Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Samedi, 15 Août 2015 08:18

Martin Sheen demande au Danemark de ne plus soutenir le massacre des baleines-pilotes

Image d'archives : Martin Sheen à bord du bateau de recherche de Sea Shepherd R/V Martin Sheen - Photo : Carolina A CastroImage d'archives : Martin Sheen à bord du bateau de recherche de Sea Shepherd R/V Martin Sheen - Photo : Carolina A CastroLe célèbre acteur Martin Sheen (À la Maison-Blanche) a envoyé une lettre au Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen, lui demandant à ce que le Danemark cesse de soutenir le massacre des baleines-pilotes et autres petits cétacés aux îles Féroé au cours de ce qu'on appelle le "grindadráp" ou "grind".

L'acteur récompensé par un Golden Globe, un Emmy awards et la Screen Actors Guild, a fait part au Premier ministre de sa grande inquiétude concernant le fait que le Danemark, un pays membre de l'Union européenne et soumis aux lois européennes interdisant la chasse aux cétacés, soutienne et défende activement le grind, au cours duquel des centaines de baleines-pilotes et de petits cétacés trouvent la mort chaque année. La Marine royale danoise a aidé les autorités féringiennes à arrêter les volontaires de Sea Shepherd qui tentaient de les protéger de façon pacifique.

Suite aux photos et vidéos choquantes du massacre ainsi qu'aux arrestations de cinq membres de Sea Shepherd le 23 juillet et de deux membres le 20 juillet et dont le jugement est en cours, des demandes provenant des quatre coins du monde réclamant l'arrêt du soutien de ces massacres ont été adressées au Danemark. Hier, cinq autres volontaires de Sea Shepherd ont été arrêtés pour avoir tenté d'interférer avec un grind qui avait été annoncé et au cours duquel 61 baleines-pilotes ont été rabattues vers une plage de Sandvagur où elles ont été tuées.

Sheen dit au Premier ministre Rasmussen : "J'ai été outré de voir qu'il avait été fait appel à la Marine danoise pour défendre le massacre de centaines de baleines-pilotes sans défense. Avait-on vraiment besoin d'une frégate, d'un patrouilleur, de commandos et d'un hélicoptère en plus des officiers de police danois et du patrouilleur féringien pour stopper un groupe de personnes charitables et non violentes ?"

Malgré ce qu'en disent les baleiniers féringiens, ces mammifères marins très intelligents et aux structures sociales complexes subissent une mort lente, douloureuse et terrifiante lors d'un grind. Des bateaux de pêche obligent des groupes entiers à rejoindre les eaux peu profondes, un peu comme lors des massacres de dauphins dans la baie de Taiji. Après ce rabattage stressant, les globicéphales qui ne rejoignent pas la plage se font enfoncer un long crochet dans l'évent et sont traînés jusqu'à la plage avec des cordes. Une fois sur la plage, on les tue brutalement en sectionnant leur moelle épinière. Certains meurent en 30 secondes, tandis que d'autres agonisent pendant quatre minutes. Le groupe entier est décimé, y compris les femelles gravides et les plus jeunes.

Dans sa lettre datée du 13 août, Sheen met l'accent sur le fait qu'en plus de la cruauté abjecte du grind, la durabilité de ce massacre de la faune marine est au mieux incertaine : "Le nombre de baleines-pilotes d'Atlantique Nord est inconnu. Je recommande vivement au Danemark d'appliquer le principe de précaution et de faire le choix de la conservation, étant donné qu'on ignore tout du statut de la population des baleines-pilotes", écrit-il.

Martin Sheen soutient Sea Shepherd depuis longtemps et est un ami de longue date de son fondateur, le Capitaine Paul Watson. En 1995, Sheen est allé avec le Capitaine Watson sur la banquise du Golfe du Saint-Laurent pour s'opposer physiquement à la chasse aux phoques au Canada. Le bateau de recherche de Sea Shepherd, le R/V Martin Sheen, inauguré fin 2014, a été nommé en l'honneur de l'acteur. Le bateau se trouve actuellement au Costa Rica pour une campagne de recherches océaniques et de sensibilisation.

Sea Shepherd est le leader de l'opposition au grind depuis les années 1980 et a lancé des campagnes aux îles Féroé en 1985, 1986, 2000, 2011 et 2014. Des volontaires patrouillent actuellement les eaux et les terres féringiennes dans le cadre de l'Opération Sleppid Grindini, dont le nom signifie "Libérez les baleines".

Voici l'intégralité de la lettre envoyée par Martin Sheen au Premier ministre Rasmussen :

Le 13 août 2015

Monsieur le Premier ministre Lars Løkke Rasmussen,

J'ai été outré de voir qu'il avait été fait appel à la Marine danoise pour défendre le massacre de centaines de baleines-pilotes sans défense.

Avait-on vraiment besoin d'une frégate, d'un patrouilleur, de commandos et d'un hélicoptère en plus des officiers de police danois et du patrouilleur féringien pour stopper un groupe de personnes charitables et non violentes ?

Est-ce vraiment indispensable pour le Danemark de massacrer autant d'animaux ? La viande de ces baleines est contaminée au mercure. Si de la viande de porc ou de bœuf était autant contaminée, elle serait interdite à la vente. Pourtant, des enfants consomment cette viande de baleine toxique. Et ce qui est encore plus répugnant, c'est que j'ai vu des enfants mutiler les carcasses des baleines juste après qu'elles aient été tuées.

Sea Shepherd a la preuve que de grandes quantités de viande ont été jetées à la mer. J'ai vu les détails de la cruauté de ce que vous appelez le "Grind".

C'est peut-être une question de pétrole. La prospection pétrolière dans les eaux qui entourent l'archipel pourrait être l'une des raisons pour lesquelles le Danemark accepte cette atrocité.

Dernièrement, le Danemark a voté des lois contre l'abattage halal et kasher pour des raisons de cruauté envers les animaux ; pourtant, le pays tolère la cruauté des îles Féroé. C'est un bel exemple de discrimination basée sur des critères ethniques et culturels.

Le nombre de baleines-pilotes d'Atlantique Nord est inconnu. Je recommande vivement au Danemark d'appliquer le principe de précaution et de faire le choix de la conservation, étant donné qu'on ignore tout du statut de leur population.

Je suis étonné qu'une nation aussi réputée pour ses politiques sociales et environnementales puisse soutenir un massacre annuel de baleines qui n'est motivé par aucun besoin alimentaire.

Viande toxique, population non chiffrée, massacre inhumain, aucune nécessité. Le Grind n'est tout simplement pas logique.

Je me permets de demander au Danemark de ne plus soutenir ce massacre et de s'abstenir d'envoyer ses bateaux de guerre pour stopper des personnes empathiques et non violentes.

Merci,
Martin Sheen

 

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact