Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mardi, 27 Octobre 2015 18:31

Sea Shepherd annonce l’Opération Milagro II, campagne de défense des vaquitas

Le Martin Sheen dans la mer de Cortez - Photo : Sea Shepherd / Carolina A. CastroLe Martin Sheen dans la mer de Cortez
Photo : Sea Shepherd / Carolina A. Castro
Sea Shepherd a officiellement annoncé l’Opération Milagro II (Opération Miracle) pour l’automne 2015, une campagne de défense de la vaquita, un marsouin en danger d’extinction.

L’équipage du voilier de recherche Martin Sheen de Sea Shepherd commencera bientôt ses patrouilles au large des côtes mexicaines, dans la mer de Cortez, les seules eaux sur Terre à accueillir le plus petit et le plus rare cétacé au monde : la vaquita. Avec une population de 97 individus environ, dont seulement 25 seraient des femelles en âge de se reproduire, l’Opération Milagro II vise à répondre à la nécessité et à l’urgence de préserver cette espèce en péril.

Durant cette campagne, qui s’étendra jusqu’en avril 2016, Sea Shepherd coopérera avec le gouvernement du Mexique pour protéger le refuge marin des vaquitas, pour patrouiller à la recherche des braconniers, pour documenter les problèmes qui pèsent sur cette espèce, pour récolter et partager des données avec la communauté scientifique, ainsi que pour mener des campagnes de sensibilisation dans la région, en se réunissant avec des biologistes marins, des experts des vaquitas et d’autres ONG qui travaillent localement pour sauver ces marsouins en danger d’extinction.

Ces petits marsouins sont particulièrement vulnérables au déclin de leur propre population. De plus, les vaquitas possèdent un taux de natalité plus faible que les autres espèces de marsouins, donnant naissance seulement à un petit tous les deux ans. Ils ont en outre une espérance de vie plus courte, d’environ 20 ans.

Les vaquitas sont souvent l'objet de prises accessoires dans les filets maillants à la fois des pêcheries légales et illégales. La plus grande menace pour la survie des vaquitas sont les filets maillants des opérations de braconnage du poisson Totoaba - une espèce marine elle-même en danger critique d'extinction et endémique à la mer de Cortez... Le Totoaba est une prise lucrative et recherchée par les braconniers qui gagnent de l'argent sur le prix élevé de la vessie natatoire du poisson, qui est exportée du Mexique, souvent à travers les Etats-Unis, et vendue au marché noir en Chine, où elle est utilisée en soupe. D'après la CIRVA (Comité International pour la Protection de la Vaquita), un comité composé notamment d’agences gouvernementales, les pêcheurs peuvent percevoir près de 8500 dollars pour seulement un kilo de vessie natatoire. Longs de près de 2 mètres, ces poissons sont attrapés, dépouillés de leur organe précieux et abandonnés sur les plages. Ce commerce met en péril une population protégée et de plus en plus rare.

En avril 2015, le président mexicain Enrique Peña Nieto a promulgué un moratoire de deux ans sur la pêche au filet maillant dans l’habitat des vaquitas. Le gouvernement a également offert l’utilisation de vedettes rapides pour que la Marine puisse patrouiller la réserve. Le Mexique a en outre avancé la somme de 30  millions de dollars, notamment pour un programme de compensation pour les pêcheurs qui acceptent de cesser l’utilisation des filets maillants et ce, dans le but de les encourager fortement à utiliser d’autres méthodes de pêche moins destructrices qui ne nuiront pas à la population déclinante des vaquitas.

Bien que la vaquita soit au bord de l’extinction, un petit miracle reste possible. Lancée en mars dernier, la campagne d’inauguration de l’Opération Milagro de Sea Shepherd a été couronnée de succès. Le 18 avril, l’équipage de Sea Shepherd a capturé les premières images d’une vaquita depuis 2013, réfutant ainsi les affirmations de certains locaux, qui prétendaient que l’espèce avait déjà disparu et ne nécessitait donc aucune protection. Le mois suivant, Sea Shepherd et le gouvernement mexicain annonçaient leur partenariat et joignaient leurs forces pour tenter de protéger la vaquita.

"Sea Shepherd est fier de continuer à travailler aux côtés du gouvernement mexicain pour protéger l’espèce rare qu’est la vaquita. Il faudra un effort collectif important pour provoquer un miracle et sauver cette espèce remarquable en voie de disparition, a déclaré Oona Layolle, leader de la campagne Opération Milagro II. Le combat entamé par la plus petite espèce de cétacés au monde pour sa propre survie n’est pas passé inaperçu et a été entendu par Sea Shepherd. Nous n’abandonnerons pas la vaquita à son triste sort."

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact