Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 26 Novembre 2014 14:17

Un nouveau dauphin albinos capturé dans l’infâme baie de Taiji

Cet albinos fait partie du 15e groupe de dauphins de Risso capturés à Taiji cette saison. Les dauphins qui l’accompagnaient ont été sauvagement massacrés dans la baie de la mort, sauf les petits qui ont été rejetés en mer avec peu de chances de survie.

Attendant leur sort, cernés par les filets dans la baie, le groupe de dauphins et l’albinos de Risso se tiennent serrés les uns contre les autres. Photo: Sea Shepherd Attendant leur sort, cernés par les filets dans la baie, le groupe de dauphins et l’albinos de Risso se tiennent serrés les uns contre les autres. Photo: Sea Shepherd Dix mois après que le monde fut tombé sous le charme d’un joli petit dauphin tursiops albinos capturé au sein d’un grand groupe de dauphins piégé dans la baie de Taiji, un dauphin de Risso albinos a été capturé hier dans cette même baie (le 23 novembre, heure locale), selon le rapport des Gardiens de la Baie. Cet albinos fait partie du 15e groupe de dauphins capturés cette saison. Les Gardiens de la Baie l’ont nommé "Shiro", qui signifie blanc en japonais.

Tandis que les bateaux de chasse rentraient au port dimanche matin (heure locale) après une première sortie infructueuse, les Gardiens de la Baie relatent que les tueurs ont croisé la route d’environ 16 dauphins de Risso dans les eaux de Taiji. Remarquant parmi eux l’albinos, spécimen rare, les chasseurs ont tout de suite su qu’ils allaient en tirer un très bon prix. Ils n’ont pas tardé à rediriger le groupe sans ménagement vers la baie où la famille, stressée et effrayée, a fini entourée de filet, sans issue possible.

Il y avait plusieurs petits et jeunes dans cette famille, dont un albinos. Les tueurs ont conduit toute la famille vers la côte sous des bâches, où 11 membres ont été sauvagement massacrés. Deux dauphins ont été pris en captivité, dont l’unique albinos qui, à n’en pas douter, rapportera gros aux tueurs.

De la fumée noire flotte au-dessus des bateaux qui poursuivent la famille de dauphins paniquée. Photo: Sea ShepherdDe la fumée noire flotte au-dessus des bateaux qui poursuivent la famille de dauphins paniquée. Photo: Sea ShepherdAlors que les membres du groupe se retrouvaient dépourvus de la protection de leur groupe et massacrés dans la baie, trois bébés ont été transférés sur un bateau à l'aide d'élingues. Ils ont ensuite été ramenés à la mer pour y être jetés, perdus et effrayés. Ils ont peu de chance de survivre sans la protection de leur famille.

La norvégienne Karen Hagen, désormais responsable des Gardiens de la Baie sur le terrain, était parmi les Gardiens de la Baie à Taiji en janvier dernier, quand le groupe géant de tursiops a été pris dans la baie. Par une chance malheureuse, elle a assisté à la capture de deux rares dauphins albinos.

"C’est très triste de voir un nouvel albinos capturé par les tueurs ici à Taiji. Ces animaux rares, beaux et uniques vont passer le reste de leur courte vie confinés dans des bassins étroits, où ils devront exécuter des tours pour gagner leur pitance", a confié Hagen.

C’est le 15e groupe de dauphins de Risso massacrés dans la baie cette saison, portant le total de tués à environ 170 pour cette espèce.

Hormis les dauphins de Risso, seules deux espèces ont été prises dans la baie cette saison: un groupe de tursiops et un autre de globicéphales.

"Au même moment l’année dernière, les tueurs avaient capturé et tué de multiples espèces de dauphins: des globicéphales aux dauphins tachetés pantropicaux, des dauphins bleus et blancs aux dauphins de Risso, et bien d’autres. Cette année, ils ont capturé 15 groupes de Risso, un groupe de tursiops et un groupe de globicéphales. Je suis très heureuse pour les dauphins qui ne sont pas repérés mais je suis aussi préoccupée parce que cela signifie qu’ils sont au bord de l’extinction et devenus introuvables dans les eaux de Taiji", s’inquiète Melissa Seghal, Chef de campagne senior des Gardiens de la Baie.

Le dauphin de Risso albinos, choisi pour finir en captivité, est transféré à l’aide d’un drap. Photo: Sea Shepherd Le dauphin de Risso albinos, choisi pour finir en captivité, est transféré à l’aide d’un drap. Photo: Sea Shepherd Chaque année, pendant six mois surréalistes, de septembre à octobre, des familles entières de dauphins et de petites baleines sont conduites dans la baie de la mort de Taiji. Les chasseurs frappent les coques de leurs bateaux avec des barres pour créer dans l’eau un « mur de son » qui désoriente ces mammifères à l’ouïe fine. Il leur est alors impossible de s’échapper. Une fois encerclés dans la baie par les filets, les dauphins et les baleines n’auront d’autre choix que d’être massacrés ou de finir leur vie en captivité. Les individus restants, habituellement des jeunes ou des petits, sont reconduits au large d’une manière aussi brutale qu’à leur entrée dans la baie. Leurs chances de survie sont alors très minces.

Les Gardiens de la baie de Sea Shepherd sont les seuls à être présents tous les jours à Taiji pendant les six mois de chasse, rendant compte et filmant chaque capture et chaque massacre pour les livrer aux yeux du monde. La saison 2014-2015 marque la cinquième année de l’Opération Patience Infinie et les Gardiens de la baie garderont leur projecteur braqué sur cette atrocité jusqu’à ce qu’elle prenne fin.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact