Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Dimanche, 15 Février 2015 13:41

Le Sam Simon ravitaille le Bob Barker pour sa confrontation en haute mer avec le braconnier

Le Bob Barker et le Sam Simon escortent le braconnier Thunder – Photo : Simon AgerLe Bob Barker et le Sam Simon escortent le braconnier Thunder – Photo : Simon AgerHier, vers 14 heures, heure australienne, le Sam Simon, navire de Sea Shepherd, a rejoint l’autre navire de Sea Shepherd, le Bob Barker, sur le banc Melville dans le sud-ouest de l’océan Indien.

Le Sam Simon ravitaille actuellement le Bob Barker en nourriture, car le Bob Barker est en pleine confrontation avec le braconnier nigérian recherché par Interpol, le Thunder.

Le capitaine du Bob Barker, Peter Hammarstedt, a déclaré : "Nous avons maintenant commencé à jouer « The Great Drift », avec le Thunder qui essaie de nous avoir à l’usure. Nous savions déjà que nous avons assez de carburant pour tenir plus longtemps que le Thunder. Désormais, grâce à l’arrivée du Sam Simon, nous sommes certains d’avoir assez de nourriture pour rester indéfiniment avec les braconniers."

Le Sam Simon aidera aussi le Bob Barker à intervenir contre les opérations illégales du Thunder si celui-ci tentait de poser d’autres filets maillants sur le banc Melville.

Le capitaine du Sam Simon, Sid Chakravarty, a déclaré : "L’objectif principal du Sam Simon est de s’assurer que le Bob Barker a tout ce qu’il faut pour tenir pendant cette longue dérive. L’équipage du Bob Barker est déterminé à livrer le Thunder à la justice, et ce ravitaillement lui permettra d’atteindre son but. Après avoir frappé le Thunder à deux reprises sous deux angles différents au cours des deux derniers mois, le Sam Simon et le Bob Barker vont maintenant s’associer pour donner l’uppercut final."

Le petit bateau du Sam Simon collecte des preuves supplémentaires des activités illégales du Thunder – Photo : Krystal KeynesLe petit bateau du Sam Simon collecte des preuves supplémentaires des activités illégales du Thunder – Photo : Krystal KeynesLe Bob Barker a intercepté le Thunder pour la première fois le 17 décembre 2014 sur le banc Banzare en Antarctique. Le capitaine Hammarstedt a opéré une arrestation citoyenne du navire qui se livrait à une pêche illégale, et lui a ordonné de rentrer au port de Fremantle en Australie.

Le Thunder a immédiatement pris la fuite devant le Bob Barker. Pendant les 60 jours qui ont suivi, le navire braconnier a tenté de semer le Bob Barker en faisant route délibérément vers le mauvais temps et la glace dense, et a essayé d’intimider le navire Sea Shepherd en venant le frôler par une manœuvre agressive. Le Bob Barker reste malgré tout à la poursuite du braconnier, l’empêchant efficacement de braconner et lui infligeant des pertes de plusieurs millions de dollars.

Le 16 janvier, après trois semaines de travail, le Sam Simon a terminé de remonter des eaux de l’Antarctique les filets maillants illégaux abandonnés par le Thunder lorsqu’il a pris la fuite devant le Bob Barker. Plus de 72 kilomètres de filet illégal ont été récupérés en trois semaines, et plus de 1400 poissons d’un poids total de 50 tonnes ont été rejetés à la mer.

Une fois cette opération achevée avec succès, le Sam Simon a intercepté deux autres braconniers recherchés par Interpol, le Kunlun et le Yongding, dans les eaux australiennes de l’océan Austral. Les deux navires avaient du matériel de pêche illégal sur leur pont lorsqu’ils ont été interceptés.

Les deux chefs de l’opération Icefish, les capitaines Sid Chakravarty et Peter Hammarstedt, devant une partie des 72 km de filet illégal abandonné par le Thunder. Photo : Jeff WirthLes deux chefs de l’opération Icefish, les capitaines Sid Chakravarty et Peter Hammarstedt, devant une partie des 72 km de filet illégal abandonné par le Thunder
Photo : Jeff Wirth
Les données de la Commission pour la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR) démontrent que le Kunlun tout comme le Yongding ont un long passé de pêche illégale, et qu’ils ont des liens avec une organisation de malfaiteurs bien connue en Espagne, Vidal Armadores.

Après des manœuvres agressives et d’autres tentatives pour décourager le Sam Simon, le Kunlun et le Yongding ont pris la fuite. Le Sam Simon s’est par conséquent lancé à la poursuite du Kunlun. Le 8 février, le capitaine Chakravarty a rapporté que lui et l’équipage du Sam Simon avaient réussi à repousser le braconnier hors de son terrain de chasse de l’océan Austral.

Les braconniers, qui pêchent la légine australe et la légine antarctique, deux espèces vulnérables, sont la cible de la 11ème campagne de défense de l’océan Austral de Sea Shepherd, l’Opération Icefish.

L’Opération Icefish, lancée en décembre dernier, est la première campagne de défense de l’océan Austral de Sea Shepherd visant des opérateurs de pêche INN (illicite, non déclarée et non réglementée) dans les eaux de l’Antarctique.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact