Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Vendredi, 11 Mars 2016 09:07

Arrestations par les autorités espagnoles pour pêche illégale à la légine

Le Sam Simon avait réussi à repousser le navire braconnier Kunlun hors de son terrain de chasse de l’océan Austral - Photo: Jeff WirthLe Sam Simon avait réussi à repousser le navire braconnier Kunlun hors de son terrain de chasse dans l’océan Austral
Photo: Jeff Wirth
Les capitaines Peter Hammarstedt et Siddharth Chakravarty de Sea Shepherd ont félicité les autorités espagnoles pour l’arrestation de six personnes suite à la descente de police réalisée au QG de Vidal Armadores, organisation criminelle bien connue et spécialisée dans la pêche INN (illicite, non déclarée et non réglementée).

Des rapports indiquent que les six personnes arrêtées, y compris le propriétaire de l’entreprise Antonio Vidal Suárez, sont accusées de pêche illégale à la légine antarctique et australe.

Vidal Armadores est la plus connue des sociétés de pêche espagnoles, soupçonnées d’avoir des intérêts importants dans le commerce illégal de la légine.

En 2002, l’entreprise familiale avait fait la une des journaux internationaux lors de la célèbre traque par les autorités australiennes du Viarsa 1, navire appartenant à l’entreprise et soupçonné de pêcher illégalement la légine au large de l’île subantarctique Heard.

De nombreux navires de l’entreprise se sont retrouvés sur les listes noires internationales, notamment le Kunlun, le Yongding et le Songhua, trois des six navires braconniers de légine, les "6 bandits", qui étaient les principales cibles de Sea Shepherd lors des deux dernières campagnes de défense de l’océan Austral, Opération Icefish et Opération Icefish 2015−16.

En février 2015, lors de l’Opération Icefish, le capitaine Chakravarty et l’équipage du Sam Simon avaient intercepté le Yongding et le Kunlun dans les eaux australiennes de l’océan Antarctique.

Le capitaine Chakravarty a intercepté le Kunlun lors de l'Opération Icefish - Photo: Giacomo GiorgiLe capitaine Chakravarty a intercepté le Kunlun lors de l'Opération Icefish
Photo: Giacomo Giorgi
Le capitaine Chakravarty avait ensuite poursuivi le Kunlun en dehors de son terrain de chasse dans l’océan Austral. Cette traque avait attiré l’attention de la communauté internationale sur le Kunlun et sur la question du braconnage de la légine. Dès lors, le navire n’avait pas pu reprendre ses opérations de braconnage dans l’océan Austral et ce, jusqu’à son arrestation au Sénégal le mois dernier.

Puis, en mai, le Songhua et le Yongding furent appréhendés au Cap−Vert, à l’ouest de l’Afrique, grâce aux informations fournies aux organisations internationales de police par le capitaine Hammarstedt.

"Pendant plus de dix ans, les propriétaires des "6 bandits" sont restés cachés. Les actions de Sea Shepherd sur les océans pour mettre fin à leurs opérations de pêche illégale ont été couronnées de succès. Les navires étant à présent hors d’état de nuire, les enquêtes à terre et les descentes menées par les différentes autorités en Espagne conduisent la police à la source de ce commerce illégal", a déclaré le capitaine Chakravarty.

Sea Shepherd a également souligné l’importance d’une coopération internationale continue dans la lutte contre la pêche illégale.

"Ces récentes arrestations démontrent le rôle crucial de l’Unité des délits liés à la pêche d’Interpol et de la coopération internationale dans la lutte contre la pêche illégale", a affirmé le capitaine Hammarstedt. "Une collaboration mondiale est essentielle pour lutter contre ces actions criminelles qui sont elles aussi internationales, à la fois de par leur nature et leurs conséquences", a-t-il conclu.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact