Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 20 Juillet 2015 15:00

Deux membres d'équipage de Sea Shepherd arrêtés aux îles Féroé avec l'aide de la marine danoise

Arrestation de Tom Strerath d’Allemagne, volontaire de  Sea Shepherd - Photo : Florian StadlerArrestation de Tom Strerath d’Allemagne, volontaire de Sea Shepherd
Photo : Florian Stadler
Deux membres d’équipage du navire de Sea Shepherd, le Sam Simon, ont été arrêtés aux îles Féroé.

L'Américaine Susan Larsen, pilote du bateau rapide, Farley et l'Allemand Tom Strerath, navigateur du même bateau, ont été arrêtés vers 9 h ce matin (heure locale).

L'incident s'est produit après ce qui semble avoir été une tentative de grindadráp au nord de Klaksvík (nord-est de l'archipel).

Juste avant l'incident, le Sam Simon et le Farley surveillaient une flottille d'une quinzaine de bateaux en déplacement vers le nord, au-delà de Klaksvík. La frégate de la marine danoise, HDMS Triton, se trouvait aussi dans la région.

Sea Shepherd n'a constaté la présence d'aucun globicéphale dans la zone, mais cette activité indique généralement un rabattage en vue d'une chasse aux cétacés.

Peu après, les bateaux se sont immobilisés, le Sam Simon et le Farley en ont fait autant.

Un des bateaux de pêche féringiens a tenté d'entraver notre hélice pour nous empêcher de nous interposer.

La frégate de la marine danoise, HDMS Triton, tente d'empêcher le Sam Simon de voir l'arrestation de l'équipage de Sea Shepherd  - Photo: Iraultza IzquierdoLa frégate de la marine danoise, HDMS Triton, tente d'empêcher le Sam Simon de voir l'arrestation de l'équipage de Sea Shepherd
Photo: Iraultza Izquierdo
À cet instant, le Farley se trouvait à un mille nautique environ à l'arrière du Sam Simon. Apparemment, la police féringienne a abordé le petit bateau et arrêté les deux volontaires avant de les emmener au poste de police de Klaksvík.

Le capitaine du Sam Simon, Adam Meyerson, a demandé à la marine danoise la confirmation de l'arrestation de l'équipage du Farley. Le HDMS Triton a répondu qu'ils ne feraient pas le travail de la police et ont conseillé au capitaine Meyerson de contacter la police locale pour plus d'informations.

Malgré ce commentaire, le Triton s'est placé entre le Sam Simon et le petit bateau de façon à ce que le Farley ne soit pas visible par l'équipage du Sam Simon.

La responsable des équipes à terre, Rosie Kunneke, a contacté la police locale pour savoir si les deux volontaires avaient été arrêtés. La confirmation a été donnée par la police qui a ajouté que l'arrestation avait été provoquée par la présence de l'équipage de Sea Shepherd "dans la zone de grind".

Le capitaine Meyerson a demandé à la marine danoise si un grindadráp avait été annoncé, mais aucune confirmation n'a été donnée au moment de la demande.

Le capitaine Meyerson a également demandé si le Triton avait confisqué le Farley. Là encore, aucune confirmation n'a été donnée. Cependant, Sea Shepherd pense que c'est ce qui s'est passé.

"J'ai questionné à plusieurs reprises la marine danoise aujourd'hui : j'ai demandé si un grindadráp avait été annoncé, si notre équipage avait été arrêté, et si le petit bateau Farley avait été confisqué. Je n'ai jamais eu de réponse. Bien qu'ils disent le contraire, il est clair que le Triton était intimement impliqué dans les arrestations et que la marine danoise est directement liée au grindadráp" a expliqué le capitaine Meyerson.

Le capitaine Adam Meyerson informe l'équipage du bateau semi-rigide du HDMS Triton que l'hélice du Sam Simon a été bloquée volontairement - Photo : Iraultza Izquierdo Le capitaine Adam Meyerson informe l'équipage du bateau semi-rigide du HDMS Triton que l'hélice du Sam Simon a été bloquée volontairement - Photo : Iraultza Izquierdo D'après les médias locaux, des chasseurs de baleine locaux avaient repéré des globicéphales et tentaient de les rabattre. Néanmoins, il semblerait que le groupe se soit échappé, suite à quoi le grindadráp n’a pas eu lieu.

Kunneke a confirmé la présence d’un avocat afin de représenter les volontaires de Sea Shepherd qui ont été arrêtés.

"Puisqu'aucun grindadráp n'a eu lieu, les membres de notre équipage ont été arrêtés sans raison. Pour l'instant, la police refuse de se prononcer mais en l'absence de raison valable pour leur arrestation, nous espérons qu'ils seront tous les deux relâchés très rapidement", a dit Kunneke.

Bien que le Danemark soit un membre opposé à la chasse à la baleine au sein de l'Union européenne et donc soumis aux lois interdisant le massacre de cétacés, il continue à témoigner son soutien aux baleiniers féringiens et à collaborer avec eux.

Sea Shepherd se trouve actuellement aux îles Féroé pour sa sixième campagne de défense des globicéphales, l’Opération Sleppid Grindini.

Arrestation de Susan Larsen des USA, volontaire de Sea Shepherd - Photo : Florian StadlerArrestation de Susan Larsen des USA, volontaire de Sea Shepherd
Photo : Florian Stadler

L'équipage du HDMS Triton aborde le petit bateau de Sea Shepherd, Farley - Photo : Iraultza IzquierdoL'équipage du HDMS Triton aborde le petit bateau de Sea Shepherd, Farley
Photo : Iraultza Izquierdo

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact