Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mardi, 10 Mars 2015 04:37

Nous pleurons la mort de la petite fiancée de l’Atlantique

florenceHier fut une journée doublement tragique. Nous avons perdu Sam Simon et nous avons aussi perdu Florence Arthaud, la plus grande navigatrice française surnommée Petite fiancée de l’Atlantique.

Florence a trouvé la mort avec 9 autres personnes lors de la collision de deux hélicoptères au cours d’une émission de télé réalité de TF1.

Florence avait 57 ans.

Florence était un soutien de longue date de Sea Shepherd. Elle a notamment navigué à bord du Columbus, notre navire ambassadeur, avec le capitaine Jean Yves Terlain et Eugène Riguidel lors de notre dernière mission contre les massacres de dauphins aux iles Féroé, l’été dernier.

Elle était une des plus grandes navigatrices du monde et une légende en France. Elle était aussi une écologiste convaincue.
Florence était l’une des 80 personnes qui participaient au tournage de “Dropped”, l’émission de TF1, filmée en Amérique du Sud, en Patagonie Argentine.

Les autorités argentines enquêtent sur la collision.
Lorsque j’ai rencontré Florence la dernière fois dans un café à Paris, elle m’avait raconté comment elle était tombée de son bateau à 50 milles des côtes françaises alors qu’elle naviguait en solitaire. Elle voyait son bateau partir sans elle.. Mais dans sa poche, elle avait un téléphone satellite que sa maman venait de lui offrir. Un téléphone étanche avec localisation GPS. Elle fut capable d’appeler au secours et de donner sa position exacte. Elle fut secourue quelques heures plus tard.
Sans nul doute Florence aura vécu une vie pleine de dangers. Mais elle aura vécu une vie excitante et aventureuse. Elle aimait l’océan et oeuvrait à le préserver.

Florence Arthaud, j’ai été honoré de l’avoir connu. Elle nous manquera.

Capitaine Paul Watson


Florence et Eugène Riguidel qui étaient venus nous soutenir aux iles Féroé l’été dernierEtrangement, hier avant d’éteindre l'ordinateur et d’aller me coucher, c’est cette photo que je regardais… Et je pensais à Florence et Eugène Riguidel qui étaient venus nous soutenir aux îles Féroé l’été dernier.

On a perdu Sam Simon hier, un activiste de la cause animale (producteur des Simpsons) qui nous avait offert le bateau que nous avons baptisé en son nom. Sam était un personage au grand coeur. Il était malade et savait qu’il allait mourir. Sa disparition reste une perte énorm e pour la cause qu’il défendait et pour ceux qui l’aimaient.

Florence, à la tristesse de la disparition, s’ajoute le choc d’une mort qui ne s’était pas annoncée. Elle avait réchappé à une “mort de marin” quand elle était tombée de son bateau et avait été miraculeusement sauvée grace à son téléphone Gps étanche, rangé dans sa poche….

La faucheuse l’a prise finalement, un peu comme elle a emporté Balavoine. Sur un trajet d’hélico, dans lequel on monte innocemment sans se douter que ça sera son dernier voyage.

Je me souviens du jour où je lui ai présenté Paul Watson la première fois, dans un bistrot parisien. Elle était si émue, si impressionnée, elle qui n'a pourtant pas froid aux yeux. C'était touchant. Florence voulait revenir aux îles Féroé avec nous cette année. Elle avait de beaux projets de course à la voile avec des femmes issues des deux rives de la Méditérranée pour sensibiliser l’opinion à la fois sur la condition des femmes et sur cette mer fragile qui est la nôtre et que nous malmenons tant…

Florence était une femme que la mer a sauvé de bien des tourments et qui voulait lui rendre la pareille.

Florence a eu des moments bien difficiles dans sa vie. Je préfère me souvenir d’elle à l’aube de grands projets et dans un de ses moments heureux, avec nous…

Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact