Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 17 Décembre 2015 19:04

La police de Taiji menace les Gardiens de la baie pour avoir dévoilé la brutalité de la chasse aux dauphins

L'avertissement de la police, qui a intimé l'ordre aux Gardiens de la baie de se présenter au poste de police sous menace d'arrestation, est une tactique d'intimidation du Japon pour tenter de dissimuler la capture et le massacre des dauphins.

Archive : Un groupe de grands dauphins se débat lors de la sélection pour la captivité - Photo : Sea ShepherdArchive : Un groupe de grands dauphins se débat lors de la sélection pour la captivité
Photo : Sea Shepherd
Les Gardiens de la baie volontaires de Sea Shepherd ont été menacés d'arrestation par la police japonaise en raison de leurs efforts pacifiques visant à documenter et à dévoiler avec quelle brutalité les dauphins et les petites baleines sont capturés et massacrés dans la tristement célèbre baie de Taiji, au Japon.

Le jeudi 17 décembre (heure du Japon), les Gardiens de la baie agissant dans le cadre de la campagne de défense des dauphins l’Opération Henkaku ont reçu l'ordre des autorités de Taiji de se présenter immédiatement au poste de police, sous la menace d'une arrestation. Une fois sur les lieux, les volontaires de Sea Shepherd ont été informés que les rapports postés dans les pages de média sociaux Sea Shepherd Cove Guardian - décrivant la capture et la rétention de dauphins capturés lors d'une chasse à Taiji, ainsi que leur mise en condition par des dresseurs pour réaliser des tours afin de recevoir de la nourriture - contreviennent aux lois japonaises sur la diffamation.

Les autorités ont ordonné à Sea Shepherd et ses Gardiens de la baie de ne pas "déformer la réalité" concernant les dresseurs et les chasseurs de dauphins et les ont menacés de poursuites judiciaires et d'une éventuelle arrestation dans le cas contraire.

Sea Shepherd pense que, de même que le Japon a refusé l'entrée dans le pays à de nombreux Gardiens de la baie de retour, cette réaction de la police constitue une tentative d'intimidation afin de dissimuler les agissements des chasseurs et des dresseurs de Taiji.

"Sea Shepherd mène actuellement sa sixième saison consécutive à Taiji et a démontré son respect des lois de Taiji et du Japon. Comme toujours, notre objectif consiste à mettre un terme à la capture et au massacre des cétacés", a déclaré David Hance, coordinateur de la campagne de Sea Shepherd.

"Je dirais que nos photos et séquences vidéo de ce qui se passe à Taiji n'ont pas besoin de mots - les images parlent d'elles−mêmes. Il est heureux pour Sea Shepherd que ses partisans et ses supporters dévoués qui visionnent les vidéos prises sur le vif par les Gardiens de la baie jouissent de leurs propres capacités de vision, d'audition et de compassion - ainsi que de la liberté d'écrire et d'exprimer leurs sentiments à propos de ce que les dauphins et les petites baleines subissent à Taiji. Pour aller de l'avant, vous pouvez regarder les photos et les vidéos que nous publions et rédiger vos propres descriptions de ce que vous voyez, de ce que vous pensez de ceux qui commettent ces actes horribles sur d'innocents dauphins et baleines sauvages", a ajouté D. Hance.

À ce jour, environ 234 cétacés ont été massacrés et 59 ont été capturés cette saison à Taiji. Sea Shepherd affirme que la demande pour la chair de dauphin étant à son plus bas niveau jamais atteint, c'est en raison de la demande mondiale pour des cétacés captifs que la chasse au rabattage perdure.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact