Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 14 Mai 2015 02:43

L’agence des pêches du Queensland met en danger les surfeurs et la vie marine

Un filet anti-requin sur la plage principale. Photo : Shark GuyUn filet anti-requin sur la plage principale
Photo : Shark Guy
Malgré les nombreux avis d’alertes météo donnés au public, des jours avant que le système dépressionnaire ne frappe la côte du Queensland, l’agence des pêches a échoué à assurer la sécurité du public sur les plages locales en choisissant de ne pas retirer les drum lines et les filets anti-requin avant la tempête.

De ce fait, des filets anti-requin se sont détachés et se sont échoués sur 12 plages des environs et le directeur du programme de contrôle des requins, Jeff Krause, alerte maintenant le public de la présence de ces filets de la Gold Cost à la Sunshine Coast.

Une fois que ces filets et ces drum lines se détachent de leur point d’ancrage, ils représentent un danger immédiat pour les surfeurs, les nageurs et les plongeurs dans la zone, et peuvent également causer des blessures et tuer des baleines, des dauphins et d’autres espèces marines. Les surfeurs amateurs et professionnels profitent de ces tempêtes pour tenter de surfer les plus grosses vagues, malheureusement ces surfeurs sont maintenant en danger et risquent de se retrouver emmêlés et de se noyer.

Les agences des pêches du Queensland et de la Nouvelle-Galles du Sud ont toutes deux été confrontées à ce problème par le passé : en 1992, lorsqu’un enfant de 8 ans s’est noyé dans un filet anti-requin qui s’était décroché à cause d’une tempête au large de Nobbys Head et en 2007, lorsqu’un jeune de 15 ans s’est noyé, emmêlé dans un filet anti-requin à Shoal Bay près de Port Stephens en Nouvelle-Galles du Sud.

Nous sommes maintenant en pleine saison de migration des baleines à bosse et si les conditions climatiques actuelles se répètent et que l’agence des pêches continue de négliger ses responsabilités, alors ces filets poseront un risque important aux baleines migrantes.

Une baleine à bosse a été tuée en 2014 au large de la Gold Coast après s’être prise et noyée dans un filet anti-requin. Bien que cela ne se soit pas produit pendant des intempéries, cela souligne la nécessité de retirer ces barrières.

Que l’agence des pêches du Queensland ignore les alertes météo alors qu’elle possède 22 filets anti-requin et 145 drum lines présentant un réel problème pour la sécurité du public, montre qu’un changement de comportement est nécessaire. L’équipe de l’Opération Apex Harmony de Sea Shepherd a promu des alternatives non létales comme l’Eco Barrière à requin, la Bouée intelligente et d’autres solutions pour que le public se sentent toujours en sécurité dans l’eau tout en minimisant les accidents mortels pour les animaux sauvages.

L’agence des pêches affirme que les filets anti-requin sont conçus pour empêcher les requins d’établir leur territoire, alors que la science a déjà démontré que beaucoup d’espèces de requins sont des espèces migratrices , qui parcourent des milliers de kilomètres sans jamais s’installer dans une zone précise.

Un filet anti-requin type, à l’instar de ceux installés dans le Queensland, est en fait une sorte de filet maillant, de 186 mètres de long et de 6 mètres de profondeur offrant aux requins des accès tout autour et en dessous du filet. Des centaines d’animaux sont piégés et tués chaque année dans ces filets qui, comme cela a été mis en évidence à plusieurs occasions, n’empêchent en rien les interactions entre les requins et les hommes à proximité des plages.

 

Sea Shepherd se bat pour des alternatives non létales. Nous sommes en 2015 et il est intolérable de devoir choisir entre la sécurité publique et la sauvegarde des espèces marines. Nous pouvons tout à fait conjuguer les deux.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact