Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 23 Mars 2016 14:03

Le navire de pêche illégale chinois Fu Yuan Yu 076 pénètre dans la mer de Chine méridionale, pris en flagrant délit de destruction des preuves à bord

L’équipage du Steve Irwin a documenté les activités illicites du Fu Yuan Yu 076, notamment avec la confiscation d’un filet illégal - Photo: Eliza MuirheadL’équipage du Steve Irwin a documenté les activités illicites du Fu Yuan Yu 076, notamment avec la confiscation d’un filet illégal - Photo: Eliza MuirheadLe navire de pêche Fu Yuan Yu 076, l’un des six bateaux à avoir été surpris par Sea Shepherd en train de pêcher illégalement dans l’océan Indien, est entré dans la mer de Chine méridionale en provenance de la haute mer de l’océan Indien via le détroit de Malacca. Le navire a pénétré la Zone économique exclusive (ZEE) chinoise le 22 mars 2016 à 08h36 UTC, au sud-ouest de Nansha Qundao (îles Spratleys) proche de la ZEE indonésienne.

Le Fu Yuan Yu 076 a éteint son système d’identification automatique (AIS). Le vaisseau amiral de Sea Shepherd, le Steve Irwin, suit de près le navire clandestin pour s’assurer que sa localisation est communiquée aux autorités compétentes du monde entier, y compris les autorités chinoises.

Le Steve Irwin a l’intention de suivre le Fu Yuan Yu 076 jusqu’au port de destination du navire, quel qu’il soit, dans le but d’éviter toute fuite potentielle et de s’assurer que les autorités chinoises sont averties immédiatement de l’arrivée du bateau et de ses activités en mer.

Le capitaine du Steve Irwin, Siddharth Chakravarty a déclaré : "Le rôle de mon navire est de garantir que tout ce qui s’est passé entre le moment où nous avons trouvé le bateau et le moment où celui-ci entrera dans le port est documenté. Le Fu Yuan Yu 076 semble reprendre la route de la Chine, et j’ai l’intention de fournir l’intégralité des preuves que j’ai contre les activités de pêches illégales de la flotte du Fu Yuan Yu aux autorités chinoises, pour les aider dans leur enquête concernant la poursuite en justice des propriétaires et des capitaines de ces navires."

Le 25 janvier 2016, les bateaux de la flotte du Fu Yuan Yu ont été surpris en train de pêcher en haute mer dans l’océan Indien à l’aide de filets dérivants, une méthode de pêche pourtant interdite par un moratoire des Nations Unies depuis 1992. L’équipage du Steve Irwin a documenté les activités illicites de la flotte, notamment avec la confiscation d’une partie d’un filet, d’une longueur de quatre kilomètres.

Des rapports complets des opérations clandestines ont été soumis au Project Scale d’Interpol, à la Commission des thons de l’océan Indien (CTOI), à la Commission pour la conservation du thon rouge du sud (CCSBT), ainsi qu’à des officiels en Chine.

Lorsque le Steve Irwin a intercepté le Fu Yuan Yu 076 le 13 mars 2016, le navire braconnier était déjà 2 000 miles nautiques au nord de là où il avait été vu et documenté en janvier 2016.

Le Capitaine Chakravarty a également ajouté : "La décision de se déplacer vers une zone de pêche plus reculée peut être attribuée au fait que la flotte a réalisé qu’elle s’était fait repérer par Sea Shepherd, combiné au message fort envoyé par les autorités chinoises révoquant les opérations destructrices de ces navires."

Cependant, aussi choquant que celui puisse être, le Fu Yuan Yu 076 a désormais entrepris la destruction à bord de ses filets dérivants. Ce coup bas est la tentative flagrante d’entraver l’enquête imminente des autorités chinoises.

Comparaison entre 2 photos présentant le Fu Yuan Yu 071 et le Fu Yuan Yu 076, indiquant que le navire tente de cacher son identité en retirant son pavillon chinois et ses plaques d'identification
Photo: Tim Watters
Comparaison entre 2 photos présentant le Fu Yuan Yu 071 et le Fu Yuan Yu 076, montrant l'absence de treuil de récupération des filets dérivants sur le navire afin de dissimuler ses activités illégales
Photo: Tim Watters

La documentation de la destruction des preuves du bateau par Sea Shepherd laisse penser que les autres navires de la flotte du Fu Yuan Yu ont entrepris des actes similaires, dans le but de détruire ou dissimuler du matériel ou de l’équipement compromettant.

"Grâce aux drones et aux petits bateaux, nous avons constaté de nombreux cas à bord du Fu Yuan Yu 076 qui sont la preuve évidente de la destruction des preuves. Le navire a non seulement fait l’utilisation active de filets dérivants interdits mais s’affaire désormais à détruire les preuves avant de rentrer au port. La flotte du Fu Yuan Yu a violé au moins 10 réglementations internationales différentes et, avec cet acte délibéré, elle ajoute un nouvel élément à la liste de ses infractions qui ne cesse de s’agrandir. Grâce à toutes les preuves que nous avons rassemblées, je suis convaincu que lorsque les navires seront investis une fois arrivés à quai, les autorités chinoises seront en mesure de les traduire en justice dans toute la mesure du possible", a déclaré le Capitaine Chakravarty.

Le Fu Yuan Yu 076 laissant un panache causé par plusieurs sacs contenant ses prises illégales
Photo: Eliza Muirhead

Le Fu Yuan Yu 076 abandonnant un de ses sacs contenant ses prises illégales
Photo: Tim Watters

Un des sacs abandonné par le Fu Yuan Yu 076, récupéré par l'équipage du Steve Irwin
Photo: Tim Watters

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact