Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mardi, 10 Mai 2016 07:37

Le gouvernement d’Australie Occidentale décide de tuer des requins

Requin Tigre pêché au large de la côte d’Australie OccidentaleRequin Tigre pêché au large de la côte d’Australie OccidentaleEn contradiction totale avec les alternatives non létales testées contre les requins sur le littoral de Nouvelle−Galles du Sud, le gouvernement d’Australie Occidentale (AO) a réaffirmé aujourd’hui son intention de pêcher et de tuer les requins qui constituent une "menace sérieuse".

L’annonce fait partie d’un plan de 1,54 million de dollars pour la réduction des risques liés aux requins et continue de susciter la colère des écologistes et de la communauté, qui se sont déplacés par dizaines de milliers pour s’opposer aux drum−lines meurtrières au large de la côte ouest de l’Australie.

Natalie Banks, coordinatrice nationale de la campagne Opération Apex Harmony pour Sea Shepherd est extrêmement déçue par cette nouvelle, déclarant que le gouvernement de l’AO avait aujourd’hui réaffirmé son mépris des requins.

"Il n’y aucune raison de tuer un requin devant nos côtes. Si l’on estime qu’il représente une menace, alors la question de la réduction du danger peut être facilement résolue en évacuant la plage pendant le temps de la présence du requin," a suggéré Mme Banks.

La politique de la menace sérieuse consiste à déployer des drum-lines et d’autres mesures fermement critiquées par la communauté et en particulier l’Autorité de Protection de l’Environnement qui n’y voit pas une solution aux morsures de requins. Et en aucun cas elles ne devraient être utilisées, pas même comme mesure temporaire.

Sea Shepherd Australie travaille à la mise en œuvre d’alternatives non létales pour la réduction des morsures de requins et montre que le massacre n’a aucune justification scientifique dans la réduction des confrontations involontaires avec des requins.

"Hawaï a massacré des requins pendant plus de 17 ans. Plus de 4500 requins y ont été capturés et tués, sans la moindre réduction du nombre de morsures," a ajouté Mme Banks.

"Il est temps que le gouvernement d’Australie Occidentale arrête cette pratique barbare, qui ne repose sur aucune preuve scientifique, et redirige les fonds vers de nouvelles technologies qui protègent réellement les vacanciers et n’apportent pas seulement un faux sentiment de sécurité."

Requin Tigre pris dans une drum-lineRequin Tigre pris dans une drum−line

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact