Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 19 Mars 2015 09:46

Le navire braconnier Kunlun détenu en Thaïlande

Le braconnier Kunlun coupe la route du Sam Simon, après son interception par le navire de Sea Shepherd dans les eaux australiennes le 2 février- Photo: Jeff WirthLe braconnier Kunlun coupe la route du Sam Simon, après son interception par le navire de Sea Shepherd dans les eaux australiennes le 2 février - Photo: Jeff WirthLe Kunlun, ce navire de braconnage recherché par Interpol et mis sur liste noire, est détenu à Phuket en Thaïlande, pour des infractions liées à la pêche.

Cet évènement survient deux mois après que ce bateau a été arraisonné par la marine néo-zélandaise alors qu’il braconnait dans les eaux australiennes et à peine plus d’un mois après avoir été intercepté par le Sam Simon, en possession de matériel de pêche illégal, toujours dans les eaux australiennes.

Le Kunlun, l’un des six navires connus pour pêcher de façon illicite, non déclarée et non réglementée la légine australe et la légine antarctique dans l’océan Austral, a pu être arrêté grâce à un effort conjoint d’Interpol et des autorités locales en Thaïlande, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Le Kunlun est depuis longtemps suspecté de braconnage en mer et serait lié à l’organisation criminelle espagnole Vidal Armadores.

Depuis 2008, ce bateau a changé de nom au moins dix fois pour échapper aux poursuites. En janvier, le Kunlun a été inscrit sur la notice mauve d’Interpol au motif de la pêche illégale à la légine dans une zone protégée par la Convention sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique.

Le capitaine du Sam Simon, Sid Chakravarty, a déclaré : "Le gouvernement australien a l’obligation légale et morale de défendre ses eaux face aux braconniers qui veulent les piller. Hier, en coopération avec Interpol et les autorités thaïlandaises et néo-zélandaises, il a prouvé qu’il prend cette responsabilité au sérieux".

Le Kunlun est l’un des trois bateaux de pêche illégale interceptés par Sea Shepherd depuis le début de l’Opération Icefish en décembre 2014.

Le 17 décembre 2014, le Bob Barker a intercepté au banc Banzare, en Antarctique, le plus célèbre des navires hors la loi, le Thunder, sous pavillon nigérian. Le Bob Barker est parvenu à rester sur les talons du Thunder, bien que ce dernier ait essayé de s’enfuir. La poursuite en est à son 90e jour, au large de la Namibie.

Le 2 février 2015, le Sam Simon a intercepté le Kunlun dans les eaux australiennes, en compagnie d’un autre navire de braconnage, le Yongding. Le Sam Simon s’est alors lancé à la poursuite en haute mer du Kunlun, le repoussant hors de son terrain de chasse de l’océan Austral.

Le capitaine du Bob Barker, Peter Hammarstedt a rappelé : "Au cours des trois derniers mois, Sea Shepherd a intercepté trois des six derniers opérateurs de pêche illégale de légine. Nous avons mis hors d’état de nuire le plus connu de tous, le Thunder, et nous en avons repoussé un autre, le Kunlun, hors de son terrain de chasse pour le livrer aux autorités. L’Opération Icefish a mis en lumière ces opérateurs criminels pour s’assurer qu’ils ne peuvent plus se fondre dans l’obscurité lointaine de l’océan Austral et demandé que les gouvernements prennent des mesures contre leurs activités illégales."

L’Opération Icefish est la 11ème campagne de défense de l’océan Austral de Sea Shepherd et la première à viser des opérateurs de pêche INN (illicite, non déclarée et non réglementée) dans les eaux de l’Antarctique.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact