icefish. Photo: Jeff WirthLe Capitaine Sid Chakravarty devant les médias pour l’Opération Icefish. Photo: Jeff Wirth
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact