Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Vendredi, 27 Février 2015 09:21

Sea Shepherd apporte la preuve de la pêche illégale du Thunder aux autorités de l’Ile Maurice

Une partie des 72 km de filets maillants du Thunder confisqués par le Sam Simon. Photo: Jeff WirthUne partie des 72 km de filets maillants du Thunderconfisqués par le Sam Simon.
Photo: Jeff Wirth
Hier, le Sam Simon, bateau de Sea Shepherd, a fourni aux autorités de Maurice, à Port Louis, des preuves des activités de pêche illégale du Thunder, battant pavillon nigérian.

Le Thunder est le plus célèbre des six navires de braconnage connus pour pratiquer encore la pêche illégale, non déclarée et non régulée de la légine dans l’Océan Austral. En décembre 2013, le Thunder a été inscrit sur la liste mauve d’Interpol, pour soupçon de pêche illégale, après un effort conjoint de la Nouvelle-Zélande, de l’Australie et de la Norvège.

Ces deux derniers mois, le capitaine du Sam Simon, Sid Charkravarty, a alerté les autorités, dont Interpol, de la confiscation des filets maillants illégaux du Thunder. Il leur a également indiqué que le Sam Simon allait se rendre à l’Ile Maurice pour remettre les filets, comme pièce à conviction à l’encontre du Thunder.

A Port Louis, le Sam Simon a été abordé par plusieurs agences de forces de l’ordre, dont la police de Maurice, les garde-côtes et l’agence de régulation de la pêche.

Tout au long de la journée, les autorités ont mené une inspection rigoureuse du matériel confisqué et ont rencontré le capitaine Chakravarty, afin d’établir un rapport de garde pour ces preuves matérielles.

Le capitaine Chakravarty a déclaré : "Il est évident, d’après la procédure, qu’Interpol a émis une demande auprès des autorités mauriciennes pour solliciter leur aide dans les poursuites à l’encontre du Thunder. L’approche approfondie et professionnelle des autorités mauriciennes prouve que les forces de l’ordre nationales et internationales prennent les crimes du Thunder au sérieux."

Il a ajouté : "Les autorités mauriciennes ont fait davantage en un jour contre la pêche illégale que le gouvernement australien dans toute la saison. C’est un signal d’alarme qui signifie pour l’Australie qu’elle doit envoyer des patrouilles et nettoyer ses eaux Antarctiques."

Les braconniers de légines sont la cible de l’Operation Icefish, la 11ème campagne de défense de l’Océan Austral de Sea Shepherd.

Depuis le début de l’Operation Icefish en décembre dernier, le Sam Simon et le Bob Barker, ont intercepté trois des six bateaux illégaux restants. Sea Shepherd a ainsi sauvé d’innombrables vies marines et a porté un sérieux préjudice aux profits des braconniers en Antarctique.

Le capitaine du Bob Barker, Peter Hammarstedt, a déclaré : "Sachez que nous sommes là pour un long moment. Après le Sam Simon, qui a fourni des preuves des activités criminelles du Thunder à la police de Maurice, le Bob Barker doit maintenant escorter le Thunder à son prochain arrêt, dans les mains des autorités. L’intérêt dont Interpol fait preuve sur cette affaire nous permet de penser avec assurance que le règne de terreur de ce bateau touche à sa fin et que la question de la pêche illégale attire enfin l’attention qu’elle mérite. »

Le Bob Barker a intercepté le Thunder le 17 décembre 2014 au Banc Banzare, en Antarctique. Le Thunder avait immédiatement tenté d’échapper au bateau de Sea Shepherd, laissant derrière lui des kilomètres de filets de pêche illégaux.

Malgré une météo défavorable et l’agressivité des braconniers, le Bob Barker n’a pas perdu de vue le Thunder. Il entame aujourd’hui le 71ème jour de poursuite ininterrompue du bateau braconnier.

Le 25 décembre 2014, le Sam Simon a commencé à remonter le matériel de pêche illicite abandonné par le Thunder. Plus de 72 kilomètres de filets maillants illégaux ont été récupérés en trois semaines et plus de 1400 poissons, d’un poids total de 45 tonnes, ont été remis à l’eau.

Le 2 février 2015, le Sam Simon a intercepté deux autres navires de braconnage, le Kunlun et le Yongding, dans les eaux australiennes de l’Océan Austral. Le Sam Simon s’est alors lancé à la poursuite du Kunlun, le poussant hors de son terrain de chasse.

L’Operation Icefish est la première campagne de défense de l’océan Austral de Sea Shepherd visant des opérateurs de pêche INN (illicite, non déclarée et non réglementée) dans les eaux de l’Antarctique.

Le Sam Simon à Port Louis, Maurice.Photo: Giacomo Giorgi Le capitaine Chakravarty et l’équipage du Sam Simon ont remis les filets illégaux à la police mauricienne. 
Photo: Jeff Wirth
Le Sam Simon à Port Louis, Maurice.
Photo: Giacomo Giorgi
Le capitaine Chakravarty et l’équipage du Sam Simon ont remis les filets illégaux à la police mauricienne. Photo: Jeff Wirth
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact