Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 27 Avril 2015 16:12

WAZA suspend l’adhésion de JAZA en raison de ses liens avec la chasse brutale aux dauphins de Taiji

Un dauphin est soulevé par une grue et placé dans les réservoirs du complexe touristique de Taiji - Photo : Sea ShepherdUn dauphin est soulevé par une grue et placé dans les réservoirs du complexe touristique de Taiji
Photo : Sea Shepherd
En cette journée de la Terre 2015, une nouvelle importante nous provient de l’Association mondiale des zoos et des aquariums (WAZA). Cette organisation a annoncé aujourd’hui la suspension de l’adhésion de l’Association japonaise des zoos et des aquariums (JAZA), cette dernière ayant refusé d’interdire à ses aquariums membres de se procurer des dauphins capturés à Taiji au Japon, où a lieu une chasse brutale de ces animaux.

Dans un communiqué paru aujourd’hui, le 22 avril 2015, WAZA déclare que "la raison de cette suspension est que JAZA a violé le Code d’éthique et de bien-être animal de WAZA. Par ailleurs, le conseil de WAZA a réaffirmé sa position obligeant les membres de WAZA à confirmer qu’ils n’achèteront pas de dauphins capturés à Taiji."

Chaque année depuis 2010, les Gardiens de la Baie de Sea Shepherd sont le seul groupe à être sur le terrain à Taiji tous les jours pendant les six mois de la saison de la chasse – de septembre à mars - pour documenter et filmer en direct chaque capture et chaque massacre de dauphins et de petites baleines dans le cadre de l’Opération Infinite Patience, pour veiller à ce que le reste du monde n’oublie pas les massacres qui sont perpétrés dans cette baie tristement célèbre de Taiji.

Les Gardiens de la Baie ont prouvé à maintes reprises le lien inextricable entre la captivité et le massacre. À Taiji, les chasseurs de dauphins et les entraineurs sélectionnent ensemble les plus "jolis" dauphins (sans cicatrices visibles), bons pour être vendus. Ce processus se passe en même temps que le massacre, et des dauphins qui viennent d’être capturés sont témoins du meurtre des membres de leur famille. Les dauphins capturés sont transportés dans un parc d’attente dans le port de Taiji ou sont immédiatement amenés dans l’un des trois centres de captivité à Taiji. Certains sont vendus à d’autres aquariums au Japon ou à l’étranger, en Chine, au Moyen-Orient ou ailleurs.

Ce commerce est la vraie motivation derrière la chasse organisée à Taiji, chaque jour le véritable moteur des bateaux de chasse. Un seul dauphin capturé peut rapporter 100 000 dollars US voire plus.

Un grand dauphin se débat pendant le violent processus de sélection - Photo : Sea ShepherdUn grand dauphin se débat pendant le violent processus de sélection - Photo : Sea ShepherdSea Shepherd soutient la décision de WAZA de suspension de l’adhésion de JAZA pour son rôle dans le tragique massacre de cétacés à Taiji. Bien que nous soyons ravis de cette annonce attendue depuis longtemps, nous nous opposons toujours fermement à l’emprisonnement de baleines et de dauphins, êtres hautement intelligents et aux interactions sociales riches, dans les aquariums de WAZA, aux programmes de nage avec les dauphins et aux autres centres de captivité qui continuent d’alimenter la demande en dauphins captifs et en animaux sauvages à l’heure actuelle partout dans le monde. Ces mammifères marins, extrêmement intelligents, sensibles et aux interactions sociales complexes ont leur place dans l’océan, où ils peuvent avoir des comportements normaux et vivre avec les membres de leur famille, plutôt qu’effectuer des tours contre de la nourriture dans des baignoires en béton, soumis à une musique forte et au bruit de la foule.

Néanmoins la suspension par WAZA de l’adhésion de JAZA est un grand pas en avant pour mettre un terme à la chasse impitoyable de Taiji, qui massacre des milliers de dauphins et de baleines en migration tous les ans. WAZA, un organisme qui participe pourtant pleinement au commerce de la capture, a pris une décision importante pour se dissocier du massacre qui ensanglante les eaux de Taiji, un sang que WAZA ne veut pas avoir sur les mains. Les choses changent : un jour, l’eau de la baie restera bleue toute l’année et l’exploitation de la souffrance de ces êtres sociaux et intelligents sera une pratique reléguée au passé.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact