Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 09 Janvier 2014 12:53

Sea Shepherd annonce "l'Operation Sunu Gaal” – une campagne d’assistance à la République du Sénégal dans sa lutte contre la pêche illégale

Logo de l'Opération Sunu GaalL’Afrique de l’Ouest est la region du monde la plus sujette à la pêche illégale (37% de la pêche illegale mondiale). Les pertes annuelles pour les pays de la région se situent entre 829 millions de dollars et 1,6 milliard de dollars. Le Sénégal avec ses sept cents kilomètres de côte et de nombreuses espèces à haute valeur commerciale comme les requins, les thons, les espadons…suscite les convoitises et constitue une cible privilégiée pour les flottes de pêche pirates venues de l’Europe, d’Asie ou encore de Russie.

Lors d’une récente conférence de presse, Haidar El Ali, Ministre des pêches et des Affaires Maritimes a déclaré que les pertes pour le Sénégal s’élèvent à près de 200 millions d’euros annuels et qu’environ une cinquantaine de navires illégaux croisent au large des eaux territoriales sénégalaises, y faisant de récurrentes incursions. Il a réaffirmé sa volonté de lutter plus efficacement contre ce pillage.

Le braconnage met en péril le fragile équilibre de l’écosystème et de la biodiversité marine et menace directement la survie des petits pêcheurs artisanaux qui payent le prix de la demande croissante en poissons des marchés européens et asiatiques.

En sénégalais, “SunuGaal” dont vient le nom du pays, signifie “notre bateau”. Ce nom fait écho à l’offre de Sea Shepherd de mettre à disposition du gouvernement du Sénégal, un navire qui défendra la biodiversité marine locale et les droits des petits pêcheurs locaux – notre bateau défendra les leurs des flottes de pêche pirate étrangères. Mandaté par le Président de la République, Monsieur Macky Sall, Sea Shepherd met donc au service du Sénégal un navire, du carburant et un équipage qui passera plusieurs mois à patrouiller les eaux sénégalaises sous la direction du gouvernement sénégalais. Il assistera le Ministère de la Pêche, emmené par Monsieur Haidar El Ali, dans sa lutte contre la pêche pirate.

“Je souhaite qu’à travers les actions de Sea Shepherd, le reste du monde prenne conscience de ce qui se passe dans mon pays. Nos ressources marines sont pillées par des flottes de pêche étrangères” declare le Ministre de la pêche Haidar El Ali. “Si j’ai fait appel à Sea Shepherd c’est parce qu’ils ne se contentent pas de theories et de bla bla, ils passent à l’action”.

L’Opération “Sunu Gaal” est aussi pour Sea Shepherd l’occasion de présenter le dernier et cinquième navire de sa flotte – le Jairo Mora Sandoval, baptisé d’après l’activiste costa ricain de 26 ans, sauvagement assassiné en mai 2013 pour avoir voulu protéger les tortues marines des braconniers.

Pour le Fondateur de Sea Shepherd, le Capitaine Paul Watson, le choix de ce nom a une signification particulière :Quand j’ai appris le meurtre du jeune activiste écologiste, Jairo Mora Sandoval, j’ai été extrêmement attristé. Puis, j’ai été en colère. En colère parce que ce crime a eu lieu malgré les appels à l’aide de Jairo auprès de la police locale et du gouvernement quelques temps avant son assassinat. En colère parce que le gouvernement n’a pas réagi et parce qu’il aura fallu exercer de nombreuses pressions pour que le gouvernement réagisse enfin. En colère parce que les braconniers continuent à exterminer les tortues marines et à détruire leurs nids. J’ai dès lors fait le serment que le nom de Jairo ne serait pas oublié et j’ai donc décidé que nous baptiserions un navire en sa mémoire. C’est aujourd’hui chose faite et le Jairo Mora Sandoval commencera sous peu ses patrouilles anti braconnage dans les eaux sénégalaises, sous la direction du Gouvernement du Sénégal”.

 “S’investir dans la lutte contre la pêche illégale dans un pays d’Afrique de l’Ouest, revêt une importance particulière pour Sea Shepherd, déclare Lamya Essemlali, Chargée de mission et Présidente de Sea Shepherd France. “D’une part, c’est la région du monde la plus ciblée par la pêche pirate. D’autre part, l’essentiel du poisson volé à l’Afrique termine dans les assiettes de pays bien plus riches qui se congratulent par ailleurs des miettes de charité qu’ils octroient aux pays africains. Les pays comme le Sénégal n’ont pas besoin de charité, mais d’une forme de justice qui n’est possible que par la protection effective de ses eaux territoriales, à laquelle nous sommes fiers de pouvoir contribuer. “

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact