Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mardi, 30 Août 2016 14:51

Sea Shepherd Global annonce sa 11e campagne de défense des baleines en Antarctique :
l’Opération Némésis

Amsterdam, le 30 août 2016.

image baleines dans l'antarctiqueLe groupe de conservation de la vie marine, Sea Shepherd Global, enverra ses navires dans l’Océan Austral en décembre pour sa 11e campagne d’action directe pour la défense des baleines.

Dans un arrêt décisif rendu en 2014, la Cour internationale de Justice (CIJ) de la Haye a déclaré que le programme japonais de chasse à la baleine n’était pas de nature scientifique, bien que le Japon ait prétendu chasser la baleine à des fins de recherche scientifique. En outre, le Japon a été reconnu coupable d’outrage à la Cour fédérale australienne pour la mise à mort de baleines protégées dans le sanctuaire baleinier australien.

"Si, dans le cadre explicite d’un sanctuaire, nous ne pouvons faire cesser la chasse à la baleine, qui viole des lois fédérales australiennes aussi bien que des lois internationales, quel espoir peut-il rester pour la protection des océans du globe ? ", a déclaré Jeff Hansen, directeur général de Sea Shepherd Australie. "Nous devons prendre position et défendre les baleines de toutes nos forces."

Après avoir interrompu la chasse durant un an et bien que le programme de recherche japonais, révisé, ait été rejeté par la Commission baleinière internationale, la flotte baleinière japonaise a regagné la saison dernière les eaux de l’Antarctique, où elle a abattu 333 petits rorquals, des femelles gestantes pour plus de la moitié.

"La communauté internationale a eu deux ans pour s’assurer que le Japon respecterait l’arrêt rendu par la Cour de Justice," a rappelé le capitaine Peter Hammarstedt, président de Sea Shepherd Australie. "Pourtant, à la fin de l’année, la flotte baleinière japonaise quittera à nouveau le Japon, ses harpons braqués sur les baleines."

Ocean Warrior - Photo: Gerard WagemakersOcean Warrior
Photo : Gerard Wagemakers
Consternée par l’apathie de la communauté internationale, Sea Shepherd Global se prépare à retrouver l’océan Austral pour défendre les baleines avec son nouveau patrouilleur, l’Ocean Warrior. Construit avec l’aide financière de la Nationale Postcode Loterij, la People’s Postcode Lottery britannique et la Svenska Postkod Stiftelsen, l’Ocean Warrior est le navire le plus rapide de la flotte de Sea Shepherd.

"Pour la première fois, nous bénéficierons de la rapidité nécessaire pour rattraper et distancer les navires harponneurs japonais, sachant que la vitesse peut être un facteur déterminant lorsqu’il est question de sauver la vie de baleines dans l’océan Austral," a déclaré le capitaine Alex Cornelissen, directeur général de Sea Shepherd Global.

L’organisation estime avoir déjà sauvé la vie de plus de 5 000 baleines au cours de ses dix dernières campagnes antarctiques.

L’Ocean Warrior arrivera en Australie à la fin de l’année, où il recevra les ultimes préparatifs en vue de la campagne 2016-2017 d’action directe dans l’Antarctique. "Opération Némésis : ainsi s’intitulera la 11e campagne de défense des baleines lancée par Sea Shepherd dans l’Océan Austral, d’après le nom de la déesse grecque de la justice inéluctable," a annoncé Hammarstedt.

Photo d'archive : Le corps sans vie de 3 petites rorquals sur le pont du Nisshin Maru - Photo : Tim WattersPhoto d'archive : Le corps sans vie de 3 petites rorquals sur le pont du Nisshin Maru
Photo : Tim Watters

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact