Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 25 Novembre 2015 13:36

Sea Shepherd Australie s'étonne du choix des smart drum lines par la Nouvelle−Galles du Sud

Une Tortue caouanne mâle adulte prisonnière d'une drum lineSea Shepherd Australie regrette que le gouvernement de Nouvelle−Galles du Sud ait ignoré les recommandations d'une étude indépendante portant sur les moyens non létaux de réduire la fréquence des rencontres avec les requins dans cet État.

Cette déception découle de l'annonce faite par le Premier ministre Mike Baird de l'utilisation prochaine de smart drum lines dans la partie nord de la Nouvelle−Galles du Sud, en raison de l'augmentation de l'activité des requins dans cette zone au cours des 12 derniers mois. Les smart drum lines ne seront en outre pas soumises à une évaluation d'impact sur l’environnement.

Natalie Banks, coordinatrice nationale de la campagne Requins de Sea Shepherd Australie, a indiqué qu'une étude scientifique avait signalé les dangers des smart drum lines, et découvert qu'elles n'avaient pas été évaluées de manière indépendante en termes d'efficacité pour la capture de requin-bouledogues, tigres ou blancs.

"Nous reconnaissons les progrès accomplis par le gouvernement de Nouvelle−Galles du Sud dans la gestion des requins. Cependant, les smart drum lines utilisées à La Réunion (France) n'ont pas été testées de façon indépendante au niveau de leur efficacité ou de leur impact sur un certain nombre d'espèces marines dans les eaux australiennes", a déclaré Mme Banks.

"En outre, l'étude a soulevé des questions sur les moyens de gérer les requins de plus grande taille, et s'il faudra tuer ces requins ou les rejeter à la mer."

Au vu du nombre considérable de personnes préoccupées par l'utilisation de drum lines en Australie-Occidentale, avant leur mise en place en janvier 2014, Sea Shepherd s'étonne que le gouvernement de Nouvelle−Galles du Sud ait choisi d'emprunter cette voie.

"Il me semble que nous continuons à répéter les mêmes erreurs du passé dans la gestion des requins en Australie, au lieu de nous intéresser aux programmes ayant scientifiquement prouvé leur efficacité dans d'autres pays", a ajouté Mme Banks.

"Le programme des Shark Spotters (personnes chargées de surveiller les plages et de signaler la présence de requins) mis en place depuis près de onze ans à Cape Town, Afrique du Sud, a prouvé scientifiquement son efficacité en repérant près de 1 700 requins, principalement des requins blancs, pour un seul accident mortel un jour de mauvaise visibilité."

Le programme des Shark Spotters est le seul à avoir été recommandé par l'étude scientifique de Cardno, en tant qu'initiative pouvant être mise en œuvre immédiatement.

"Pourquoi le gouvernement de Nouvelle−Galles du Sud a-t-il ignoré une étude qu'il a lui-même commandée ? Cela me dépasse", avoue Mme Banks.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact