Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mardi, 17 Mai 2016 02:10

BP et ses projets de forage pétrolier dans la Grande Baie Australienne

  • BP a montré n'avoir tiré aucune leçon de la catastrophe du Golfe du Mexique
  • Le "Golfe du Mexique bis" provoqué par Shell la semaine dernière a prouvé que les accidents pétroliers sont monnaie courante
  • Les eaux cristallines de la Grande Baie Australienne devraient être interdites d'accès aux industriels du pétrole et du gaz

La catastrophe de la plate-forme de BP Deepwater Horizon, dans le Golfe du Mexique - Photo : Wikipedia La catastrophe de la plate-forme de BP Deepwater Horizon, dans le Golfe du Mexique - Photo : Wikipedia Le géant pétrolier britannique BP devrait abandonner ses projets de forage d'exploration en eaux profondes dans la Grande Baie Australienne, après un second rejet de sa candidature par l'autorité nationale australienne de sûreté et de contrôle environnemental des forages pétroliers offshore, la NOPSEMA.

Lyndon Schneiders, le directeur national de la Wilderness Society (une association environnementale australienne) a déclaré : "La NOPSEMA a, encore une fois, rejeté la demande d'autorisation de BP d'effectuer des forages d'exploration pétrolière en eaux profondes dans la Grande Baie Australienne.

BP devrait tout simplement abandonner et enterrer ses projets pour la Grande Baie, plutôt que de continuer à gaspiller l'argent de ses actionnaires dans un investissement inutile pour la planète et qui se transformera en actif bloqué."

Peter Owen, directeur de la branche Sud de Wilderness Society Australie, a déclaré : "BP détient, depuis 2010 avec la catastrophe Deepwater Horizon, le triste record de la plus grande fuite pétrolière au monde. Durant 87 jours, près de 800 millions de litres de pétrole se sont déversés dans le Golfe du Mexique. Pas plus tard que la semaine dernière, Shell a prouvé que les accidents pétroliers sont monnaie courante, en déversant plus de 330 000 litres de pétrole brut dans cette même zone.

On pourrait s'attendre à ce que BP fasse des pieds et des mains afin de prouver à l'agence de régulation qu'elle a retenu la leçon après la catastrophe du Golfe du Mexique. Mais plutôt que de déposer une demande d'autorisation dont les termes vont bien au-delà des normes requises, BP a déposé une application bâclée en espérant qu'elle soit approuvée.

BP a déposé son dernier projet environnemental alors qu'un grand projet de recherche sur la Grande Baie Australienne (GBA), d'un montant de 20 millions de Dollars, est en cours. Nous savons qu'au moins 36 espèces de baleines et de dauphins peuplent les eaux pures de la Baie, mais nous ignorons encore beaucoup de choses. Dans le résumé de son premier plan environnemental, BP reconnaît même que la moitié des espèces invertébrées découvertes dans les sédiments de la Baie, dans le cadre du projet de recherche sur la GBA étaient, jusqu'alors, inconnues des scientifiques.

Il est temps que BP se rende compte que son projet est une mauvaise idée et qu'il l'abandonne. Il est totalement impensable que la Grande Baie Australienne devienne un champ de pétrole."

Jeff Hansen, le directeur général de Sea Shepherd Australie a déclaré : "Gràce au refus de la NOPSEMA d'approuver le second plan environnemental de BP, les baleines de la Grande Baie Australienne peuvent pousser un soupir de soulagement. Six ans après, BP n'a toujours pas réparé les dégâts de sa marée noire dans le Golfe du Mexique, car on observe encore aujourd'hui des femelles dauphins donner naissance à des bébés mort-nés.

Si on autorise BP à exploiter du pétrole dans la Grande Baie Australienne, la question n'est pas de savoir Si il y aura des marées noires, mais Quand. Cette zone est trop précieuse pour prendre le risque. Alors que la conférence sur le Climat se tenait récemment à Paris, il est temps que BP comprenne le message et se détourne de la Grande Baie Australienne pour le bien de nos enfants."

Sea Shepherd Australie, aux côtés de la Wilderness Society, fait partie de l'Alliance pour la Grande Baie Australienne. #FIGHTFORTHEBIGHT

Un pélican souillé par du pétrole lors de la catastrophe pétrolière Deep Water Horizon - Photo : WikipediaUn pélican souillé par du pétrole lors de la catastrophe pétrolière Deep Water Horizon
Photo : Wikipedia

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact