Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 02 Septembre 2015 03:17

Le Danemark ordonne la saisie du petit bateau du Sam Simon, après la contestation par un conseiller féringien de la loi relative au Grind

Le petit bateau du Sam Simon a été confisqué aux Îles Shetland - Photo: Sea ShepherdLe petit bateau du Sam Simon a été confisqué aux Îles Shetland - Photo: Sea ShepherdHier, les autorités des Îles Shetland, Ecosse, ont saisi un petit bateau du navire de Sea Shepherd, le Sam Simon. Cette saisie a été ordonnée à la demande du Danemark, en réponse à la Lettre de Demande émise par le Chef de la Police féringienne, le 22 août dernier.

Le mandat de saisie a été présenté au Capitaine et responsable du Sam Simon, alors que celui-ci était aux Îles Shetland pour faire le plein de carburant. Dans ce mandat, les autorités déclarent avoir des "motifs raisonnables de suspecter une infraction commise à l’encontre de la loi du Danemark."

Il est entendu que la confiscation fait suite à l’implication de ce bateau dans la défense de 61 baleines-pilotes lors du grindadráp qui s’est tenu sur la plage de Sandavágur, aux Îles Féroé, le 12 août.

Le bateau est désormais détenu par la police aux Îles Shetland et Sea Shepherd a fait appel à ses conseillers juridiques à ce propos.

Le directeur général de Sea Shepherd Global, le Capitaine Alex Cornelissen, a fait la déclaration suivante : "D’un côté, le gouvernement du Danemark refuse de respecter les lois européennes qui protègent les cétacés et de l’autre, le Danemark abuse de sa position au sein de l’Europe et de ses ressources pour tenter de museler l’opposition de Sea Shepherd au grindadráp. Le soutien continu apporté par le Danemark au massacre sanglant des baleines-pilotes aux Îles Féroé est une honte nationale."

La saisie de ce bateau intervient à la suite d’une procédure de recours juridique lancée contre la loi féringienne sur la chasse à la baleine (Pilot Whaling Act) (grind law/grindalógin).

En effet, Henrik Weihe Joensen, conseiller juridique féringien, ancien agent de police et conseiller sur les questions de sécurité, défense et préparation aux urgences a déposé plainte contre le Ministère des pêcheries et des affaires maritimes des Îles Féroé, mettant en cause la légalité de la loi du grind.

Dans une déclaration faite le 20 août, Joensen dit que la loi du grind est "non valide" en raison du fait que le parlement féringien n’a pas l’autorité légale de mettre en œuvre de nouvelles lois concernant des activités de police "impliquant une action contre des personnes ou des objets."

Joensen pense que, si le Pilot Whaling Act est déclaré non valide, cette décision pourrait avoir un impact fort sur les procès actuellement en cours contre Sea Shepherd et cela pourrait aussi avoir des répercussions sur les relations politiques entre le Danemark et les Îles Féroé.

Et c’est sur cette loi du grind qu’ont reposé les arrestations des 14 volontaires Sea Shepherd aux Îles Féroé cette année, cinq d’entre eux ont déjà été expulsés.

Aujourd’hui, le verdict du procès impliquant cinq volontaires Sea Shepherd accusés d’avoir enfreint la loi du grind sera transmis dans un tribunal danois, aux Îles Féroé.

Les volontaires; Rudy de Kieviet des Pays-Bas, Lawrie Thomson des Etats-Unis, Tobias Boehm d’Allemagne, Alice Bodin d’Italie et Frances Holtman des Etats-Unis, sont accusés d’avoir perturbé le même massacre, celui de Sandavágur, le 12 août.

Le massacre de cétacés est interdit par la loi dans toute l’Union européenne, y compris au Danemark, conformément à l’annexe II de la Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe (Convention de Berne).

Toutefois, aux Îles Féroé, le massacre de baleines-pilotes et de petits cétacés se poursuit avec l’aide de la police et de la marine danoises et avec la bénédiction du gouvernement danois.

Rien que cette année, 490 baleines-pilotes ont été sauvagement assassinées dans les Îles Féroé, avec le soutien du Danemark.

Comme le dit le Capitaine Cornelissen, "Sea Shepherd a non seulement le droit légal mais aussi le devoir moral de protéger les baleines-pilotes qui traversent les Îles Féroé, et c’est exactement ce que nous continuerons de faire."

Sea Shepherd se bat contre le grindadráp depuis le début des années 1980 et est actuellement aux Îles Féroé pour l’Opération Sleppid Grindini, sa sixième campagne de défense des baleines-pilotes.

La police des Îles Shetland délivre un mandat afin de saisir le petit bateau du Sam Simon - Photo: Iraultza DariasLa police des Îles Shetland délivre un mandat afin de saisir le petit bateau du Sam Simon
Photo: Iraultza Darias
Le Sam Simon dans le port de Lerwick - Photo: Iraultza DariasLe Sam Simon dans le port de Lerwick
Photo: Iraultza Darias
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact