Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 29 Juin 2015 15:48

La police menace les touristes en visite aux îles Féroé: amendes et deux ans d'emprisonnement pour refus de participation au grind

La police des îles Féroé a insisté sur le fait que la loi s'appliquait à tous les touristes et pas seulement à ceux soupçonnés d’être affiliés à Sea Shepherd - Photo: Alexandra BennaceurLa police des îles Féroé a insisté sur le fait que la loi s'appliquait à tous les touristes et pas seulement à ceux soupçonnés d’être affiliés à Sea Shepherd
Photo: Alexandra Bennaceur
Les touristes en visite à l'archipel sont menacés d’arrestation et de poursuites par la police s'ils n'informent pas les autorités locales après avoir vu des baleines et dauphins en cours de migration.

Conformément à la loi féringienne renforcée, les touristes visitant les îles doivent signaler tout dauphin ou baleine aux autorités locales afin que les cétacés puissent être ciblés et abattus lors de la tristement célèbre chasse au rabattage qu'est le "grindadráp" ou "grind".

Les visiteurs ne respectant pas cette loi pourront être arrêtés et poursuivis. Les amendes s’élèvent à 25 000 couronnes féringiennes, soit plus de 3 000 €, et deux ans d'emprisonnement.

L'acteur écossais Ross McCall, co-responsable de l'Opération Sleppid Grindini, ainsi que la responsable des équipes à terre originaire d'Afrique du Sud, Rosie Kunneke, ont confirmé qu'ils avaient été informés des sanctions à l'occasion de plusieurs réunions avec les autorités locales de l’archipel.

Au cours de ces réunions, les autorités dont le chef de police adjoint, l'enquêteur en chef de la police criminelle et le procureur général adjoint des îles Féroé ont insisté sur le fait que la loi s'appliquait à tous les touristes et pas seulement à ceux soupçonnés d’être affiliés à Sea Shepherd.

"Je ne peux qu'imaginer comment les personnes opposées à la tradition du grind ou ne la connaissant pas réagiront à cette loi. Au lieu de pouvoir contempler ces mammifères dans leur habitat naturel, vous pouvez être emprisonné si vous n'appelez pas la police pour alerter les habitants de votre trouvaille afin qu'ils tuent ces mêmes mammifères sur la plage locale. Je suggère aux autorités d'informer tous les touristes arrivant sur l'archipel de ces lois et des sanctions applicables si elles ne sont pas respectées. Je pense que bientôt, l'industrie du tourisme se résumera aux voyageurs amateurs de chasse", a déclaré McCall.

Kunneke a ajouté: "La loi oblige en effet tout touriste en visite sur l'archipel qui verrait des globicéphales et des dauphins en pleine migration à participer activement au grind. Même les touristes participant à des excursions d'observation des baleines peuvent être contraints à participer à ce massacre. S'il est clair que ces lois visent à limiter l'efficacité de Sea Shepherd dans la protection des globicéphales, elles pousseront très certainement les touristes à se détourner de la région et à dépenser leur argent ailleurs".

Malgré ces lois et les sanctions révisées, la marine danoise a confirmé qu'elle ne s’impliquerait pas dans le grind. Wyanda Lublink, ancienne membre des marines royales néerlandaise et australienne et capitaine du trimaran rapide Brigitte Bardot de Sea Shepherd, a salué cette décision. "En tant qu'officier de marine, vous avez la responsabilité de défendre les innocents et ceux qui ne peuvent pas se défendre. Ne pas le faire serait contraire au but de votre mission. Pourtant, il semble y avoir une contradiction : la marine danoise n'est pas obligée de participer au grind alors que les touristes, y compris les autres ressortissants de l’UE, y sont contraints", a-t-elle ajouté.

Lorsque le grind s'est fait connaître sur la scène internationale, des réactions négatives se sont fait entendre de la part de certains acteurs de l'industrie du tourisme. Depuis 2013, deux lignes de croisière allemandes, AIDA et Hapag-Lloyd, ont exprimé publiquement leurs inquiétudes quant au grind et ont demandé au gouvernement féringïen de mettre un terme au massacre.

Le directeur général de Sea Shepherd Global et leader de l’Opération Sleppid Grindini, Alex Cornelissen, a déclaré: "La dernière chose à laquelle on s'attend quand on passe ses vacances dans un archipel lointain est d'être forcé à participer au plus grand massacre de mammifères marins d'Europe. C'est un peu comme aller au Zimbabwe et être obligé de braconner des rhinocéros, ou faire de la plongée et être forcé de tuer des requins pour leurs ailerons. Dans leur hâte d'appliquer ces nouvelles sanctions, les autorités féringiennes semblent avoir négligé la menace potentielle qu'elles constituent pour le tourisme et dont les impacts seront probablement extrêmement impopulaires".

Pendant des siècles, les Féroïens ont ramené les globicéphales en cours de migration depuis la mer vers les eaux peu profondes afin de les massacrer. Le grind décime d'un seul coup des familles entières de baleines et de dauphins.

La saison du massacre de l'année 2015 a commencé d'une façon particulièrement horrible le samedi 6 juin lorsque 154 globicéphales ont été massacrés sur la plage de Miðvágur sur l'île de Vágar, au nord-ouest de l'archipel. Le grind s'est déroulé avant l'arrivée de Sea Shepherd. Il s'agissait du plus grand massacre de dauphins des îles Féroé depuis 2013.

L'Opération Sleppid Grindini sera la sixième campagne de Sea Shepherd aux îles Féroé et marque la plus forte présence en mer de l'organisation dans cette région jusqu'à ce jour.

Un bus rempli de touriste s'est arrêté pour photographier le Brigitte Bardot et parler à l'équipage du massacre des globicéphales - Photo: Mayk WendtUn bus rempli de touriste s'est arrêté pour photographier le Brigitte Bardot et parler à l'équipage du massacre des globicéphales - Photo: Mayk Wendt Conformément à la loi féringienne renforcée, les touristes visitant les îles doivent signaler tout dauphin ou baleine aux autorités locales. Les amendes s’élèvent à 25 000 couronnes féringiennes, soit plus de 3 000 €, et deux ans d'emprisonnement. Photo: Mayk WendConformément à la loi féringienne renforcée, les touristes visitant les îles doivent signaler tout dauphin ou baleine aux autorités locales - Les amendes s’élèvent à 3 000 €, et deux ans d'emprisonnement Photo: Mayk Wendt
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact