Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 22 Février 2016 06:51

Opération Milagro II : Sea Shepherd sauve une baleine à bosse prise dans un filet de pêche, avec l’aide de la Marine mexicaine

Sea Shepherd et la Marine mexicaine sauvent une baleine à bosseSea Shepherd et la Marine mexicaine sauvent une baleine à bosse
Photo : Sea Shepherd
Le 19 février 2016, l’équipage du navire de recherche Martin Sheen de Sea Shepherd a découvert une baleine à bosse enchevêtrée dans un filet maillant illégal dans la réserve protégée des vaquitas dans le golfe de Californie au Mexique. Alors que Oona Layolle, responsable de la campagne et capitaine du Farley Mowat, signalait l’évènement à la Marine mexicaine et le procureur fédéral pour la protection de l’environnement (PROFEPA), son équipage a commencé l’opération de sauvetage. La taille de la baleine est estimée à plus de 10 mètres de long, et les équipages des deux navires ont dû œuvrer ensemble afin de la libérer en découpant le filet autour de sa tête et de son tronc.

Il ne s’agit pas de la première baleine à bosse que Sea Shepherd trouve emmêlée dans un filet de pêche illégal. La veille de Noël, l’équipage du Martin Sheen avait repéré une baleine immergée prisonnière d’un filet maillant. Après enquête, il s’agissait d’un baleineau, déjà mort. Sea Shepherd avait alors demandé l’autorisation au gouvernement Mexicain de pouvoir commencer à retirer les filets maillants, autorisation qui a été accordée le 31 décembre 2015.

Le tout dernier bateau de Sea Shepherd, le Farley Mowat, ancien navire de patrouille de la garde côtière des Etats Unis, a rejoint le Martin Sheen en janvier 2016. Durant son premier jour sur l’Opération Milagro, l’équipage du Farley Mowat a repéré un filet illégal et a passé six heures à le récupérer. La Marine mexicaine en a été informée, et a saisi le filet illégal.

Depuis, les équipages des deux navires ont développé des outils spécifiques afin de pouvoir sortir les filets de l’eau, destinés au Wolf, la vedette rapide du Martin Sheen et du Farley Mowat. Ces outils ont déjà permis le retrait de sept filets maillants et trois palangres ces dernières semaines. Trois totoabas, sept raies, une baleine et des douzaines requins juvéniles ont été sauvés grâce aux retraits récents des engins de pêche illégale. Ces chiffres ne prennent pas en compte les innombrables animaux qui, à l’avenir, ne seront pas pris au piège et ne mourront pas à cause des filets maillants illégaux et les lignes de pêche illégales.

L’équipage du Farley Mowat a récemment été rejoint par Les Stroud, surnommé "Le Survivant". Il a prêté main forte lors du sauvetage de la baleine, et a déclaré "Il s’agit réellement d’action de conservation directe. Aujourd’hui, nous avons pu sauver cette baleine et tirer un autre filet hors de l’eau. C’est un honneur de faire partie d’un équipage de Sea Shepherd. Couper ce filet et libérer cette baleine, c’est une expérience qui a changé ma vie".

En avril 2015, le président mexicain Enrique Peña Nieto a annoncé une interdiction de deux ans concernant l’utilisation des filets maillants dans le golfe de Californie. La volonté était de protéger le marsouin du Pacifique, ou "vaquita", petit mammifère marin le plus menacé au monde. Les vaquitas sont les victimes collatérales des filets maillants utilisés pour pêcher le totoaba, une autre espèce menacée. Les totoabas sont ciblés pour leurs vessies natatoires, vendues ensuite au marché noir en Asie. Les vaquitas sont une espèce endémique de la partie la plus au nord du golfe de Californie.

Sea Shepherd sauve une baleine à bosse prise dans un filet de pêche, avec l’aide de la Marine mexicaine

 

Les Stroud, alias Survivorman, aide Sea Shepherd à sauver la baleine à bosse prise dans le filetLes Stroud, alias Survivorman, aide Sea Shepherd à sauver la baleine à bosse prise dans le filet
Photo : Sea Shepherd

La baleine prise dans le filetLa baleine prise dans le filet - Photo : Sea Shepherd

L’équipage de Sea Shepherd et la Marine mexicaine libère la baleine à bosse du filet de pêcheL’équipage de Sea Shepherd et la Marine mexicaine libère la baleine à bosse du filet de pêche
Photo : Sea Shepherd

Oona tient une section du filet de pêche au totoaba, dans lequel la baleine était enchevêtréeOona tient une section du filet de pêche au totoaba, dans lequel la baleine était enchevêtrée
Photo : Sea Shepherd

La baleine, prisonnière du filetLa baleine, prisonnière du filet - Photo : Sea Shepherd

La baleine, prisonnière du filetLa baleine, prisonnière du filet - Photo : Sea Shepherd

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact