Le matin du 8 février à San Felipe au cours d’une surveillance de routine dans le golfe de Californie, le M/V Sharpie de Sea Shepherd a croisé quatre esquifs de pêche dans le Refuge du Vaquita (Marsouin du Pacifique).

A environ 10h05, les embarcations (aussi appelées pangas) ont approché le Sharpie et se sont lancées à sa poursuite à pleine vitesse, faisant des embardées autour du bateau. La capitaine du Sharpie a initié les procédures anti-piraterie, comme l’usage de canons à eau et des techniques anti- abordage. Des agents mexicains de la Procuraduría Federal de Protección al Ambiente (PROFEPA, de la police fédérale et de la Marine mexicaine étaient présents à bord du Sharpie au moment de l’incident.

La poursuite a duré plusieurs minutes et à 10h13 environ, de multiples coups de feu ont été entendus. Les caméras de surveillance du Sharpie ont enregistré les images de l’attaque. Au moins deux balles, tirées depuis les esquifs, ont fini leur course dans l’eau à proximité du bateau de Sea Shepherd.

L’affrontement a eu lieu dans un secteur du Refuge du Vaquita connu comme « zone critique », prioritaire pour les défenseurs de l’Océan et le gouvernement mexicain, ainsi que dans un secteur où plusieurs vaquitas ont été aperçus récemment. C’est dans cette zone que Sea Shepherd a découvert le cadavre d’un vaquita dans un filet maillant en mars dernier.

« Cela montre bien l’agressivité des braconniers dans cette région. Cela nous prouve qu’ils sont armés et que nous devons nous méfier de chaque panga que nous croisons, parce que nous ne savons pas de quoi ils sont capables », explique Jacqueline Le Duc, Capitaine du M/V Sharphie.

Le Refuge du Vaquita est une zone protégée au niveau fédéral et reconnue par l’UNESCO, dans laquelle la pêche au filet est interdite.

Les filets maillants représentent la principale menace pour les vaquitas, espèce endémique dont les effectifs ne comptent plus que 6 à 19 individus. Les braconniers placent des filets pour capturer des totoabas, une espèce protégée dont la vessie natatoire se vend à prix d’or sur le marché noir chinois.

Ce n’est pas la première fois que les braconniers recourent à la violence dans cette zone. En janvier 2019, le Farley Mowat de Sea Shepherd avait été attaqué par un groupe de plus de 50 esquifs jetant des pierres et des cocktails molotov sur le bateau, jusqu’à briser des vitres et mettre le feu à sa coque. Au cours de ce même mois, des braconniers avaient déjà pris en embuscade et abordé illégalement le Farley Mowat.

Sea Shepherd travaille dans la région avec les autorités mexicaines depuis six ans, pour retirer de la mer les filets, illégaux, qui menacent la survie du marsouin. A ce jour, Sea Shepherd a récupéré plus de 1000 filets de pêche illégaux dans le golfe de Californie, sauvant la vie de plus de 3900 animaux.