Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 18 Novembre 2015 18:28

Des baleiniers condamnés à une amende d’un million de dollars par la justice australienne
Sea Shepherd fournit une preuve décisive

Saut d’une baleine à bosse - Photo : Tim WattersSaut d’une baleine à bosse
Photo : Tim Watters
Un affidavit fourni par le Capitaine Peter Hammarstedt de Sea Shepherd a été présenté comme preuve dans une affaire d’outrage contre l’entreprise baleinière japonaise Kyodo Senpaku Kaisha Ltd (Kyodo), à la Cour Fédérale d’Australie à Sydney. Cette preuve a permis à la Cour de condamner les baleiniers à une amende d’un million de dollars.

En 2008, Humane Society International (HSI) avait réussi à obtenir une déclaration de la Cour Fédérale qui stipulait que Kyodo enfreignait la loi australienne en chassant des baleines dans l’Antarctique sous couvert de recherches scientifiques. HSI a également obtenu une injonction ordonnant à la compagnie de mettre fin à ses activités de chasse dans le Sanctuaire baleinier de l’océan Austral.

En dépit de l’injonction, la flotte baleinière japonaise a continué de massacrer des baleines dans les eaux protégées de l’océan Austral. HSI poursuit maintenant Kyodo en justice pour cette violation.

Dans sa déclaration, le capitaine Hammarsted relate un incident qui s’est produit lors de la campagne 2013-2014 de défense des baleines en Antarctique, l’Opération Tolérance Zéro de Sea Shepherd.

Peter Hammarstedt, qui était à l’époque le capitaine du Bob Barker, fut témoin du massacre d’une baleine de Minke, une espèce protégée, par la flotte baleinière japonaise dans le Sanctuaire baleinier de l’océan Austral, à 60 miles nautiques de la base Davis, administrée par le gouvernement australien.

Dans son affidavit, le capitaine Hammarstedt déclare :

"L’un des membres d’équipage me dit alors les mots suivants : 'le harpon a été tiré'. Je me suis éloigné de la barre pour avoir la confirmation que le tireur du Yushin Maru n° 2 avait bien tiré un harpon et touché une baleine. J’ai vu avec l’aide de jumelles des remous dans l’eau qui selon moi avaient été provoqués par une baleine devant la proue du Yushin Maru n° 2"

Sea Shepherd a félicité HIS et l’Environmental Defenders Office (Agence de Défense Environnementale) de la Nouvelle−Galles du Sud, qui représentait HSI dans cette affaire, pour ce succès. "C’est une victoire incroyable pour les baleines. Sea Shepherd félicite sincèrement HSI pour cette victoire et pour sa détermination qui a permis de traduire les baleiniers en justice", a déclaré Jeff Hansen, directeur général de Sea Shepherd Australie.

Après la lourde amende imposée par la Cour Fédérale, Sea Shepherd demande au Premier Ministre australien Malcom Turnbull de s’assurer que les opérations illégales des baleiniers japonais soit la priorité absolue de sa visite au Japon en décembre prochain.

"Empêcher les Japonais de retourner cette année en Antarctique pour chasser des baleines est une charge qui incombe maintenant directement au gouvernement australien. Le premier Ministre Malcolm Turnbull doit s’assurer que la position de l’Australie contre la chasse à la baleine dans l’océan Austral soit une priorité lors de sa prochaine rencontre avec le premier Ministre japonais Shinzō Abe. Ne pas le faire reviendrait à perdre la confiance des Australiens qui sont passionnément engagés pour la protection des baleines", a déclaré le capitaine Hammarstedt.

15 février 2013 : rencontre entre le Bob Barker et le Yushin Maru 2
Tentative de remonter une baleine braconnée à bord du Nisshin Maru
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact