Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Vendredi, 25 Mars 2016 05:07

La capitaine Oona Layolle appelle à l'augmentation des patrouilles pour protéger la vaquita

La capitaine Oona Layolle et le secrétaire Rafael Pacchiano - Photo : Carolina A CastroLa capitaine Oona Layolle et le secrétaire Rafael Pacchiano - Photo : Carolina A CastroLe 8 mars 2016, le secrétaire à l'environnement et aux ressources naturelles Rafael Pacchiano Alamán s'est rendu à San Felipe, en Basse−Californie, Mexique, pour présider une réunion regroupant toutes les entités gouvernementales impliquées dans le programme de surveillance de la Vaquita. Les objectifs de la réunion consistaient à évaluer l'état de la situation actuelle de la vaquita et à étudier les changements nécessaires pour améliorer les efforts de protection de ce petit dauphin.

Oona Isabelle Layolle, capitaine de Sea Shepherd et responsable de la campagne Opération Milagro, était conviée à cette réunion. Elle a souligné l'importance des patrouilles de nuit sur les plages et en mer. La mise en application de lois terrestres est nécessaire pour patrouiller sur les plages de San Felipe où les barques sont mises à l'eau et celle des lois maritimes également, pour arrêter les barques une fois dans l'eau. La capitaine Oona a en outre insisté sur le fait que les braconniers doivent être arrêtés et les inculpations plus lourdes afin que leur peine corresponde à leurs crimes.

La présentation de Sea Shepherd au secrétaire Alamán et au personnel de la marine a dévoilé l'activité de pêche illégale nocturne. Les navires de Sea Shepherd et du gouvernement mexicain ont retiré chaque jour des filets illégaux. Dans le mois qui a précédé le 20 mars 2016, Sea Shepherd a retiré 26 filets illégaux et 9 longues lignes destinées aux totoabas.

Le 17 mars, la marine de Basse−Californie, SEMARNAT, CONANP et Sea Shepherd ont donné une conférence de presse pour présenter le programme "Upper Gulf of California Attention" dans le cadre du programme de surveillance de la Vaquita du gouvernement. L'événement s'est tenu à la base navale de San Felipe et Sea Shepherd était invitée à présenter des images et des informations sur le travail de coopération entre Sea Shepherd et le gouvernement mexicain pour protéger la vaquita.

Extrait de la déclaration du capitaine Oona lors de la conférence de presse :

"Tous les efforts de protection de la vaquita visent à contribuer à l'avenir des communautés vivant autour du golfe de Californie, afin que leurs enfants puissent jouir d'un environnement sain et que la vie puisse perdurer sur notre planète. Si l’océan meurt, nous mourrons. Soixante-dix pour cent de l'oxygène est produit par l’océan ; il est essentiel à notre survie de prendre soin de toutes les espèces marines afin de préserver des océans sains et vivants.

La vaquita est un trésor mexicain. La vaquita est une espèce endémique du golfe de Californie. Perdre la vaquita nous rapprocherait un peu plus de notre propre extinction. L'éducation de la population est essentielle à la compréhension de l'importance que revêt notre environnement. Se battre pour la vaquita est synonyme de lutter pour notre vie et notre planète.

C'est un honneur de pouvoir travailler avec le gouvernement mexicain. La collaboration entre Sea Shepherd et le gouvernement mexicain expose au monde comment nous pouvons unir nos forces pour protéger notre planète.

Les actions qui conduisent à l'extinction de toutes les créatures vivantes constituent des crimes contre la vie et doivent être traitées comme de graves délits.

La situation est dramatique si l'on considère le nombre de vaquitas encore en vie et l'activité de pêche illégale qui prend place la nuit. Nous ne pouvons toutefois pas perdre espoir.

Il existe des exemples au Mexique de mammifères marins ayant atteint des populations plus faibles que la vaquita qui sont revenus à un équilibre. L'otarie de Guadalupe en est un exemple. Leur nombre était réduit à 14 individus et elles sont désormais plus de 10 000 grâce à la protection légale de l'espèce et à l’application de la loi par les autorités gouvernementales mexicaines. J'espère qu'il en sera de même pour la vaquita, sans atteindre ces chiffres catastrophiques.

Tant que nous poursuivons nos efforts pour protéger le refuge de la vaquita, il y a de l’espoir."

Oona s'adressant aux autoritésOona s'adressant aux autorités

Oona s'adressant aux médiasOona s'adressant aux médias

Les membres d'équipage retirant un filet dérivantLes membres d'équipage retirant un filet illégal

Un filet illégal retiré  par les membres d'équipageUn filet illégal retiré par les membres d'équipage

Oona avec la carcasse d'un totoabaOona avec la carcasse d'un totoaba

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact