Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 28 Mai 2015 11:08

Les baleines, un rempart contre le changement climatique

Projet Baleine BleueEt oui !! La conférence internationale sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre prochain sera l'occasion de le rappeler et de l'expliquer. Pour matérialiser ce message, Sea Shepherd s'engage en tant que partenaire du projet "La Baleine Bleue" : la création d'une baleine bleue à échelle réelle...

Ainsi le plus grand animal que la terre ait jamais porté devrait investir Paris en décembre, témoin essentiel d'une biodiversité sans laquelle nous ne pourrions pas vivre. Cette baleine-ci sera ouverte au public et il sera possible de la visiter de l'intérieur... pour mieux comprendre comment en plus d'enchanter le monde, les baleines en régulent aussi le climat.

Visitez la page du projet ici : projet la Baleine Bleue

Soutien du Capitaine Paul Watson au projet "Baleine Bleue"

Comment la baleine bleue peut enrayer le changement climatique.

 Reconstituer les populations de baleines contribuerait d’une manière importante à réguler le climat. Nous avons éliminé 95% des populations de baleine bleue et entre 70% et 95% des autres espèces de baleines. L’une des conséquences du massacre de ces géants des mers est encore largement ignorée.

 En effet, l’augmentation des niveaux de CO2 dans l’atmosphère provoque une augmentation de l’acidité dans l’océan et un réchauffement climatique de la planète. Or pendant des millions d’années, les baleines se sont chargées de réguler les émissions de dioxyde de carbone de la manière la plus incongrue. On appelle ce phénomène "The whale pump". (pompe de la baleine)

 A titre d’exemple, chaque jour la baleine bleue consomme des tonnes de krill et produit des tonnes d’excréments. Les déjections des baleines sont très chargées en fer, ces rejets sont appelés panache fécal floculant et fournissent chaque année des centaines de milliers de tonnes de nutriments au phytoplancton, créant ainsi des « bloom » de plancton (production massive de plancton).

 Or ce plancton ne produit pas seulement 80% de l’oxygène planétaire, il absorbe aussi le dioxyde de carbone. Par ailleurs les baleines constituent aussi d’immenses réservoirs de carbone. Lorsqu’elles meurent, elles emmènent ce carbone avec elles au fond de l’océan. Sans nul doute, l’un des facteurs qui aggravé le changement climatique est le massacre à grande échelle des baleines. L’extermination de millions de baleines a eu pour effet de réduire la quantité de plancton dans l’océan, avec des effets sur le changement climatique qui se ressentent encore aujourd’hui.

 Dès lors, une des solutions pour enrayer le changement climatique serait de restaurer les populations de baleines au niveau où elles étaient avant les grands massacres de l’ère industrielle. Chaque espèce a un rôle à jouer dans l’écosystème auquel elle appartient. Les baleines jouent un rôle essentiel en permettant à l’océan de capter le dioxyde de carbone et de produire de l’oxygène. L’océan est, grâce notamment aux baleines la plus importante machinerie climatique de la planète.

 En mettant à portée du grand public, une baleine bleue à taille réelle, le projet "Baleine Bleue" permettra à l’opinion de se rendre compte d’une part du gigantisme de ces animaux, les plus gros que la planète ait jamais portés, ce qui en soit suscite déjà une forme de fascination mais permettra aussi, une fois l’attention du public acquise, de faire passer le message principal de Sea Shepherd : "Si l’océan meurt, nous mourrons".

Capitaine Paul Watson,
Fondateur de Sea Shepherd Conservation Society

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact