Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Samedi, 11 Janvier 2014 10:44

Un baleinier japonais s’approche du Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral

Le YushinMaru No. 3 pendant l’Opération Divine Wind en janvier 2012. Photo: Carolina Castr PhotoLe YushinMaru No. 3 pendant l’Opération Divine Wind en janvier 2012. Photo: Carolina Castr PhotoLe YushinMaru No. 3, un des trois navires harponneurs de la flotte baleinière japonaise est en train d’approcher la limite des 200 miles nautiques de la zone économique exclusive australienne qui entoure l’île Macquarie et qui jouxte le Sanctuaire Baleinier. Le navire suit les traces du vaisseau de longue portée de Sea Shepherd, le Bob Barker.

 Si le baleinier entre dans le sanctuaire, il encourt des poursuites suite au non-respect par la flotte japonaise, depuis 2008, de la décision de la Cour Fédérale australienne, reprise dans l’enquête menée par la Humane Society International.

 Dans sa décision, la Cour Fédérale a jugé que les opérations japonaises de chasse à la baleine avaient enfreint la loi fédérale australienne et avaient "tué, blessé et perturbé des baleines de Minke (Balaenopterabonaerensis) et des rorquals communs (Balaenopteraphysalus)." Durant ces activités, "des baleines à bosse (Megapteranovaeangliae) ont également été blessées et tuées dans le sanctuaire en violation des articles 229, 229A, 229B et 229C de la loi de protection de l’environnement et de la biodiversité de 1999 (Cth)".

 Sea Shepherd Australie a informé le ministre de l’environnement australien, Greg Hunt, de l’approche des harponneurs, et a demandé l’intervention du gouvernement. Le directeur général de Sea Shepherd Australie, Jeff Hansen, a déclaré: "Sea Shepherd en appelle au courage de Greg Hunt et du gouvernement Abbott pour affronter ces braconniers des mers et signifier clairement à Tokyo qu’ils ne sont pas les bienvenus dans le sanctuaire baleinier australien."

 Pour l’heure, M. Hunt n’a pas répondu publiquement à la demande de Sea Shepherd

 En janvier 2013, le ShonanMaru No. 2, le vaisseau de sécurité de la flotte baleinière nippone, est entré dans la ZEE de l’Australie, contrevenant à la loi du pays. Le ministre de l’environnement d’alors, Tony Burke, avait ordonné au gouvernement japonais d’évacuer ses navires des eaux australiennes.

Le Bob Barker, bateau longue portée de Sea Shepherd. Photo: Tim WattersLe Bob Barker, bateau longue portée de Sea Shepherd. Photo: Tim WattersLe capitaine du Bob Barker, Peter Hammarstedt, a déclaré: "il y a quelques jours nous avons obtenu la preuve irréfutable que la flotte baleinière japonaise massacre illégalement des baleines dans un sanctuaire international.

Ces tueurs froids, filmés parmi les restes d’une baleine sur leur bateau maculé de sang, s’approchent désormais du sanctuaire australien. Leur présence y est illégale, leurs activités sont immorales, ils doivent donc en être expulsés immédiatement."

 Fin 2013, M. Hunt a trahi sa promesse pré-électorale d’envoyer un navire douanier dans l’Océan Austral pour surveiller la chasse illégale à la baleine. A la place, le gouvernement a envoyé un avion des douanes A319 pour surveiller le braconnage de la flotte baleinière nippone.

Lundi, le Steve Irwin et le Sam Simon ont poursuivi le Nisshin Maru loin au nord des zones de chasse que les Japonais se sont définies dans l’Océan Austral. La flotte de Sea Shepherd reste vigilante et patrouille en ce moment dans ces eaux contre les braconniers.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact