Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 13 Août 2015 16:43

Sea Shepherd s’oppose au massacre d’un groupe de globicéphales

L’industrie du tourisme des îles Féroé est directement impliquée dans ce nouveau massacre de 61 dauphins. Des volontaires de nationalité européenne et américaine sont arrêtés.

61 globicéphales ont été massacrés aux îles Féroé - Photo: Mayk Wendt61 globicéphales ont été massacrés aux îles Féroé - Photo: Mayk WendHier, les membres de Sea Shepherd ont défendu avec courage un groupe de globicéphales choisi pour être massacré lors de l’infâme chasse au rabattage des îles Féroé, connue sous le nom de grindadrap.

Une embarcation rapide de Sea Shepherd, qui patrouillait dans la zone au moment où la chasse a commencé, est arrivée sur place au moment où le groupe de globicéphales était rabattu vers la plage de Sandavagur sur l’île de Vagar.

Le petit bateau de Sea Shepherd a réussi à perturber la chasse, en manoeuvrant au milieu de la flottille de bateaux féringiens qui avait encerclé le groupe de dauphins et qui les conduisait sur la plage pour leur mise à mort.

En dépit d'être considérablement dépassé en nombre par les bateaux de chasse féringiens, le bateau de Sea Shepherd a réussi à rediriger le groupe de dauphins, provoquant une grande confusion dans la chasse.

Sur la plage, cinq autres volontaires de Sea Shepherd ont couru dans l’eau pour se placer entre les chasseurs et les dauphins. Tous les cinq ont été plaqués à terre par la police et trainés jusqu’à la plage où ils ont été menottés et assis juste en face du carnage qui avait lieu.

Les premiers rapports des médias féringiens ont indiqué qu’un groupe de 200 dauphins était chassé. Cependant, au moment où le groupe s’est échoué sur la plage, l’on comptait seulement 61 globicéphales. On ne sait pas si des dauphins se sont échappés ou si les estimations initiales étaient exagérées.

Les 61 globicéphales ont ensuite été trainés sur la plage et massacrés. Sea Shepherd estime que le massacre, entre le moment où le groupe a été repéré et celui où le dernier globicéphale a été tué, a pris environ deux heures.

5 volontaires de Sea Shepherd ont été arrêtés aux îles Féroé - Photo: Marianna Baldo5 volontaires de Sea Shepherd ont été arrêtés aux îles Féroé - Photo: Marianna BaldoLes cinq membres de Sea Shepherd qui ont été arrêtés : Rudy de Kieviet des Pays-Bas, Lawrie Thomson du Royaume-Uni, Tobias Boehm d’Allemagne, Alice Bodin d’Italie et Frances Holtman des Etats-Unis, ont eu leurs passeports confisqués et devront restés sur les îles Féroé jusqu’à nouvel ordre. Un représentant légal a été désigné pour les représenter.

Le directeur général de Sea Shepherd Global, Alex Cornelissen des Pays-Bas, a répondu aux arrestations en signalant que "une nouvelle fois nos volontaires ont été arrêtés par des officiers de la police danoise, avec l’accord du Danemark. Encore combien de temps le Danemark pourra-t-il continuer son arrogant soutien à cette pratique sanglante, en conflit direct avec les engagements du pays envers les lois internationales ? C’est une honte pour le Danemark et son entière responsabilité. Ce gouvernement doit être tenu pour responsable de ses actions face aux accords de l’Union Européenne."

L’industrie du tourisme des îles Féroé a été directement impliquée dans ce dernier massacre à Sandavagur. Un article de la presse locale rapporte que le groupe de dauphins a été aperçu par un hélicoptère d’Atlantic Airways&nbps;: un service de transport effectuant les liaisons entre les îles de l’archipel.

L’emplacement du groupe de dauphins a été ensuite transmis aux autorités locales qui ont donné leur feu vert pour le début de la chasse. Il est difficile de savoir si ce sont les passagers ou l'équipage de l'hélicoptère qui ont simplement repéré le groupe, ou si ceux qui l’ont repéré savaient que les animaux pouvaient être chassés et massacrés.

a presse locale rapporte que le groupe de dauphins a été aperçu par un hélicoptère d’Atlantic Airways - source: Wikimedia CommonsLa presse locale rapporte que le groupe de dauphins a été aperçu par un hélicoptère d’Atlantic Airways - source: Wikimedia CommonsLa responsable de l’équipe à terre de Sea Shepherd, Rosie Kunneke déclare à ce sujet que "ce n’est pas la première fois que le tourisme féringien est utilisé comme une arme pour assister le massacre des globicéphales. Les Ferrys qui voyagent entre les îles et qui sont fréquentés par les touristes, sont aussi utilisés comme support pour repérer et communiquer l’emplacement des dauphins. Et comme nous l’avons précédemment mentionné, toute personne, y compris les touristes, qui ne rapporte pas avoir vu un groupe de dauphins est en infraction du traité de chasse à la baleine féringien et peut être puni par la loi. Les touristes qui voyagent aux îles Féroé doivent connaître les risques qu’ils encourent."

La semaine dernière, deux grandes compagnies de croisière allemandes, AIDA et Hapag-Lloyd, ont annoncé qu’elles annulaient leurs escales aux îles Féroé en raison de l’impact du grindadrap et de la loi qui protège ce massacre, sur leurs clients. Ce boycott de l’industrie du tourisme aurait déjà coûté la perte de 6000 touristes à l’archipel.

Le massacre d'hier à Sandavagur est le cinquième de cette année aux îles Féroé. 490 dauphins ont été tués depuis le mois de juin.

Le 23 juillet dernier, plus de 250 globicéphales étaient massacrés sur les plages de Bour et Torshaven lors de deux grinds. Cinq membres de Sea Shepherd avaient été arrêtés ce jour-là pour avoir voulu défendre les dauphins. Les cinq membres, dont quatre sont des citoyens de l’Union Européenne, ont depuis été accusés d’avoir enfreint la loi féringienne sur la chasse à la baleine et troublé l’ordre public. Une demande a été déposée pour l’expulsion des cinq membres, mais un appel est en cours.

Une vidéo et des images du massacre du 23 juillet et des arrestations ont attiré l’attention du monde entier et ont mis en lumière le soutien permanent du Danemark pour la protection du grindadrap aux îles Féroé.

Pour le moment, douze volontaires ont été arrêtés cette année aux îles Féroé. Le 20 juillet, deux autres volontaires avaient été arrêtés lors de la tentative d’un gindadrap à Klaksvik. Ces deux volontaires attendent toujours la date de leur procès.

Sea Shepherd s’oppose au grindadráp depuis le début des années 1980 et se trouve actuellement aux îles Féroé pour sa sixième campagne de défense des globicéphales, l’Opération Sleppid Grindini.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact