Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Vendredi, 29 Mai 2015 14:08

Sea Shepherd lance l'Opération Syracuse et appréhende les premiers braconniers

Des actions de pêche illégale déjouées dans la zone A

Le Brigitte Bardot navigue le long de la côte sicilienne pendant l’Opération Syracuse en 2014 - Photo : Tommaso De LorenziLe Brigitte Bardot navigue le long de la côte sicilienne pendant l’Opération Syracuse en 2014
Photo : Tommaso De Lorenzi
Suite à une première campagne couronnée de succès en 2014, Sea Shepherd Global lance l’Opération Syracuse 2015. Menée par Sea Shepherd Italie, elle a pour objectif de défendre le fragile écosystème de la réserve marine de Plemmirio, au large de la côte est de Syracuse en Sicile, contre la pêche illégale.

Déjà, les effets de la campagne 2015 se font sentir. Le vendredi 22 mai, premier jour de patrouille pour l’Opération Syracuse 2015, les volontaires de Sea Shepherd ont croisé un bateau qui semblait prendre part à des activités de pêche illégale. Celui-ci a été découvert pendant la nuit, avec deux plongeurs à l’eau à proximité, à la limite de la zone A – l’aire de protection maximale de la réserve.

Sea Shepherd a immédiatement averti les autorités locales de cette activité suspecte. Lorsqu’elle est arrivée sur les lieux pour enquêter, la Polizia Ambientale (la police environnementale) a également remarqué une camionnette garée à proximité pour faciliter la fuite des braconniers.

La Guardia di Finanza (la police financière) et les garde-côtes ont envoyé des renforts. Les braconniers ont tenté de fuir en plongeant, abandonnant leur véhicule et leur matériel, mais ont finalement été appréhendés après une nuit de recherches. L’enquête suit son cours.

La réserve marine de Plemmirio a été créée en 2004 et s’étend le long des côtes orientales de la péninsule de la Maddalena (Syracuse) sur 14 km. Elle couvre 2 429 hectares et est classée "Area Specialmente Protetta di Interesse Mediterraneo" (ASPIM), un label accordé à des sites importants pour la conservation de la biodiversité en Méditerranée. La région est également répertoriée comme "Area Marina di Reperimento", ce qui signifie que sa protection est jugée prioritaire.

Le mérou brun, espèce menacée cible des braconniers à Syracuse - Photo : Antonio DrosiLe mérou brun, espèce menacée cible des braconniers à Syracuse - Photo : Antonio DrosiCette réserve est un refuge pour la vie marine, dont les grands poissons pélagiques tels que le thon, la sériole et divers requins, ainsi que des mammifères marins migrateurs comme le cachalot. Les espèces qui subissent le plus directement les effets du braconnage dans la région sont l’oursin de mer et le mérou brun, ce dernier figurant parmi les espèces menacées répertoriées sur la Liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

Au cours de l’Opération Syracuse 2015, les volontaires de Sea Shepherd vont patrouiller le long de la côte de la réserve marine afin d’identifier, documenter et signaler toute activité de braconnage dans la région. Lorsque les conditions météorologiques ne permettront pas d’effectuer ces patrouilles, les volontaires s’occuperont du nettoyage des plages afin d’éliminer plastique et autres déchets de la zone.

Sea Shepherd compte poursuivre sa collaboration fructueuse avec les autorités de l’AMP Plemmirio (la réserve marine de Plemmirio). Cette collaboration, amorcée lors de la campagne 2014, a permis de sauver un total de 1 250 oursins, de confisquer du matériel et des filets de pêche illégaux et de faire écoper les braconniers de lourdes amendes en retour de leurs crimes.

Enzo Maiorca intervient lors d’une conférence de presse de l’Opération Syracuse 2014 - Photo : Giacomo GiorgiEnzo Maiorca intervient lors d’une conférence de presse de l’Opération Syracuse 2014
Photo : Giacomo Giorgi
En 2015, Enzo et Patrizia Maiorca font l’honneur à Sea Shepherd de renouveler leur soutien à l’Opération Syracuse. Membres du conseil consultatif de Sea Shepherd et champions du monde de plongée en apnée, Enzo et sa fille Patrizia sont le moteur de cette campagne. Passionnés par la mer et ses merveilleux habitants, ils sont particulièrement inquiets du sort de cet écosystème délicat et menacé.

Le directeur général de Sea Shepherd Global, Alex Cornelissen, a déclaré : "Pour la deuxième année, Sea Shepherd Italie va travailler à l’application des lois locales en Sicile afin de mettre un terme au braconnage dans la réserve marine de Plemmirio. Après le franc succès de la campagne l’année passée, les volontaires de Sea Shepherd Italie ont repris les patrouilles avec le même dévouement et ont déjà permis la première arrestation de la saison. Il ne fait pas de doute que, sous le regard vigilant de Sea Shepherd Italie, aucun braconnier ne pourra piller impunément cette importante zone marine protégée. Tous les membres du mouvement Sea Shepherd attendent une fois de plus des nouvelles de Sicile. Il est certain que de nouvelles arrestations vont suivre et que le braconnage sera à nouveau endigué."

Le capitaine Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd, a félicité les volontaires de l’Opération Syracuse 2014, qu’il qualifie de "passionnés, courageux défenseurs de la vie marine, des personnes qui font ce qu’elles font non pour la gloire, ni même pour l’argent, mais parce qu’elles aiment cette planète, parce qu’elles aiment nos océans et parce qu’elles aiment la vie qui nage dans ces océans et vole au-dessus d’eux".

Contexte

Plemmirio est classé "Area Specialmente Protetta di Interesse Mediterraneo" (ASPIM), un label accordé à des sites importants pour la conservation de la biodiversité en Méditerranée. La région est également répertoriée comme "Area Marina di Reperimento", ce qui signifie que sa protection est jugée prioritaire.

La réserve marine de Plemmirio est divisée en trois zones qui jouissent de différents niveaux de protection : la zone A, où les restrictions sont les plus strictes ; la zone B, avec le deuxième niveau de restrictions le plus élevé ; la zone C, aux règles plus souples.

La zone A bénéficie d’une protection totale. Aucun bateau n’a le droit d’y pénétrer ni d’y jeter l’ancre. La pêche, la collecte d’espèces marines et la plongée ne sont pas permises. La pêche sous-marine au harpon, que ce soit avec des bouteilles de plongée ou en apnée, est interdite dans les trois zones.

Les volontaires de l’Opération Syracuse surveillent la zone protégée de Plemmirio - Photo : Marianna Bald
Les volontaires de l’Opération Syracuse surveillent la zone protégée de Plemmirio - Photo : Marianna Bald
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact