Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 25 Novembre 2015 15:55

Victoire pour les requins devant un tribunal équatorien

Le verdict historique prononcé en juillet 2015 lors du procès du Fer Mary a été confirmé

Requin des Galápagos - Photo : Sea Shepherd / Nicolas VeraRequin des Galápagos
Photo : Sea Shepherd / Nicolas Vera
Un procès en appel a eu lieu le 6 novembre 2015 dans la célèbre affaire du Fer Mary.

Cette affaire remonte à 2011. La marine équatorienne et des rangers de la réserve marine des Galápagos avaient appréhendé le palangrier Fer Mary à environ 20 miles nautiques au sein de la réserve marine. Un nombre sidérant de requins (357) avaient été trouvés à bord de ce palangrier équatorien.

En juillet 2015, un tribunal pénal équatorien a jugé le capitaine et l’équipage de ce navire de pêche coupables de braconner des requins dans les îles Galápagos, un espace protégé et un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture). Il s’agissait là de la première condamnation judiciaire de ce genre en 17 ans, depuis l’adoption de la législation visant à protéger l’archipel. Le capitaine et son équipage ont fait appel en août.

Selon le site Web de l’Autorité judiciaire nationale équatorienne, l’affaire a été réexaminée en appel et il a été déterminé que l’infraction et la responsabilité des défendeurs avaient été dûment prouvées durant le procès.

Un nombre sidérant de 357 requins avaient été trouvés à bord du Fer Mary - Photo: Sea Shepherd / Tim WattersUn nombre sidérant de 357 requins avaient été trouvés à bord du Fer Mary
Photo: Sea Shepherd / Tim Watters
Ainsi, le 6 novembre 2015, la Chambre d’appel a rejeté unanimement l’appel et a ensuite confirmé le verdict de culpabilité et les peines de prison de deux ans pour le capitaine et d’un an pour l’équipage. Lors du verdict, la destruction du Fer Mary a également été ordonnée. Celle-ci avait déjà eu lieu avant l’appel.

Selon la loi, la décision en appel peut encore être remise en question par un recours judiciaire extraordinaire devant la Cour suprême de justice. Néanmoins, cette décision représente une étape importante vers la fin de la seconde phase du procès.

Sea Shepherd félicite le bureau du procureur d’Équateur et le parc national des Galápagos pour leurs efforts, qui ont permis d’aboutir à ce verdict historique et de rendre justice aux requins tués. Nous tenons également à saluer la société civile des Galápagos et la communauté locale pour leurs préoccupations justifiées et de longue date lors de cette affaire importante.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact