Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mardi, 03 Novembre 2015 14:32

Des Gardiens de la Baie de Sea Shepherd harcelés et pourchassés par des nationalistes japonais à Taiji

Une vidéo montre les nationalistes en train de poursuivre et jeter des objets sur la voiture en marche des Gardiens de la Baie, mettant en danger la vie des volontaires de Sea Shepherd alors qu'ils cherchent à se mettre en sécurité.

 Des Gardiens de la Baie de Sea Shepherd ont filmé leur équipe alors qu'elle était harcelée et pourchassée par des nationalistes japonais présents à Taiji le week-end dernier. Ces derniers soutiennent la capture et le massacre des dauphins dans cette tristement célèbre baie.

La semaine dernière, Sea Shepherd avait été prévenue par une source fiable que des nationalistes japonais prévoyaient une action contre les Gardiens de la Baie. Les nationalistes se sont rassemblés le samedi 31 octobre (heure japonaise) pour promouvoir la chasse aux cétacés de Taiji et ont participé le 1er novembre (heure japonaise) au Festival de la baleine tenu chaque année dans la ville de Taiji.

Les Gardiens de la Baie, présents tous les jours à Taiji pendant les six mois que dure la période de chasse, ne se sont pas approchés des nationalistes et ne les ont pas provoqués. Ils ont continué à surveiller et à documenter la chasse locale selon les procédures habituelles, sans enfreindre la loi.

Vers 10 h 00, le matin du 1er novembre (heure japonaise), alors que les Gardiens de la Baie se rendaient au port de Taiji pour s'assurer que les bateaux des chasseurs étaient restés au port à cause du Festival de la baleine, la police locale leur a donné l’ordre de quitter la zone immédiatement en raison du danger potentiel que représentaient les nationalistes, qui ont commencé à crier sur les volontaires. Obéissant aux forces de l'ordre, les Gardiens de la Baie ont rejoint leur véhicule, mais les partisans de la chasse ont continué à les harceler, frappant sur les vitres de la voiture, leur lançant des objets, les poursuivant à pied alors qu’ils quittaient les lieux.

La police a escorté les Gardiens de la Baie hors de Taiji jusqu'à leur hôtel, où on leur a demandé de rester jusqu'à 18 h 00, heure à laquelle les nationalistes allaient quitter la zone. Des véhicules de police sont restés sur le parking de l'hôtel pour s'assurer qu'aucun incident ne se produirait. Heureusement, les Gardiens de la Baie n'ont pas été blessés ; cependant, les nationalistes qui les ont poursuivis et ont jeté des objets sur leur voiture en marche ont mis en danger le conducteur et les passagers ainsi que les autres automobilistes qui se trouvaient à proximité. Si la police locale a protégé les membres de Sea Shepherd, Taiji et les autorités japonaises doivent immédiatement prendre les mesures appropriées contre les individus qui n'ont pas hésité à mettre en danger les volontaires non violents et peut-être même des locaux.

"Les Gardiens de la Baie de Sea Shepherd ont été menacés et harcelés par des individus qui soutiennent la chasse brutale au rabattage de Taiji. Il n'y a rien d'étonnant dans le fait que des personnes qui souhaitent voir perdurer cet abominable massacre de cétacés soient également à même de mettre en danger des vies humaines", a déclaré David Hance, coordinateur de campagne de Sea Shepherd. "Ces nationalistes violents ne représentent pas tous les Japonais comme ils le prétendent. Même quand ils disent que la chasse de Taiji fait partie de la 'tradition culinaire et culturelle japonaise', la vérité est que la demande de viande de dauphin et de baleine n'a jamais été aussi basse, et de plus en plus de Japonais s'opposent au massacre de cétacés intelligents et socialement complexes".

Chaque année, pendant les six mois que dure la saison de chasse, du 1er septembre au mois de mars, des familles entières de dauphins et de petites baleines sont rabattues vers la baie. Cette chasse menée par le syndicat des pêcheurs de Taiji consiste à rabattre et piéger plus d’un millier de cétacés, des groupes entiers, dans la baie de la mort. Une fois retenus par des filets dans les eaux peu profondes, les dauphins ou petites baleines font face à une mort brutale sous les yeux de leur famille ou à une capture violente dont l’issue est l’emprisonnement à vie. Ces massacres inhumains d'êtres vivants nés libres sont une souillure sur l'image du Japon, dont le gouvernement refuse de s'engager dans un effort de protection et de régulation des mammifères marins. Pourtant, presque tous les pays s'accordent à dire que ces animaux intelligents et conscients doivent être protégés.

Des nationalistes japonais harcèlent et pourchassent des Gardiens de la Baie de Sea Shepherd
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact